undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles11
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 février 2008
Je trouve que ce "Russian Roulette" est meilleur que leur plus gros succès, le précédent "Metal heart"... je le mettrais pas loin du podium de tête derrière tout de même les incontournables "Breaker" "Restless & Wild" et "Balls to the wall", et par conséquent je pense qu'une étoile est vraiment trop sévère à mon goût.
Ce disque est également moins inégal que le précédent, tous les titres sont dignes du groupe allemand.
Un niveau qui ne sera jamais retrouvé sur les albums de reformation des années 90.

Mes titres préférés : "Monster man", "Stand tight".

Note : 16/20
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 23 septembre 2009
Donner un successeur à la trilogie de choc Restless And Wild -Balls to the walls -Metal Heart n'était pas une mince affaire. En 1986, Accept était à son apogée en ce qui concerne la reconnaissance des fans de Metal et des médias. Toute plantade était donc interdite.
Mission en partie réussie. En partie seulement car "Russian roulette" n'est pas à la hauteur des albums précédents.
Mais ce n'est pas un album raté, loin de là. "TV war", petite speederie bien sympathique, "Monsterman" et le magnifique "Russian roulette", avec leurs choeurs acceptiens (évidemment), les trois premiers titres de cet opus mettent tout le monde d'accord d'entrée. Suit un "It's hard to find a way", une "presque-ballade" assez réussie également et un "Aiming High" bien speed pour finir la première face (eh oui, je parle de face car à l'époque, c'est en vinyl ou en cassette que l'on a découvert cet album).
La seconde face par contre est moins réussie. Dommage car ça partait plutôt bien avec le bien lourd "Heaven is hell", réquisitoire anti-religion comme je les aime. "Walk in the shadows" sort aussi du lot. Mais les autres titres, sans être mauvais, sont tout de même en dessous de ce qu'Accept nous avait habitué à entendre ces dernières années. Le style acceptien reste tout de même immédiatement identifiable. Tout y est : Une rythmique efficace, des solos mélodiques et inspirés, la voix inimitable de Udo et les choeurs qui ont fait la renommée du groupe.
Enfin, la production signée Michael Wagener et Mark Dodson (deux pointures) est claire, lisse et propre (qui a dit trop propre ?)

Après cet album, le groupe va se disloquer. Suite à de nombreux désaccords, Udo Dirkschneider, le chanteur emblématique, va partir de son côté en laissant les autres suivrent leur chemin.
"Russian roulette" (qui aurait dû être baptisé "Wargames" mais la maison de disque de l'époque a trouvé ce titre trop provocateur (???) est le dernier album d'Accept de la grande époque, avant la déconfiture. Udo, parti former son propre groupe (U.D.O) va prendre la relève de ce qu'aurait pu (dû ?) devenir Accept avec son album Animal House tandis qu'Accept va s'essayer à des sonorités américaines qui ne lui vont pas du tout sur Eat the heat (enfin, ce n'est que mon avis. A priori, d'autres commentateurs le trouvent bon!). Une tentative de reformation assez réussie avec l'album Objection Overruled (1993) ne sera qu'un chant du cygne.
Accept n'est plus. Mais les albums de la grande époque sont toujours là, témoignages de la qualité de ce groupe et de l'influence qu'il a pu avoir sur de nombreux combos actuels.
Sans être un indispensable du groupe (voir les trois albums cités en début de chronique), Russian roulette n'en demeure pas moins un album tout à fait acceptable (eh oui, il fallait bien la placer quelque part, celle là !) que tout fan du groupe se doit de posséder.
22 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Qu'avaient-t-ils donc tous (en 1986), a vouloir à ce point caresser dans le sens du poil un public qu'ils avaient pour chacun en masse ? Judas Priest, Ozzy, Scorpions, Alice Cooper... La liste est presque sans fin. Et voilà que c'est au tour d'Accept de lustrer son Metal ! Peut être avaient-ils senti que le vent leur serait de plus en plus défavorable au fur et à mesure que MTV accentuerait ses dictas de la mode. Ce qui sous-entendrait que le groupe Allemand lorgnerait désormais du côté des States (money ! money ! money !). Seulement voilà, aux U.S, les modes se fond et se défont à la vitesse grand V. Et si la scène Glam s'impose encore massivement dans ce milieu des années 80', le retour de manivelle, 3 années plus tard, mettra au rencard la plus part de ces pseudo Stars du (hard) Rock.

Sur "Russian roulette" (drôle de titre, drôle de pochette pour un groupe désireux de conquérir le marché américain - Un suicide avant l'heure ?) Accept ralentit ses tempos, gonfle sa production, et renforce ses mélodies... En chœurs. Rassurez vous, pas des chœurs à la Def Leppard. Car si les Allemands ont effectivement adouci leurs propos, il n'y a toujours pas la moindre trace de sirop ou de sucre à l'égard de quelques Teenageuses. Les Teutons gardent donc encore suffisamment du poil de la bête, même si leur Metal s'empâte quelque peu de ci de là. Reste d'excellents morceaux, à l'instar d'un "TV war", de "Monsterman", de "Aiming high" ou du lourd et malsain "Heaven is Hell".
Il est sûr également que ce n'est pas vers ce disque qu'il faudra vous tourner pour apprécier et/ou découvrir plus authentiquement ce groupe.
Personnellement j'aime quand même beaucoup ce "Russian Roulette". La balle est donc encore dans votre camp.

15/20
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2014
Ce 4 ième et dernier bon album des années 80 " .Décrier lors de sa sortie en 1986 .Ce bon bon vieux "russian roulette " est vraiment
bien foutu .Certes on n'est pas dans les mêmes sonorités que les autres avant mais c'est parfaitement réalisé .
De quoi réchauffer la Russie des tsars ! (clin d'œil a la pochette magnifique: un tableau) .4 hits se détachent: "it's hard to find a way" / heaven is hell" /russian roulette"/"walking in the shadow".
Cet album marquera d'ailleurs la fin du premier acte réussi d'ACCEPT avant leur grand retour en 2010 .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2014
Pas facile d'offrir un successeur à l'excellentissime "Metal heart"! Et pourtant, Accept réussit plutôt bien l'épreuve : "T.V. war", "Monsterman", "Aiming high" ou "Heaven is hell", c'est du très grand Accept.
Seuls deux ou trois titres en fin d'album sont un poil moins formidables ("Man enough to cry"...). Mais, dans l'ensemble, on peut acheter les yeux fermés...et les oreilles grandes ouvertes
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2012
Je ne comprends pas pourquoi on le trouve moins bon que les trois précédents. C'est juste un tuerie du début à la fin. Des riffs de guitare qui vous resteront gravés dans votre coeur de hardos, des paroles désespérées... un classique indémodable.
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2015
accept au sommet de son art apres un super balls to the walls metal heart voici un nouveau petit chef d oeuvre de nos teutons a ecouter sans moderation
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2010
Je passe histoire de remonter la note à son max !

Mon préféré d'ACCEPT, superbe !!! 1986, une année exceptionnelle pour le heavy/speed, speed metal et le speed/thrash ... Accept pratique eux, sur cette album, un heavy/speed allemand "traditionnel" et de bonne facture, aucun titre en deça, tout est est bon, excellent même. Tout en étant dans le heavy/speed, certaines rythmiques partielles peuvent évoquer le speed/thrash comme la rythmique du titre T.V War, ou l'on navigue entre un Helloween de "Walls of Jericho" (entre heavy/speed et speed/thrash, l'écart est parfois mince, vous voyez ce que je veux dire ;), un Iron Maiden de l'époque "Powerslave" (d'ailleurs à noter que c'est sur cet album que Maiden sera le plus heavy/speed "trachouilleux", si j'ose dire, avec des rythmiques compactes et "pal mutée", fin bref) et le Megadeth de "Peace Sells ..." n'est pas très loin non plus ...

Entre speed metal nerveux et un heavy plus "mid tempo", oui je le dis, cet album est tout simplement le meilleur d'Accept !

POURQUOI le meilleur ? Tous les titres sont très bons, le chant est mieux maitrisé, de petites trouvailles "guitaristique" vraiment sympa, des choeurs, que des solo à foison ultra heavy entre Iron Maiden/Van Halen/Judas Priest (les solo sont beaucoup mieux travaillés sur cet album), aucun titre ne se ressemble, chacun à sa personnalité, tout en conservant une homogénéité de a à z sur ce superbe opus, ET, important, les erreurs de l'album précédent "Metal Heart" (soit disant leur grand classique) ONT été gommées. Sur le 1er titre "metal heart", il y a du bon, l'album commence bien, mais certains passages sont vraiment mous et chiant, comme à 1m30, le chant tombe comme un cheveu sur la soupe, et le riff ne fait rien pour rattrapper cette erreur ... Bon et bien voilà ce que je voulais dire, ce genre d'erreur est gommée sur l'album "Russian Roulette" qui lui en revanche, se rapproche vraiment de la perfection.

Donc certes, l'album CULTE d'Accept restera "Metal Heart", mais le meilleur restera pour beaucoup "Russian Roulette", et je suis complètement d'accord avec cela, point barre.

Un must !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2009
Apres les fabuleux"balls to the wall"et metal heart"accept reussi encore a nous pondre un album largement a la hauteur, y a qu'a ecouter le titre"russian roulette"pour sans convaincre,malheureusement cette album marque le debut de la fin.Accept resteras quand un des meilleurs groupes de metal des années 80/90
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2015
Je ne me lasse pas des musiques et de ce groupe.
que les fans de Hard se connectent sur le site.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)