undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3
2,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
1
King Kong 2 [Import belge]
Format: DVDModifier
Prix:15,90 €+2,79 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2012
Dix ans après le remake de 1976 (King Kong, celui avec Jessica lange), le réalisateur John Guillermin (La Tour infernale, c'était lui) et son producteur Dino de Laurentiis nous offraient cette suite laborieuse en tout point. "King Kong II" est aujourd'hui tout simplement irregardable, sinon pour se marrer comme des baleines, tel qu'il est coutume de le faire devant un vrai nanar...

Dix ans après sa mort et sa chute du World Trade Center, King Kong n'est pas mort ! Il est maintenu en vie parfaitement endormi par des scientifiques, mais il lui faut un coeur de substitution. On lui en fabrique donc un en plastique de trois mètres, mais il lui faut un donneur de sang digne de ce nom. Et attention, après dix ans de comma, il va mourir d'un instant à l'autre si on ne lui trouve pas un donneur dans les 5 minutes ! Pas de problèmes : L'aventurier Hank Mitchell, en balade à Bornéo, tombe pil-poil sur une "Queen Kong" planquée sous un buisson. Avouez quand même que le spectateur a du bol, puisque cette guenon géante était manifestement planquée depuis toujours sous le dit buisson, sans quoi les indigènes du coin auraient pu la remarquer...
L'aventurier met alors sa guenon aux enchères et tente d'en tirer le maximum. Les américains la lui achètent aussitôt car, comprenez-vous, il faut sauver leur King Kong national ! "Queen Kong" est donc emmenée sur le site de King Kong, la transfusion se passe à merveille et des hordes de clampins viennent crier leur joie, banderoles à l'appui, devant cette résurrection. Je n'ai pas bien compris ce passage, sachant qu'ils ont été quasiment unanimes, ces américains, pour trucider le gorille 10 ans plus tôt...
En tout cas, notre roi Kong ne tarde pas à se réveiller et repère très vite l'odeur de sa promise. Ses hormones ne font ni une ni deux, et il casse la baraque afin de rejoindre sa dulcinée. Cela ne plait évidemment pas aux autorités, qui décident de re-tuer King Kong, laissant à penser au spectateur qu'ils auraient pu y réfléchir à deux fois avant de redonner vie au monstre. Et notre aventurier n'est pas plus malin qui, après avoir vendu "Queen Kong" comme un vulgaire tas de patates, s'offusque de ce qu'il lui arrive et crie à qui veut bien l'entendre qu'il faut absolument ramener la guenon d'où il l'a trouvé ! A moins qu'il ne s'agisse d'une technique de drague opportuniste, puisque grâce à cela, il emballe la scientifique en chef qui ne cherche qu'à mettre nos gorilles dans une réserve afin qu'ils vivent heureux...
L'armée poursuit ainsi les deux singes géants mais n'arrive pas à les retrouver (!), les rednecks du coin s'y mettent aussi mais eux les trouvent, avant de se faire trucider de la manière la plus gore qui soit ; la scientifique et l'aventurier copulent pendant que les deux Kong s'envoient moult regards lubriques à quelques mètres de là...
A la fin, l'armée retrouve nos gorilles, King Kong se sacrifie en piétinant quelques chars d'assaut tandis que "Queen Kong" accouche d'un chimpanzé en pleine bataille, laissant une fois de plus le spectateur perplexe qui se demande : 1) Quand est-ce que le couple Kong a eu le temps de s'accoupler ? 2) Combien dure la gestation d'un gorille géant ? Une semaine ? 3) Pourquoi dans le film de 1976 King Kong marchait debout alors qu'à présent il devient quadrupède ? A-t-il régressé ?
Et le film de s'achever sur une dernière séquence qui bat tous les records en termes de ridicule, où l'on voit le fils de Kong, dans la jungle, vivre des jours paisibles avec sa maman et jouer à tarzan de liane en liane...

Vous l'aurez compris, on nage en plein délire surréaliste. Pendant ce temps, les acteurs jouent comme des patates à part Linda Hamilton, tout juste sortie de Terminator, qui vient saborder ici sa carrière. Les effets spéciaux sont propres et les décors aussi, tandis que les gorilles font rien qu'à nous faire penser à des acteurs de film porno...
Pas de doutes, "King Kong II" est, en matière de film à gros budget, un des pires navets de l'histoire du cinéma. Il a été mis en chantier en 1985 alors que la diffusion du film de 1976 à la télévision battait tous les records d'audience. C'est dire si l'opération sentait l'opportunisme à plein nez. C'était l'époque où le producteur Dino De Laurentiis, de plus en plus pingre, alignait les projets les plus fumistes qui soient. Il nous aura offert, mine de rien, en quelques années à peine, des perles comme Flash Gordon,Amityville II,Halloween 3 et Kalidor !
Depuis, cette calamité sortie en 1986 aura porté à la version de 1976 la sale réputation qu'elle ne mérite pas. Quelle injustice ! En cinéma non plus, on ne choisit pas sa famille ! Quant aux thématiques liées au mythe de King Kong (le mythe de la la Belle et la Bête, du Bon Sauvage, la réflexion sur l'anthropologie et le choc des cultures), vous pouvez les oublier...
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 juillet 2009
on ne s'en lasse pas, ça m'a ramenée bien des années en arrière lorsque je l'avais vu avec mes yeux d'enfant
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 janvier 2006
Bon je commence ,en vrak: interprétation foireuse (particulièrement pour le héros), dialogue à deux balles, manque de cohérense, humanisation débile des gorilles, etc. En gros un pur chef d'oeuvre et de grand moment de bonheur avec de gros éclats de rire pour les amateurs de films de série B. Attention tout de même aux quelques longueurs.
Bref je me suis bien amusé.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
King Kong
King Kong de Naomi Watts (DVD - 2006)
EUR 5,39


King Kong [Édition Single]
King Kong [Édition Single] de Jeff Bridges (DVD - 1976)
EUR 12,50