undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 juillet 2002
L'art de faire du neuf avec du vieux.... c'est la prouesse réalisée par les Space Monkeyz, un collectif improvisé qui a refondu l'album éponyme de Gorillaz pour produire un disque de remixes à dominante dub. Assistés par quelques collaborateurs prestigieux comme U Brown (DJ jamaïcain qui a travaillé entre autres avec King Tubby), Earl 16 (artiste reggae connu pour ses productions aux côtés de Lee Scratch Perry, Augustus Pablo, Mad Prtofessor, etc.) et Terry Hall (ex leader des Specials, maître-ès-ska made in the UK et ami de Damon Albarn), les trois "primates cosmonautes" dénommées D-Zire (alias Darren Galea, DJ pour Gorillaz et Jamiroquai), Dubversive et Gavva ont ralenti le tempo, syncopé le rythme, étiré les mélodies, assourdi les basses, supprimé une grande partie des voix et ajouté des effets de réverbération, moult percussions, une importante section cuivre et toutes sortes de bidouillages électroniques. Il en résulte un disque cohérent, marqué par le contraste entre la nonchalance de ses rythmes et l'entrain du ska. Comme il est d'usage pour les albums de reprises dub, tous les titres ont été rebaptisés. Si certains morceaux sont facilement reconnaissables ("DUB 09" reprend la mélodie et le chant de "Starshine", "Crooked Dub" intègre de nombreux samples de "Sound Check (Gravity)", la plupart sont très éloignés de leur version originale. Du tube "Clint Eastwood", totalement dépouillé de ses paroles, il ne reste que la superbe ligne de mélodica et quelques samples répercutés ("I ain't happy " et "sunshine"). Ce mix très réussi, rebaptisé "A Fistful of Peanuts", est un savant mélange de trip-hop et de rythmes roots, soutenu par la voix planante de Earl 16 et le chant reggae de U Brown et enrichi de basses profondes et d'un jeu de piano saccadé. Quant à "Lil' Dub Chefin'", premier single extrait de l'album au Royaume-Uni, c'est "M1A1" version ska, un véritable hit pour dancehalls.
Vous aimez le dub et le ska ? Et Gorillaz, vous aviez trouvé ça sympa ? Alors, n'hésitez pas, 'Laika Come Home', c'est pour vous !
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2002
Allons bon ! V’la autre chose ! Et un Gorillaz de plus !
Non, vous ne rêvez pas, c’est bien la troisième couvée du collectif à quelques mois d’intervalles. Damon Albarn (chanteur de Blur en vacances) est parti faire un tour dans les étoiles, a rencontré les « SpaceMonkeys » qui lui ont dit : « Ecoute mon vieux, ta musique là, c’est pas mal… mais en dub, cela devrait assurer grave ! Trop cool man ! »
Qui a dit que les singes de l’espaces étaient de mauvais conseils ? Car, aussi étrange que cela puisse paraître, le disque est bon, très bon même. On peut de suite écarter le côté « roots » du son car les chansons sont trop saupoudrées d’electro pour ça (on est quand même chez Gorillaz), les versions des classiques du groupe fonctionnent à merveille et certaines sont même quasi-méconnaissables. A prendre comme une curiosité pour les fans de dub, et une agréable surprise pour les autres.
Bien sûr, ils nous refont le coup du groupe monté de toute pièce… qui remixe le groupe déjà monté de toute pièce (vous me suivez là)… puisqu’il n’y a pas plus de SpaceMonkeys que de Gorillaz. Juste la bande de pote efficace qui a trouvé un excellent filon a exploiter (d’excellente manière d’ailleurs).
Bien sûr, il y en aura toujours pour hurler à l’arnaque…
Bien sûr ils sont bien foutus d’en sortir un quatrième à la rentrée ou à Noël (on imagine les collaborations improbables comme Gorillaz & la Fanfare de Ploucville, Gorillaz & la Chorale Machinchose, Gorillaz & Philippe Lavil… non, pas Philippe Lavil)…
Bien sûr on trouveras toujours ça très bon…
Bien sûr on en reparlera encore…
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)