undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances Cloud Drive Photos cliquez_ici nav-sa-clothing-shoes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles41
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:34,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Avant d'acheter ce blu ray que je possédais déjà en DVD et que j'avais également jadis sur VHS, j'ai lu quelques articles sur des sites professionnels. Sur un tel film, j'avais bien peur que le transfert HD ne puisse faire de miracles. Mais plusieurs commentaires se sont montrés très enthousiastes alors, amateur de film de genre et des classiques qui l'on inventé, j'ai naturellement acheté cette version au format blu ray. Ma déception n'en a été dans un premier temps que plus grande. Pratiquement rien dans ce transfert de Zombie ne ressemble à de la HD. Comme je l'avais craint, le piqué n'est jamais aux normes du support et la définition reste bien en deçà des espoirs que j'avais finalement nourris. Peut-être les couleurs sont elles un rien rehaussées mais rien de bien enthousiasmant. Et puis surtout, il y a malheureusement un fourmillement assez désagréable. Un bruit vidéo qui ne peut être confondu avec du grain argentique. Malgré le performant réducteur de bruit de mon lecteur BR, ça fourmille encore beaucoup. Pour autant, le transfert n'a rien de catastrophique et tout compte fait, avec le matériaux d'origine, il ne fallait sans doute pas espérer mieux. Même le meilleur transfert et du bon matos de visionnage ne vont pas récupérer du détail inexistant sur le master d'origine et les plans flous d'origine n'ont bien entendu pas été récupérés (l'arrivée en hélicoptère...) On connait les conditions de tournage de l'œuvre, le blu ray ne fera pas de miracle. Pour tenter de me rassurer, j'ai ensuite inséré mon édition DVD de Aventi dans mon lecteur. Et là heureusement, j'ai constaté que je n'avais pas vraiment investi mes sous pour rien. L'édition DVD était très accidentée, parsemée de scratches énormes et constellée de griffes et autres grosses imperfections. J'ai alors pu constaté que l'édition blu ray avait fait l'objet d'un nettoyage de master énorme et que l'on est maintenant en blu ray sur la base d'une image infiniment plus propre (le bruit vidéo mis à part). L'image du blu ray est également bien plus stable et finalement plus fine (malgré les limites du piqué). Tout compte fait, je pense que l'on ne pourra pas faire beaucoup mieux sur ce classique de Romero et à défaut d'un réel impact HD, il faut admettre que ce classique doivent respecter ses origines et son naturalisme d'une autre époque.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2010
Voici probablement l'un des films les plus effrayants réalisé sur les morts vivants !!
Ce film a été interdit en France durant 5 longues années. Et pourtant toutes le revues de cinéma l'ont encensé.
Les années n'ont en rien amoindrie l'ampleur du choc :
nous sommes projetés en plein dans un univers en totale décomposition, le gouvernement est débordé, les médias en crise et les populations urbaines -livrées à elles-même- sont prises en tenailles entre forces de l'ordre et zombies.
L'histoire nous amène à suivre un groupe de surviuvants barricadés dans un super marché.
Des scènes d'anthologie, du gore, du supense, mais aussi des personnages attachants. Georges Romero a toujours attaché de l'importance aux comportements humains, c'est ce qui fait le "fond" de son oeuvre : la violence n'est pas gratuite, elle sanctionne la folie des hommes.
A noter qu'un remake "l'Armée des Morts" -excellent d'ailleurs- a été réalisé il y a quelques années.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2002
J'avais déjà été plus qu'impressionné par la nuit des morts vivants, du même réalisateur, mais là, Zombie atteint un véritable paroxysme dans l'horreur bien sûr, mais aussi dans la satire impitoyable de notre société de consomation. Le petit problème qu'il peut y avoir avec Zombie, est sans doute une surabondance dans les scènes d'actions et des effets gore. Cela étant attention, je le répète : AMES SENSIBLES S'ABSTENIR ! L'ambiance glauque et les effets spéciaux ahurissants du génialissime Tom Savini (qui joue aussi le rôle du chef des motards) sont impressionnants. Sachez que le second DVD comporte des interviews (une très intéressante, décortique les trucages - idéal pour décompresser après le film) et un long making-of autour de l'oeuvre caustique du réalisateur, Georges Roméro. Bref, un must !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1978: "Dawn of the dead", 2è opus de la trilogie originelle arrive sur les écrans et éclabousse tout sur son passage.
Les acteurs font un boulot du tonnerre et rendent leurs personnages vivants et crédibles. Quoi de mieux que des héros fragiles bien décrits pour trembler fort pour eux? Rien. Ni les effets spéciaux, ni la musique, ni les décors ne peuvent venir à la rescouse d'une interprétation mollassonne. Ici, c'est carton plein. Tout est au top et l'ensemble reste à mes yeux indétrônable pour toujours. Là où "Night of the living dead"(1968) nous enfermait dans une maison isolée, "Dawn" nous déplace dans un centre commercial désormais mythique.
Comme l'ont dit tous les autres avant moi, George A. Romero écorne la société de consommation là où on n'en attendait pas tant. Fort... très fort. Au lieu de se contenter de dézinguer du zombie, le metteur en scène s'arrange pour lentement mais sûrement flinguer nos habitudes l'une après l'autre et ça, ça fait un bien fou.
Regorgeant de moments d'anthologie et plaçant la barre haut, très haut, il garantit également un avenir tout tracé au genre horreur/gore et critique sociale. Du dégueu intelligent, quoi! On en veut encore. A vous de plonger dans ce monde dominé par les décérébrés dénués d'humanité. Je ne parle pas nécessairement des morts-vivants...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2009
Que dire de ce film... A part qu'il est tout simplement le meilleurs film de zombie (version européenne) qu'il m'ait été donné de voir. Un film culte d'une très grande violence pour son époque et même encore à l'heure actuel. LE film d'horreur que j'attendais en Blu-Ray.
11 commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2010
1978.Dix ans déjà que les morts ont envahi la surface de la Terre sans que les autorités n'aient rien pu faire pour freiner leur lente mais inexorable progression.Dix années qui les ont vu se décharner, se désincarner et devenir de simples fantômes qu'un simple coup de vent semble pouvoir faire chuter.Pris individuellement, ils sont inoffensifs mais c'est leur nombre sans cesse grandissant qui fait d'eux un véritable danger.Le noir et blanc a laissé place à la couleur et c'est dans une surenchère d'effets spéciaux gores que Romero filme ce qui s'apparente en premier lieu à un film d'action plutôt qu'à un film d'horreur.Cet indéniable sens du rythme qui faisait peut-être défaut à l'époque de "la nuit..." on le doit au grand cinéaste italien Dario Argento qui donna ses lettres de noblesse à un genre initié quelques années plus tôt par le maître Mario Bava (Six femmes pour l'assassin, La baie sanglante) avec des films tels que : Quatre mouches de velour gris, l'oiseau au plumage de cristal et surtout Les frissons de l'angoisse.Un genre spécifique au cinéma italien, le Giallo (film policier saupoudré de scènes sanglantes).

Un montage nerveux et surtout une bande son remaniée et revue à la hausse par le groupe italien "The Goblin" font de "Dawn Of The Dead" un vrai bon film d'action.L'intrigue se déroule cette fois-ci dans un immense complexe commercial.La maison et la campagne ont donc laissé place à un lieu vaste et reconnaissable entre mille.L'endroit est infesté de morts-vivant ce qui n'empêchera pas les acteurs principaux de cet épisode de venir y trouver un lieu de repos allant même jusqu'à y voir un endroit ou rester de façon permanente au vu des réserves vitales qui y sont abritées.Romero, à nouveau,fait d'un noir le héros principal, meneur d'hommes mais contrairement à l'opus précèdent, ce dernier survivra à la fin de ce chapitre et surtout ne connaîtra à aucun moment, de divergences avec ses compagnons qui semblent tous ralliés à sa causes même si le lien invisible qui les unis semble pouvoir céder à tout moment...
Le film a connu des revirements en ce qui concerne le montage et la bande originale donc et d'ailleurs, il est drôle de constater qu'il existe deux copies dont celle qui a été proposée en Europe dépasse en tout point de vue la version américaine qui elle reste bien en deçà en raison d'une musique qui a l'époque de "Night of the living-dead" passait encore mais qui avec les années et surtout un cadre beaucoup plus dynamique allait en total contradiction avec la modernité des lieux et situations proposées dans "Dawn of the dead".
L'on réalise aussi que l'homme n'est jamais aussi dangereux que lorsqu'il est encore en vie et cela est flagrant à plus d'un titre dans Zombie.A l'image par exemple de ces bikers qui aux deux tiers du films viennent semer zizanie et mort dans le centre commercial alors que tout semblait enfin prendre forme pour nos héros.Les bikers, dont l'un est interprétés par Tom savini, le génial créateur des effets spéciaux, vont provoquer la furie des morts ( ce qui semble faire croire qu'ils ont encore un semblant d'orgueil) qui finiront par se venger de façon peu ragoutante sur ceux qui auront le malheur de tomber entre leurs dents.

Pendant presque deux heures, c'est à un spectacle hallucinant auquel on a le droit.Sur une musique entraînante des "Goblins", un festival de scènes gores, d'action effrénée et de moments de pure folie est proposé à un public qui reste sans voix.Tom Savini met son talent au profit de ce film monstre, véritable classique dans son genre et qui connaîtra deux remake dans les années 2000 dont l'un parodique : Shaun Of The Dead...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2015
Pour tout dire, je n'ai jamais été attiré par les films de zombies. En fait, les zombies sont pour moi des créatures fantastiques beaucoup moins intéressantes que d'autres comme les vampires qui, eux, possèdent une conscience, un langage et de la psychologie alors que les zombies n'en ont pas, uniquement animés par des pulsions animales. Alors que les vampires suscitent le sentiment de fascination à leur égard, les zombies, eux, génèrent plutôt celui de la répulsion.

Pourtant, Zombie de Georges Romero m'a plutôt plu. Le scénario est sympa, la performance des acteurs plutôt bonne et les personnages sont suffisamment charismatiques pour que l'on s'attache à eux. Le film ne manque pas de scènes gores étonnantes pour l'époque, ce qui lui valut d'être censuré dans plusieurs pays. Mais Romero ne fait pas uniquement que de raconter une simple histoire d'horreur. Il dresse ici une critique de la société de consommation comme en témoigne le comportement des protagonistes qui, en plus d'organiser leur survie, n'hésitent à dévaliser le supermarché où ils ont trouvé refuge. Et les scènes où les zombies s'agglutinent contre les vitrines, ça ne vous rappelle rien ?...
Romero aborde aussi le thème du chaos qui survient lorsqu'une bande de pillards et de voyous envahissent le supermarché et affrontent les zombies. Romero nous met alors face à cette question : le monde est-il plus dangereux lorsqu'il est infesté de zombies ou lorsqu'il est infesté de bandits qui saccagent tout ?

Malgré quelques défauts comme le maquillage des zombies souvent trop simpliste et mal vieillissant, et une fin plutôt expéditive à l'image du début et qui laisse présager une suite qui n'a jamais été réalisé, cette sanglante histoire de zombies aux effets spéciaux particulièrement gores séduira tous les fans de film d'horreur. Par contre, il est à déconseillé aux âmes sensibles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2010
Voici probablement l'un des films les plus effrayants réalisé sur les morts vivants !!
Ce film a été interdit en France durant 5 longues années. Et pourtant toutes le revues de cinéma l'ont encensé.
Malgré le look 70's des personnages, les années n'ont en rien amoindrie l'ampleur du choc :
nous sommes projetés en plein dans un univers en totale décomposition, le gouvernement est débordé, les médias en crise et les populations urbaines -livrées à elles-même- sont prises en tenailles entre forces de l'ordre et zombies.
L'histoire nous amène à suivre un groupe de surviuvants barricadés dans un super marché.
Des scènes d'anthologie, du gore, du supense, mais aussi des personnages attachants. Georges Romero a toujours attaché de l'importance aux comportements humains, c'est ce qui fait le "fond" de son oeuvre : la violence n'est pas gratuite, elle sanctionne la folie des hommes.
A noter qu'un remake "l'Armée des Morts" -excellent d'ailleurs- a été réalisé il y a quelques années
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2010
Voici probablement l'un des films les plus effrayants réalisé sur les morts vivants !!
Ce film a été interdit en France durant 5 longues années. Et pourtant toutes le revues de cinéma l'ont encensé.
Les années n'ont en rien amoindrie l'ampleur du choc :
nous sommes projetés en plein dans un univers en totale décomposition, le gouvernement est débordé, les médias en crise et les populations urbaines -livrées à elles-même- sont prises en tenailles entre forces de l'ordre et zombies.
L'histoire nous amène à suivre un groupe de surviuvants barricadés dans un super marché.
Des scènes d'anthologie, du gore, du supense, mais aussi des personnages attachants. Georges Romero a toujours attaché de l'importance aux comportements humains, c'est ce qui fait le "fond" de son oeuvre : la violence n'est pas gratuite, elle sanctionne la folie des hommes.
A noter qu'un remake "l'Armée des Morts" -excellent d'ailleurs- a été réalisé il y a quelques années
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Succédant au classique "la nuits des morts vivants",ce film hyper gore pour l'époque est définitivement un pur classique."zombie" de 1978,est une avalanche d'action,d'horreur et de suspense à couper le souffle.On le sait george romero profite de ses films pour dénoncer les travers de la société,et dans le genre ce film est aussi une réussite.Ici,un groupe de survivants trouvent refuge dans un supermarché,et notre société de consommation en prend pour son grade...et oui,méme traqué par des revenants on pense à piquer pour son bien personnel!Un énorme pied de nez pour notre belle humanité!Pour le reste le film a vieillit (au niveau des décors surtout!),mais si l'on regarde ce classique dans son contexte on ne peut étre que scotcher par tant de débauche de gore dont on n'avait pas vraiment l'habitude à la fin des 70's.à voir le remake "l'armée des morts" qui lui aussi est un régal pour les fans de "mangeurs de chairs"!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus