Commentaires en ligne 


21 évaluations
5 étoiles:
 (14)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La lumière du deuil.
Tous ceux qui ont profondément souffert le savent : il y a dans la douleur une occasion de grandir, de s'ouvrir, de se redécouvrir. Et tous ceux qui connaissent Springsteen le savent : Bruce s'intéresse depuis toujours aux misérables, aux blessés, aux désespérés. Alors, quand sa musique, son énergie, sa rage...
Publié le 21 janvier 2003 par Pascal Barra

versus
5 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pas mal, mais décevant
Grand fan de Springsteen et du E Street band, je ne peux que constater que j'étais aussi fan de Chuck Plotkin et Jon Landau. L'orchestration un peu sucrée, les cordes larmoyantes de The Rising suggèrent parfois la musique d'un film à grand spectacle sur "le 11 septembre", et c'est dommage. Les textes (à voir sur [...]) sont...
Publié le 8 août 2002 par Raphael Mazoyer


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La lumière du deuil., 21 janvier 2003
Par 
Pascal Barra (Levallois-Perret France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
Tous ceux qui ont profondément souffert le savent : il y a dans la douleur une occasion de grandir, de s'ouvrir, de se redécouvrir. Et tous ceux qui connaissent Springsteen le savent : Bruce s'intéresse depuis toujours aux misérables, aux blessés, aux désespérés. Alors, quand sa musique, son énergie, sa rage compassionnelle rencontrent le deuil et l'angoisse du 11 septembre, un album naît, chargé à bloc d'émotion, de vérité nue, de simplicité aride. Un album étincelant de consolations dispersées dans une grande ombre digne. Un album qui semble d'abord évident, puis qui finit par vous hanter. Parce qu'il est plus profond. Plus humain. Plus springsteenien. Plus vous. " The Rising " est une crypte rock où brûlent, fragiles et entêtées, les chandelles d'une générosité mystique et quotidienne. Une prière de la rue. Un gospel chanté sous la pluie par une bande de vieux complices émus. Implacablement prenant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout simplement émouvant, 17 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
Bruce nous livre enfin du nouveau matériel et il na pas perdu son talent et cela dure depuis près de trente ans. Les retrouvailles avec le E Street Band sont plutôt réussies.
Tout a commencé avec l'attaque sur les Twin Towers en 2001. Un jour un fan demande au Boss de venir en aide à la nation américaine en enregistrant un album. Du coup l'album ne s'écoute pas de la même facon que ses autres albums. Il n'y a que Bruce pour écrire un tel album en hommage aux disparus et aux familles ayant perdus des proches.
Ce chef-d'oeuvre contient en tout de belles compositions ayant fait du bonheur lors du Rising Tour, à laquelle j'ai pu assister à Bercy.
Cet album s'écoute tranquillement mais ne le laissez surtout pas vieillir. A déguster rapidement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le Boss est blessé, donc très en forme !, 2 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
On savait ce nouvel album centré sur les attentats du 11 septembre, et on pouvait craindre une emphase lyrique et pataude sur l'Amérique meurtrie. Mais ce disque est bel et bien un disque de rock, puissant, rutilant, sentant bon les guitares, les cuivres ("Mary's place"), l'orgue hammon, et les choeurs du E Street Band revigoré. Ca sent la Soul, le Folk, et certains morceaux apparaissent même guillerets ("I'm waiting" , "Let's be friends"...). L'ambiance générale est dure, lourde, chargée de violence, de mort et de sang, à l'image du très beau est conçis "Empty Sky", déchiré par l'harmonica. Le Boss est bléssé, donc très en forme. On attend l'interprétation sur scène, débarrassée des violons(trop sytématiques) et boites à rythme inutiles, seuls petits bémols pour ce très grand et bel opus du Boss.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Waouh, un album de rock efficace !, 19 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
Bruce et le E street Band renouent avec l'efficacité d'un rock pur et dur (plutôt proche du fameux Born To Run), tout en partageant de hautes émotions. Côté nouveauté, Soozie Tyrell intègre le groupe, avec son violon tantôt survolté, tantôt mélodieux. Ma note est de 4 étoiles car avec Springsteen, on peut penser que ce qui viendra par la suite sera tout aussi bon, voire meilleur. Et puis si vous avez la chance d'assister à un concert de Bruce Springsteen & The E Street Band, vous serez alors touché par la grâce de ces étoiles... du rock.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 RETROUVAILLES, 5 octobre 2007
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
Depuis 1984, du moins en studio, Springsteen n'avait pas réenregistré avec le E Street Band au grand complet. Ce disque est né du chaos des attentats du 11 septembre. C'est en utilisant sa technique habituelle que Springsteen nous parle de ce drame, par des "petites histoires" de petites gens, scénarisées, utilisant les voix de différents personnages, pour faire entendre et rendre palpables les émotions de ses contemporains. C'est un grand album qui renoue avec une ambiance rock-soul, mâtinée de gospel. Springsteen se fait lyrique, grandiloquent à l'occasion ("My city of ruins", magnifique). Il y a quelques petits chef d'oeuvre dans ce disque, des titres comme "Waiting for a sunny day" paradoxalement joyeux, dansant, souriant, et à l'inverse, le bouleversant et ténébreux "Empty sky" sans doute une des ses plus belles créations. On y entend les instruments entrer un par un, l'orgue venant assombrir le dernier couplet, crépusculaire. "Mary's place" fait aussi partie des réussites de cet album, comme "Further on" qui renoue avec la verve brute, basique, de BORN IN THE USA.

Mais si je n'attribue que 4 étoiles sur 5, c'est pour deux bémols. D'abord, je trouve le disque trop long (75 mn) comme s'il fallait systématiquement remplir un CD, et donc proposer un grand nombre de chansons, alors que le format vinyle imposait aux artistes de sélectionner et de ne garder que le meilleur. THE RISING aurait sans doute gagné encore à être réduit à 12 ou 11 titres. Et puis je déplore la production de Brendan O'Brien, qui s'éloigne du "son" Springsteen, pour empiler les pistes de violons, synthé, choeurs, difficilement audibles, me semble-t-il. Trop d'emphase nuit à l'émotion. Un harmonica qui chiale (voir l'intro de "The river") en dit plus long que 15 violons. De même, des boucles et autres "scratchs" sont souvent utilisées en intro, ce qui est tout bonnement ridicule.

La force de Bruce Springsteen, ce sont ses chansons, ses textes, la cohérence et la puissante du E Street Band. Pas besoin d'en rajouter dans la démesure, pas besoin de ces "petits trucs" d'ingénieurs du son. Sur scène, les morceaux de THE RISING ont trouvé une seconde vie, dépouillés de ces artifices. Cet opus du Boss n'en reste pas moins un très grand album, d'un des plus grands artistes rock, sensible et généreux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Boss a son zenith !!!, 1 août 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
L'attente fut longue, insoutenable même durant les dernières semaines, mais le dernier album du Boss est là, et bien là !!!! 15 titres, 15 merveilles, rien de moins...Il y a tout sur cet album : 2 titres "hommage" au 11 septembre ("My city of ruins", déjà interprété en live lors du concert de soutien, et une sublime chanson de réconciliation et de paix, "Worlds apart", sur laquelle Bruce est accompagné de musiciens pakistanais). Une superbe ballade ("Empty sky") du niveau de "Point Blank" ou "Tom Joad", et puis tant d'autres titres, rythmés ou lents, avec du très grand Springsteen au sommet de sa forme, comme "The Rising", "Paradise" ou encore "Into the fire". Bref, un album incontournable pour tout amateur du rock/folk US, et tout simplement indispensable pour les fans du Boss...Certains tristes sires des médias le disent consensuel, mais ne vous y trompez pas, cet album est un chef d'oeuvre !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 excellent, 11 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
On retrouve Bruce springsteen & the E Street Band !!!!Pas de concessions , pas de fioritures , du rock pur et dur , de belles ballades et une aux accents orientaux sur "Worlds apart" .Les inconditionels du Boss y trouveront leur compte , pour les autres ,noubliez pas que Bruce Springsteen est un artiste de scène et que cet album y, je pense , donnera sa pleine mesure.A se procurer de toute unrgence....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un de ses meilleurs, 24 décembre 2008
Par 
Benjamin Labarthe-Piol (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
Avec le récent 'Magic', 'The Rising' est sans aucun problème l'un des deux meilleurs disques qu'il ait enregistré ces dernières années. Et même dans l'oeuvre complète du Boss, cet album trouvera une place de choix. Au-delà du contexte du 11 septembre, dont on a beaucoup parlé et qui reste effectivement indissociable de son écoute, Springsteen semble constamment habité au cours de cet opus. Les compositions sont terriblement efficaces et l'artiste semble avoir trouvé une fraicheur nouvelle. Un album magnifique à plus d'un titre donc.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Impact du Trauma 9/11 !, 5 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
2002, année historique, le monde de la musique est en ébullition. Le Boss, Le marathonien de la scène, le rockeur à la plume viscérale revient au devant de la scène avec une réunion de son E Street Band. E Street Band où Bruce s'était officiellement séparer d'eux en 1989 mais celle-ci s'était déjà faite, en studio du moins, depuis son légendaire "Born In The U.S.A.". Un retour gagnant sous les auspices d'un évènement majeur dans l'histoire des États-Unis : le 9/11. L'ombre/le fantôme des attentats du 11 Septembre 2001 est encore bien présent dans l'Amérique et Springsteen n'y fera pas exception. Aussi, les artistes comme Hollywood mettront la main à la patte pour ne pas oublier cette attaque sur leur sol sacré. Au programme, on n'aura droit à un excellent Springsteen. Un Springsteen à la fois grandiose à la prose qu'à son Rock qui distille et nous balance à profusion. Soulignons que si le E-Street Band est de nouveau au complet... derrière l'album, à la production, on n'y trouve une nouvelle tête: Brendan O'Brien, producteur de Pearl Jam et Aerosmith en autre, en remplacement de Jon Landau. Il sera, d'ailleurs, le producteur de ses prochains albums. Choix judicieux ? L'avenir nous le dira ! A l'écoute de cet album, on tombe de suite sous le coup de la rythmique entrainante, de ses refrains qui se gardent le long d'une journée, de la dynamique E-Streeter. J'avais lu quelque part que côté texte « Springsteen peine à convaincre ». J'aimerais bien savoir sur quel bord ses critiques professionnels se basent pour émettre de tel avis péremptoire. Des chansons empreintes de vies, de moments vérités, d'attitudes héroïques sous le fantôme terrorisant d'un jour "Impact du Traumatisme 9/11".

L'ouverture de l'album « Lonesome Day » est à lui seul caractéristique de cette dure vérité « If i Can Just Get, Throught This lonesome day » autrement dit « Si je peux juste survivre à ce seul jour » sombre sur un ton toujours plus haut, un refrain déchirant ! Springsteen emporte l'émotion. « Into The Fire » chante l'héroïsme des pompiers contre le feu des Tours et que leurs actes d'amours de la vie lui donne de l'espoir et leur amour. Sur un midtempo minimisé, clairsemé et facile avec un refrain en cœur. Juste superbe ! « Waitin' on a Sunny Day », chanson où Bruce attend un jour meilleur, chasser le blues « Lifts away the blues ». On y trouve un son relativement classique des E-Streeters avec un Clarence Clemons au sax. On retrouve des sensations des premiers albums ... « Nothing Man » est une vibrante chanson en hommage d'un pompier. Une transcription de son témoignage où l'on peut sentir que ce « héros »n'en est pas un. Il a fait juste son boulot, fait ce que tout le monde aurait fait dans la même situation. Sans aucun doute, ma favorite de l'album où Bruce Springsteen nous enchante par sa voix triste et désabusée et son refrain effrénée des « doo doo do do ». Magique ! « Countin' on a Miracle » , chanson empoignant avec force la perte tragique d'un être cher. Dégrisement assurée où le sax de Clemons rend grâce de la fragilité de la vie. La vie est dure, frappe dure...mais le tout est de continuer à la vivre. Mélancolique mais teintée de vie et d'espoir comme dit la maxine « Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir » . « Empty Sky », ballade springstinienne, compte le choc du réveil. Fait place à la réalité après la surprise du choc. Empty Sky veut dire « Ciel Vide », l'absence des deux tours et les conséquences de celle-ci. Émotions garanties. « Worlds Apart » offre des sons s'éloignant de ce que Springsteen nous offrait habituellement. On y combine la musique moyen-orientale. La chanson chante l'amour entre deux êtres de deux mondes différents. Une chanson prônant, en quelque sorte, l'amitié entre les peuples dont l'amour vaincra des différences..

Bref, la thématique étant assez explicite, je m'arrête là avant que ce soit fastidieux. L'ambiance où plutôt l'atmosphère du E-Street Band est présent. Bruce Springsteen marche sur les cendres du 9/11 pour y faire le deuil, le passage difficile du trauma. Il y distille un son rock, dynamique, enthousiasme et entrainant et comme toujours sous l'égide de ses textes virevoltants et empoignant la dure réalité. Un Panache qu'il découpe, à mon sens, en trois phases sur son album. De « Lonesome Day » à « Empty Sky », on y trouve l'histoire du choc décrivant l'attaque, ses héros, les sentiments des anonymes pendant et après et la dure réalité du lendemain. Ensuite, de « Worlds Apart » à « The Fuse » nous compte l'amitié sous ses diverses formes. Enfin, « Mary's Place » à « My City of Ruins » nous chante indirectement la guerre en Irak, nous parle de la Foi, l'amour manquant et celle du deuil de la cité de New-York.

Toutefois, l'album possède deux bémols qui m'ont empêchés d'en retirer toute l'émotion de l'énergie musicale qui s'en dégage. La première raison est que j'ai du me reprendre à deux fois pour écouter la totalité de l'album. 15 Chansons, cela fait beaucoup surtout quand il n'y a pas de réelle pause dans la composition instrumentale. C'est le deuxième bémol qui fait que j'ai attraper un mal de crâne vers la fin. Nonobstant cette première fois sur un album du Boss, j'ai ré-ecouter une à une et bien que je trouve (parfois) une sorte de cacophonie, l'ensemble est orchestré pour que la sauce prenne. On savait déjà que le son Springsteen est en permanente évolution aussi bien dans ses textes que dans le son qu'il distille comme il l'a lui-même démontrer par sa période "Love". Période où il se faisait écho de lui-même pour la première fois et de son amour. Si 2002 marque le retour de Bruce Springsteen avec son E-Street Band, ce n'est plus celui de la période Tri-logique « Born » . D'ailleurs, ce n'est pas un Springsteen qui se fait l'étendard du miséreux mais d'un Boss qui se fait le porte drapeau de son Pays. Sursaut patriotique agréable, compréhensible, scintillant et totalement légitime, nouvelle facette du Boss mise en lumière mais voilà...ce sont des chansons bien moins universaliste en raison du fait que le 11 Septembre, et la trauma qui en découle, est quelque chose de 100% USA. Nous ne ressentirons jamais ce qu'un américain moyen a bien pu ressentir. Les Textes sont explicites, l'émotion se fait ressentir mais outre qu'il s'agit d'un épisode purement américain, le son du E-Street Band se trouve étouffé par une ribambelle d'emphases... et comme dit Luc B "Trop d'emphases nuit à l'émotion". Alors, oui, le style n'a jamais été aussi proche depuis près de 18ans...mais le son est totalement différent. Mais ne dites pas ce que je n'ai pas dit, Le plaisir est réellement présent, l'émotion aussi...un très grand album du boss mais certainement pas son meilleur.

Durée : 72 minutes - 15 Chansons.

Ps: Merci à Luc.B pour être le premier responsable de ma chute dans l'univers du Boss.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Puissance et intimité, 31 juillet 2002
Par 
PO (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Rising (CD)
Album sur le 11 septembre, retour du E-street Band, premier album "électrique" depuis 1992 .... Les risques étaient grand pour le Boss de rater son retour. Pourtant, le résultat final est enthousiasmant. Plusieurs chansons sont à ranger auprès des classiques de Bruce et l'album séduit par sa cohérence d'ensemble. Poussé par un nouveau son, Springsteen alterne rock puissants et ballades intimistes et s'autorise même quelques détours dans des horizons musicaux nouveaux pour lui. On est heureux comme lorsqu'on retrouve un vieux copain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Rising
The Rising de Bruce Springsteen (CD - 2002)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit