Commentaires en ligne


33 évaluations
5 étoiles:
 (28)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Richards fait le show.
C'est en 1969 que sort Let It Bleed des Stones. C'est l'album charnière entre la fin de Brian Jones et Mick Taylor, son successeur. L'un comme l'autre ne font que des apparitions furtives. Brian Jones joue un peu de percussions et ce, sur deux morceaux, tandis que Mick Taylor arrive sur la pointe des pieds (Country Rock et Live With Me) ; c'est le...
Publié le 31 août 2011 par jean-claude

versus
1 internaute sur 11 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 confusion......
le cd recu ne correspond pas au label,ni à l'année affiché lors de la commande.on m'a fourni un autre produit sans me prévenir pourquoi?
Publié le 7 septembre 2011 par hibou


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 Prise de pouvoir dans un bain de sang, 24 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
Sur la fantastique lancée offerte par BEGGAR’S BANQUET, les Stones vont sceller la fin des sixties avec un nouveau chef-d’œuvre, le tout premier album à donner le ton des années 70 : LET IT BLEED. Présent seulement sur deux morceaux, Brian Jones ne va pas tarder à mourir, laissant Keith Richards seul maître des guitares. Et le fraîchement intronisé Riffmaster va se lâcher, donnant vie à des morceaux plus fabuleux les uns que les autres. Moins violentes et plus construites, les chansons de LET IT BLEED ne laissent aucun répit à l’auditeur. C’est une suite de 42 minutes dans le génie, aux atmosphères variées et toutes abouties.
L’épaisseur torride de GIMME SHELTER (ah, l’intro !), la charge de cavalerie de LIVE WITH ME, la country lancinante de COUNTRY HONK et du morceau-titre, le funk équilibriste de MONKEY MAN (ah, ce piano !), sans oublier les accélérations et les saccades meurtrières du faux blues MIDNIGHT RAMBLER, sommet du disque. Et le final, YOU CAN’T ALWAYS GET WHAT YOU WANT (coda à la constatation de fin du monde que cet album porte en son sein), sonne comme un gospel de l’enfer précipité dans la désillusion par le seul regard de Mick Jagger et se termine dans une bacchanale frénétique. L’Apocalypse peut venir, voici sa bande-son. Enorme.
Tops : GIMME SHELTER, MIDNIGHT RAMBLER, YOU CAN’T ALWAYS GET WHAT YOU WANT, LIVE WITH ME, MONKEY MAN
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 super produit, 26 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed (Album vinyle)
En cherchant un cadeau d'anniversaire pour une amie ayant une platine à vinyle, j'ai découvert ce chef d'oeuvre de The Rolling Stones! Qualité de son parfaite, livraison rapide, produit bien emballé ! A recommander !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 l'album!!!, 3 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
2 ans avant le magistral "sticky fingers" jagger et ses potes proposent l'album.de référence "let it bleed" même si auparavant" aftermath" nous avaient laisses bouches bees .....mais chaque album des stones est une référence........cet album la est indispensable! A avoir pour devenir un fan
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout simplement leur MEILLEUR ALBUM, 2 février 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed (CD)
La fin des 60's est resumee de facon anticipee par cet album au son inquietant.Gimmie Shelter est un nouveau sommet fascinant, alors que Midnight Rambler est fabuleusement derangeant ( il aurait influence le tueur en serie Charles Manson).
Love In Vain fabuleusement arrangé. Par moment le son s'approche de la country (l influence de Gram Parson de Byrds sur Keith).
Live with me annonce les Stones des 70's, rythmique d enfer, Taylor a la lead...
et You cant always get what you want deviendra un titre lui aussi legendaire...
A achetez les yeux fermes
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille, 13 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
Une merveille, à écouter et à ré-écouter. Si je ne devais n'avoir qu'un disque des Stones ce serait celui là.
Et la livraison est toujours aussi rapide...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 la période d'or du groupe, 19 octobre 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
Album indispensable pour tout amateur de rock. Les Stones sont sur un nuage à cette période, tout ce qu'ils font se transforme en or : un pur chef d'oeuvre !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le must du must, 14 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
gimme shelter, love in vain, live with me, midnight rambler, you got the silver...rien qu'avec ces morceaux, l'abum était fabuleux. de l'énergie à revendre, des termes variés; les fous (midnight rambler); l'argent (you got the silver); la manière de vivre (live with me). la continuité du début de la stonemania...avec cet album, ils repartent à leurs racines et ce pour un bon bout de temps...jusqu'a "exile". aprés......le début de la fin avec des albums inégaux! donc mettez le son à fond et jouissez de la (bonne) musique sans artifice (la musique pas les musiciens!)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Stoned again, 1 décembre 2011
Par 
Jlenjo (toulouse, france) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
Bon, dans la grande farce du rock, nous avons là un archétype de choix. Soyons honnête un instant, le rock n'est rien d'autre qu'un gag, une farce, et ce Let it Bleed en est tout le sel.
Les Beatles faisaient dans le sucré (quoi que) à l'image du joli gâteau que nous propose la pochette de leurs concurrents, les Stoned dans l'acide... sans jeu de mots. Rivalité surtout dans les médias, mais force est de constater que les méchants stoned ont passé leur temps à donner le change aux gentils biteuls, un peu de sang contre un peu de miel. C'est vrai, et c'est pas vrai, Lennon était un vrai con bien méchant le matin, un humaniste le soir... Jagger, un vrai con sur scène et un monsieur plein de civilités so british auprès des vieilles dames (si, si, j'ai des preuves). C'est bien rock tout ça et donc, avec ce Let it Bleed on est dans le tempo.
C'est le tempo des petits bourgeois sauvages qui voulaient se faire passer pour des révolutionnaires (les Beatles c'était l'inverse... enfin, c'est pas si simple). Mais alors me direz vous, quid de cet opus millésimé béni divin (j'adore citer Brassens) car si le rock est une farce et les Stoned des petits cons bien sauvageons qu'en est-il de ce Let it Bleed (auquel les Beatles répondrons par un désabusé Let it be... à moins que ce ne soit l'inverse) mettant fin à 8 années de guerre des tubes ?
Les Stoned sortent vainqueurs, les Beatles ont déposé les armes ou s'apprêtent à le faire, les cailloux peuvent rouler sur le chemin, la voie est libre.
Pour ceux qui s'impatientent (et alors, le disque, il est bien ?), veuillez m'excuser, mais à quoi bon parler de ce gateau ? Un gateau, c'est bon en principe, et celui-là ne déroge pas à règle : il est même EXCELLENT ! le meilleur de tous les Stoned (ça va comme âne-alyse ?).
Cependant, inutile de s'enflammer, ça reste et restera dans l'Histoire de la musique et dans le meilleurs des cas une vaste farce... je parle du rock, dans le pire cas, regardez Johnny, il en a fait de la merdasse et on appelle ça du rock français... pf-pf ouaf-ouaf). Contrairement à Djauni, des mecs comme Mick, Keith, Brian, John et Paul (un problème ?) ont su utiliser leurs incompétences, les transformer, se les approprier pour en faire quelque chose d'artistiquement époustoufliant (nous parlons d'art populaire, bien évidement).
Keith par exemple : un incompétent de la guitare. Qu'a-t-il fait pour faire croire le contraire ? Il a accordé sa poele en open tuning (accord parfait ce qui évite d'avoir des doigtés trop compliqués) supprimé une corde (6 c'était trop pour sa petite cervelle) et plaqué des grands moulinets rageurs sur sa télécaster dans le seul et unique but d'inventer et de populariser le mot RIFF. Keith n'est pas un guitariste mais un riffeur (sniffeur à l'occase) de première classe et c'est ainsi qu'à force de travail (ouarf) qu'il est devenu le meilleur (après John Mac Enroe). Et Mick ? lui a perdu une corde à la naissance : pas de voix, et pourtant, écouter Love in vain, est une source de plaisir insensée. Imaginez la même chose chanté par Pavarotti ? ou pire, Johnny ?
Sinon les Stoned l'étaient tellemment, qu'ils étaient infoutus de jouer dans le tempo, d'où cette sensation de déséquilibre permanent ou le bassiste cherche à rattraper le batteur qui cherche lui même à suivre le guitariste qui (n'en a de toute façon rien à cirer) tente vainement d'escorter le chanteur en plein dans son trip de tortiller du bulbe, qu'il ne se rend compte de rien... ou presque. Pourtant, on ne sait toujours pas par quels miracles (des scientifiques en musicologie se sont penchés sur la question... beu c'est pour rire) ni par quelles grâces tout cela fonctionne de façon harmonieuse, particulièrement dans cette galette.
War children, it's just a shot away, it's just a shot away, yeah (c'est génial non ?)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CE QUE SERAIT LE ROCK SANS LES STONES, 20 février 2007
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
Pas grand chose, la preuve par "Let it bleed". "Gimme Shelter", "Love in vain", "Live with me", "Midnight rambler", "You can't always get what you want" et le reste autant de titres qui claquent comme autant de démonstrations d'inspiration, de cohésion, de percussion. Richards a du passer un pacte avec le Diable pour avoir autant de génie créatif. Le roi du Riff mène une guerre victorieuse dès les premiers accords. Et en prime, un Jagger,pechu comme c'est pas possible de l'être, une section basse-batterie des "W brothers" solide comme du béton armé, soudée, supportant imperturbablement le Roi du Riff. Avec deux cocos comme ça, ils pouvaient aller au bout de la Planète Rock, Jagger et Richards.

Et puis, il y a l'arrivée de Mick Taylor et le 6 ème Stone-Ian Stewart-

Let it Bleed, un des très grands moments Blues Rock de l'histoire de la Planète Rock.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Achat coup de coeur, 12 août 2009
L'évaluation d'un enfant
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let It Bleed - Edition remasterisée (CD)
C'est un achat que j'ai fait sur un coup de cœur: J'avais écouté cet album quand j'avais vingt ans et les morceaux sont toujours aussi bons et "actuels"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Let It Bleed
Let It Bleed de The Rolling Stones (CD - 2002)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit