Commentaires en ligne 


10 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 That' s Music !, 30 janvier 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
Je me souviens du passage de Shadow dans nos contrées à l' Elysée Montmartre en octobre dernier. Il disait :
"Beaucoup disent que je ne connais rien au hip-hop, ni à la house, ni au jazz, et rien au downtempo. Et vous qu' en pensez vous ?"
Il avait enchaîné ensuite sur " Walkie Talkie " et avait fait taire tous ses détracteurs et à l' issue d' un concert dantesque montrer qu' il était le meilleur Dj du monde, utilisant le MPC comme personne.
Après l'ovni musical "Entroducing" première sortie sur le label Mo wax, Shadow collabora avec les Blackalicious et Latryx comme producteur ou comme Dj pour ne sortir que de la qualité. Chez Shadow y a que du bon et cet album est dans la continuité du premier : un chef d' oeuvre d' un Dj touche à tout et polyvalent que beaucoup ont essayé d' imiter (Dj Mehdi...) mais jamais égalé. Achetez ce disque en toute confiance !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Juste retour des choses, 26 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
Ne connaissant pas "Endtroducing", je ne peux comparer cet album au précédent, cependant, je dois dire qu'à la première écoute, ce disque m'a déstabilisé.
Alors, musique d'ambiance ? Electro ? Ou pure Hip Hop ? DJ Shadow se réclame d'être un pur B-Boy ; son tyle de création le prouve, le sample, tout autant que ces influences, foncièrement positivistes (Prince Paul, Mos Def, Reflection Eternal, The Roots, Jurassic 5, Blackalicious, etc.). Et à ce titre, avec cet opus, il rend à César ce qui lui appartient : les Dj's ont crée le Hip Hop avec les block parties, DJ Shadow, avec le abstract Hip Hop leur redonne une place primordiale.
Avec des pures bombes comme "Fixed Income" ou "Giving up the ghost", un egotrip avec "Walkie talkie", de l'humour à la De La Soul avec "Mashin on the Motorway", voilà "The Private Press", l'aboutissement de près de 30 années de musique de ghetto.
Ce qu'est cet album ? En quelque sorte une porte s'entrouvant pour l'avenir du Hip Hop, vers des brumes électro, tout en restant dans ce bon vieux sample.
D'ailleurs, Afrika Bambaataa lui-même ne faisait-il pas de l'électro-funk ?
Magnifique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Du CD-Shadow, 19 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
Cet est très bon même si on aurait pu éviter le générique de boite de nuit qui fait carrément tache, le reste est excellemment. Je trouve Endtroducing et surtout Funky Skunk meilleur.
Bravo DJ-Shadow !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Remue-méninges électro, 17 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
Musique électronique intelligente. DJ Shadow, que je connaissais par le biais d'Unkle (Psyence Fiction, un de mes disques favoris toutes catégories confondues) et un titre dans un documentaire sur des joueurs de balle au pied, livre là un album cérébral, fouillé, riche en références. Mais ce qui pourrait être un alignement de samples froid et lassant (ce qu'il peut paraître à la première écoute) est en fait un disque rusé et grandiose, rythmé et évolutif. Les mélodies sont obsédantes (celle de Fixed Income a tendance à s'incruster dans le cerveau avec une facilité déconcertante), les beats sont variés (pur old skool sur Walkie Talkie, tendance électro sur Right Thing ou tout simplement joliment syncopés sur Blood On The Motorway, qu'on croirait issu des sessions Unkle). Et puis il y a Six Days qui est proprement A TOMBER PAR TERRE et qui ne s'explique pas, avec son groove aquatique et sa voix haut perchée et plaintive. Le frisson d'un disque haut de gamme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'album de la maturite!, 3 avril 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
J'ai ete tetanise a l'ecoute de ce superbe album de DJ Shadow qui en 6 ans depuis son premier opus Endtroducing a pris du gallon. Toujours un melange de hip-hop, de beats entrainants et de melodies majestueuses, une recherche d'associations sonores tres aboutie pour un rendu musical sensationnel.
Vibrez a l'ecoute des fabuleux "Blood On The Motorway", ou "You Can't Go Home Again". Appreciez les Intro et Outro qui sentent le vinil des annes 1950. Et enfin, envolez vous avec les planants et relaxants "Giving Up The Ghost" et "Six Days".
Un conseil pour apprecier cet album a sa juste valeur: lumiere tamisee et petite soiree en amoureux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fixed Income...!, 21 août 2005
Par 
Elie Rosiere "aka pengoo" (reims, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Private Press [Vinyl] (Album vinyle)
Bon, certains vous diront sûrement: il vaut pas "Endtroducing", le premier opus du Sieur Shadow.
C'est faux.
Ce disque recèle de morceaux forts, sombres, mélancoliques. Ses ambiances nous happent, nous transportent. Elles s'écoulent en nous simplement et touchent au coeur. Ce disque ne laisse pas indifférent, c'est un pur joyau que chacun se doit d'avoir dans sa discothèque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand disque d'un grand monsieur, 26 mars 2003
Par 
VFred (Aix-en Provence, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
Un cran en dessous du chef-d’œuvre « Introducing », mais largement au-dessus du lot des productions actuelles, tous styles confondus.
Un album à l’image de l’artiste : d’une grande intelligence et d’une humilité qui force le respect.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Où est le hip-hop de DJ Shadow ?, 7 août 2002
Par 
vincentB (Brest, Bretagne, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
C'est en lisant la presse spécialisée que j'ai découvert DJ Shadow. J'y lisais que DJ Shadow mélait hip-hop et musique électronique. Je ne vois ici aucun mélange d'influences. En effet à l'exception de la piste 4, il n'y a aucune trace de hip-hop : tout n'est qu'électronique atmosphérique. Le résultat est un peu décevant : une poignée de titre sublimes ( "Fixed income","Giving up the ghost", "Six Days","Mongrel meets his maker" ), le reste est plutôt plat.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dj Shadow , en grande forme..., 3 juin 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
Ce nouvel opus de Dj Shadow est très très intéréssant.Varié,riche,rapide...ce cd est a ce procuré d'urgence.Achat qu'on ne regrettera pas car les inspirations de Dj Shadow sont très différentes,on passe ainsi du hip hop au downtempo...du jazz au mixe...A écouter sans fin...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin de retour!, 4 juin 2002
Par 
Traip (Boulogne, France, E.U) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Private Press (CD)
plus de 5 ans apres Endtroducing, DJ shadow revient enfin et ne déçoit pas! le style est toujours là, le grain et l'onirisme aussi. "fixed income", "giving up the ghost", "you can't go home again", "blood on the motorway", "six days"... que du bon!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Private Press
Private Press de DJ Shadow (CD - 2002)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit