Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Petits et grands trésors...
La musique concertante et orchestrale apparaissant dans ce coffret fait figure de référence dans ma propre discographie de J.S.B. C'est que le Grand Reinhard connaît bien son BACH. Quelle fougue, quelle vivacité dans l'exécution; tellement que les 3èmes et 6ème concertos Brandbougeois nous font tourner la tête. Pourquoi jouer si...
Publié le 10 novembre 2003 par fbeaudoin-du-canada

versus
1 internaute sur 7 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Caquetages sous amphétamines
Reinhard Goebel ou le triomphe nerveux du décoratif. Hélas, la faiblesse de la brusquerie n'est pas la force de l'énergie; n'est pas Biondi qui veut, et surtout pas en jouant comme il le fait, le petit doigt levé. Le résultat est insupportable de vacuité bavarde, d'affèterie et de dandinements. Les Tempi sont de machine...
Publié le 28 juin 2011 par sulpicia


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Petits et grands trésors..., 10 novembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Concertos Brandebourgeois / Suites pour orchestre (Coffret 8 CD) (CD)
La musique concertante et orchestrale apparaissant dans ce coffret fait figure de référence dans ma propre discographie de J.S.B. C'est que le Grand Reinhard connaît bien son BACH. Quelle fougue, quelle vivacité dans l'exécution; tellement que les 3èmes et 6ème concertos Brandbougeois nous font tourner la tête. Pourquoi jouer si vite ? Pour le plaisir... Et c'est ce que je ressens à l'écoute des quatres premiers disques destinés à la musique orchestrale (de ce coffret de huit disques). Cependant, à titre d'exemple, la rapidité extrême propre à l'exécution de certaines oeuvres n'enlève en rien au mysticisme qui convient de fait au "Triple Concerto" (1044). Ce "Triple concerto", tel qu'exécuté ici, n'a toujours pas trouvé d'égal dans ma discographie personelle. C'est cela le mystère Goebel: savoir concilier l'inconciliable : rapidité et mysticisme; et il le fait avec grand talent épaulé par une équipe de musiciens triés sur le volet. Un GROS BÉMOL toutefois : la musique de chambre sonne quelque peu vieillote et devient vite irrittante. Une lacune déplorable qu'entendre le violon de Goebel grincer et la viole de gambe étouffée par l'usure du temps. Ce coffret mérite 5 étoiles pour la musique orchestrale et 3 étoiles pour la musique de chambre. À acquérir tout de même. Pour le plaisir..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 musica antiqua köln: l'excellence dans bach, 25 mai 2012
Par 
Nicolas - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Concertos Brandebourgeois / Suites pour orchestre (Coffret 8 CD) (CD)
Ce coffret est le complèment idéal du coffret de coffret Pinnock pour découvrir la musique de chambre (absente chez Pinnock) et avoir une vision différente des suites pour orchestre et concertos brandebourgeois.

Les suites pour orchestre et concertos brandebourgeois de Goebel sont excellents dans un style plus germano-italianisant jugé "extrême" à l'époque et qui nous paraît aujourd'hui juste pertinent et vivant.

Les brandebourgeois sont à mon avis tous excellents et les 5eme & 6eme sont meilleurs que chez Pinnock (avec notamment une cadence mémorable de Andreas Staier dans le 5eme).

Les suites d'orchestre sont moins coupées au laser qu'avec Pinnock mais très spontanées et entrainantes avec de grands solistes: un bon complément de Pinnock.

Enfin, contrairement aux autres commentaires, il faut dire que la musique de chambre que vous trouverez dans ce coffret est un double trésor: elle ne contient que des interprétations de réfèrences et elle contient des sonates que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

Goebel se paie le luxe d'utiliser les 3 meilleurs clavecinistes dans leurs meilleurs roles respectifs: Andreas Staier en soliste, Robert Hill en clavecin obligé pour le style "sonate en trio" et Henk Bouman en clavecin de basse continue. Cela prouve que Goebel a la compréhension profonde que ces trois roles demandent des qualités différentes et était prêt à batailler pour obtenir les meilleurs à chaque poste.

Au niveau des solistes, Reinhard Goebel lui même au violon, Wilbert Hazelzet à la flûte et Jaap Ter Linden à la viole de gambe ne font que réflêter cette quête de l'excellence. Vous ne trouverez pas les performances de Hazelzet et de Linden ailleurs que dans ce coffret (seules les sonates pour violon sont sorties séparement en CD en tout cas et ne sont plus disponibles...) et elles valent vraiment le détour en termes de musicalité, virtuosité, sensualité, faculté à jouer ensemble...

Bref, il s'agit de 8 CDs de bonheur bachien absolu qui complèteront à merveille lecoffret Pinnock.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bach extrême..., 27 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Concertos Brandebourgeois / Suites pour orchestre (Coffret 8 CD) (CD)
Je ne passerai pas en revue les concertos Brandebourgeois ici gravés. Ces prestations, perturbantes pour certains en raison de la rapidité extrême des tempis, ont révolutionné l'art de jouer du BACH. Cette interprétation a fait couler beaucoup d'encre aux débuts des années 1980 et les réactions divergent encore. Peu importe...En ce qui me concerne je suis un fidèle disciple de Goebel et je le trouve magistral.

Mais parlons violon. Ce coffret, cette malle aux trésors, renferme moult sonates, fugues et suites pour violon, clavecin et violoncelle (tenu par nul autre que Jaap ter Linden). Rappelons que c'est l'extraordinaire Robert Hill, au clavecin, qui accompagne Goebel dans ses fantastiques prestations. La symbiose entre les deux complices est époustouflante. Hill est probablement le plus véloce claveciniste de ce temps; et Goebel le plus extraordinaire violoniste ayant joué Bach. Il est absolument stupéfiant dans ses exécutions virtuoses. La captation de son violon, féroce, acéré, mordant chaque accord avec une conviction rageuse, est démentielle. En fait, je n'ai jamais entendu un violoniste de cette trempe joué Bach de manière aussi tranchante.

Et c'est pourquoi je considère que Goebel demeure la référence absolue en ce qui concerne les prestations pour violon, clavecin et violoncelle de JS BACH.

Mais ce n'est que mon avis...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon, 28 janvier 2010
Par 
GB (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Concertos Brandebourgeois / Suites pour orchestre (Coffret 8 CD) (CD)
Très bon coffret... comme dit Fbeaudoin, surtout pour la musique orchestrale qui est remarquable tant par l'interprétation que la qualité audio.
Certaines sonates effectivement grincent un peu. Autrement rien à redire. Goebel, tout comme Pinnock, est une valeur sûre du baroque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 7 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Caquetages sous amphétamines, 28 juin 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Concertos Brandebourgeois / Suites pour orchestre (Coffret 8 CD) (CD)
Reinhard Goebel ou le triomphe nerveux du décoratif. Hélas, la faiblesse de la brusquerie n'est pas la force de l'énergie; n'est pas Biondi qui veut, et surtout pas en jouant comme il le fait, le petit doigt levé. Le résultat est insupportable de vacuité bavarde, d'affèterie et de dandinements. Les Tempi sont de machine à coudre, les phrasés de bric-à-brac secoué, d'oies aphones, de poulailler ivre. Me ferait rire si je ne l'avais payé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit