undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles7
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:9,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 juin 2011
Je ne suis pas un ultra-fan de Chick Corea (je lui préfère par exemple Herbie Hancock), mais là je dois dire que ces sessions en trio sont phénoménales.
C'est sans doute le plus bel album de trio piano/basse/batterie enregistré depuis 40 ans.
Miroslav Vitous est stratosphérique, et Roy Haynes nous offre une partie de batterie somptueuse: explosivité, subtilité, son et frappe exceptionnels,
je peux vous le dire, car je suis batteur moi-même.
Comme d'habitude, Chick Corea est bavard, mais, cette fois, il a tellement de choses à nous dire, poussé dans ses derniers retranchements par ses deux comparses.
Qualité d'enregistrement digne de Rudy Van Gelder,

Jubilatoire et indispensable
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 6 novembre 2012
Je ne sais pas si c'est pareil pour vous, mais j'ai toujours eu un problème avec les pianistes de jazz. Je ne sais jamais qui joue, sauf Thelonious Monk, avec son style si particulier, et aussi Bill Evans, mais autrement...Herbie Hancock, Kenny Drew, Bud Powell, Ahmad Jamal, Sonny Clarke, Erroll Garner, Oscar Peterson, Mc Coy Tyner, Chick Corea ?... Certainement la faute au rock dont j'ai beaucoup abusé, mais qui ne fait pas un grand usage du piano acoustique, à l'exception peut-être du Killer ! Pourtant j'adore cet instrument, le piano c'est la classe et j'aurais beaucoup aimé savoir en jouer. J'avais un copain, Bibi, qui le pratiquait à la perfection. Il faisait la saison dans les pianos bars de la côte et je pouvais rester des heures à l'écouter....Bref !

Chick Corea est né à Chelsea dans le Massachusetts le 12 janvier 1941 au sein d'une famille mélomane d'origine italienne qui l'encourage très tôt à étudier le piano. Il commence sa carrière professionnelle en 1962 et rejoint deux ans plus tard le quintet d'Horace Silver en remplacement de ce dernier, formation avec laquelle il enregistre plusieurs disques pour le label Blue Note. Mais c'est avec une formation en trio (Miroslav Vitous à la basse et Roy Haynes aux drums) que Chick Corea enregistre les 14,19 et 27 mars 1968 l'album de la consécration, le remarquable "Now he sings, now he sobs".

On ne comprend rien à ce disque si l'on ne sait pas au préalable qu'il s'agit presque exclusivement d'improvisations; improvisations si brillantes que l'on croirait avoir à faire à d'authentiques compositions ! Une oeuvre tellement brillante qu'elle en devient presque hermétique, voire inhumaine par moment, de l'art pour l'art hors de l'espace et du temps... Chick Corea dira à propos de son travail : "l'improvisation est moins une technique qu'une tournure d'esprit. On a besoin de faire confiance à son imagination. Quand on travaille la technique, il faut absolument réaliser qu'il ne s'agit que de technique. En d'autres termes, ce n'est que la façon dont on manipule l'instrument, la manière la plus correcte d'exprimer ses sentiments".

Un disque très personnel donc, qui ne conviendra pas à tous les publics, mais dont il faut au moins écouter le titre "Steps-what was"...une vraie merveille !
66 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2014
sans aucun doute on est ici en présence du meilleur album de Corea et d'un sommet magistral du jazz. Le trio est en osmose totale, les "yeux fermés" les trois complices se trouvent à chaque mesure: l'art de l'improvisation est ici porté dans des sphères rarement atteintes. Un CD que tout passionné de jazz se doit d'avoir dans sa CDthèque.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2009
Quel album !!! Ce disque est d'une modernité incroyable quand on songe qu'il été enregistré en 1968, et j'ajouterais qu'il le reste toujours autant aujourd'hui.

La façon dont le groupe est soudé et sonne d'une même voie est incroyable. La musique est ici très rythmique, comme toujours avec Chick Corea, mais la créativité du grand pianiste est ici à son sommet, ce qui n'est pas peu dire...Son jeu est vraiment impressionnant. Dans cet album on ressent bien d'ailleurs les influences du mouvement impressionniste, parfois combiné avec des rythmes latins comme sur "Samba Yantra" par exemple.
Miroslav Vitous est hyper créatif, avec un son de basse magnifique, une technique superbe et une énergie incroyable... Un prolongement crédible en quelque sorte de la voie laissée par Scott Lafaro. Ce disque montre aussi à quel point Roy Haynes est un immense batteur: ce qu'il fait sur cet album est tout simplement exceptionnel.
Les thèmes joués ici sont très variés : on passe d'un jazz contemporain (Matrix, Now he sings now he sobs) à des impros libres (Gemini, The law of falling and catching up), voir même à des standards plus swing mais joués d'un point de vue nouveau et toujours inspiré (Pannonica, My one and only love). Certains thèmes de Chick de cet album sont devenus des standards, comme Windows ou Matrix. Tout le disque est superbe.

Lorsqu'on évoque les grandes formations jazz en trio piano/basse/batterie, on parle souvent de celui de Bill Evans, de Keith Jarrett...Mais on oublie trop souvent de citer ce groupe, dont cet album est la plus belle réussite (les 2 autres albums sont tout de même très bons!) et pour moi est un des chef d'oeuvre du jazz contemporain.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2011
Here it's Chick Corea playing in his young time.
The typical handing-over of big amounts of tintelling notes
coming from a big heart is allready there.
Some of the songs, here still fresh and a bit shy, have made their way to a large audience and even became standards.
I like the freshness of this one, good at dinner or a cardrive, but for deep listening others of his CD's are better.
By the way, Chick is a typical stage-animal.
If you have the chance to hear him live anywhere..Go!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2012
Un cd à tomber à la renverse de beauté et de cohésion. Le genre d'oeuvre dont on a l'impression qu'elle vient d'être enregistrée ! Il faut acquérir cet album ! Toute discothèque le réclame.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2010
Les débuts de Chick Coréa,recommandé par la revue Classica.Enregitrements de 1968,remastérisés d'excellente qualité.
Le jeu des interprètes en fait un c-d indispensable pour les amateurs de piano en trio.
40 ans plus tard il est toujours d'actualité,il n'a pris aucune ride.
A découvrir ou redécouvrir.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,49 €