Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Variations pour claviers et cordes bien trempés, 19 novembre 2010
Par 
Veilleur - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Reich - Variations pour vents, claviers et cordes (CD)
Steve Reich reste pour l'histoire un des pionniers de la musique minimaliste. Il aura inspiré des artistes comme Glass, Adams, Nyman et fait des émules dans des domaines comme les musiques électronique (Schulze, Tangerine Dream). Il faut dire que le fait de mettre en avant ses fameux "décalage de phase" aura donné une voie d'inspiration à tous les amateurs de mellotrons ou minimoog. L'effet sonore est très puissant, hypnotique et peut en agacer plus d'un. J'ai pour ma part beaucoup aimé ce disque qui comprend trois grandes pièces du compositeur, exécutées en 1974 par le compositeur et ses musiciens pour les deux dernières, et en 1984 par le San francisco Symphonie par Edo de Waart (belle palette sonore qui fait penser, bien entendu, au traitement de certaines œuvres de John Adams).

Les influences des musiques percussives traditionnelles est ici indéniable et Steve Reich a fait sa marque de fabrique de ces petits modules mélodiques décalés imperceptiblement. De ces trois pièces, celle qui emporte le plus mon adhésion et la stupéfiante "six pianos" où durant 24 minutes, six pianistes (soixante doigts !) entraînent l'auditeur dans un déluge sonore terrible et fascinant et je reste estomaqué par la maîtrise de l'exécution qui est telle que l'on se demande si ce ne sont pas des machines qui travaillent. A l'écoute de cette pièce, on se rend compte que le piano est effectivement un instrument de la famille des percussions !

Le livret de ce disque est très bien fait.

En un mot, j'ai adoré ce disque que tous les amateurs de musique contemporaine et électronique peuvent acheter les yeux fermés
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Somptueuse entrée en matière, 27 mars 2010
Par 
Nardis - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Reich - Variations pour vents, claviers et cordes (CD)
Dans la discographie assez maigre de Steve Reich, cet enregistrement réalisé sous l'égide la Deutsche Grammophon occupe une place privilégiée. Certes, Edo de Waart n'est pas une flèche, mais il roule sur du velours, avec le Los Angeles Symphony. Tout est parfaitement en place, et les vents sont magnifiques, un impératif absolu pour ces œuvres. Au finale, un superbe bouquet de lis et de glaïeuls, une merveilleuse illustration du caractère enjoué, quelque peu enfantin - grande qualité pour un artiste - et redoutablement virtuose de ce poète musicien qui a définitivement pris sa place parmi les grands de la fin du XXe siècle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit