Commentaires en ligne 


7 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Indispensable, 5 mars 2006
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monk's Dream (CD)
On a tout dit sur ce disque. Inépuisable, indémodable, indispensable. Le pianiste Thelonious Monk est peut-être le jazzman le plus poignant, le plus émouvant, le plus génial, le plus iconoclaste qui soit. Comme tout grand Artiste, Miles, Mingus, Trane, le Duke ou encore Birdie, Monk trace des sillons éternels dans votre âme. A écouter sans modération qu'on aime ou pas le jazz. Ici, pas d'étiquette, c'est tout simplement de la grande musique, un quartette de feu avec un saxophoniste qu'on a plus ou moins oublié : Charlie Rouse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur album de Monk en studio, 21 septembre 2012
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monk's Dream (CD)
Automne 1962 : le quartet de Thelonious Monk enregistre ses premières - et ses meilleures - sessions pour CBS en studio : Monk est en grande forme, ses solos sont presque tous exceptionnellement longs et inspirés, et son dialogue avec le saxophoniste Charlie Rouse, le bassiste John Ore, et le batteur Frankie Dunlop est particulièrement animé. De plus le son de CBS, avec sa stéréo « ping-pong » assez rustique, est bien timbré, très proche et accrocheur. Monk reprend trois titres créés en trio pour Prestige en 1952 avec Art Blakey : le rebondissant "Bye-ya", "Monk's dream", beau thème trop rare dont c'est la seule version en quartet, et "Sweet and lovely", standard magistralement transformé à la sauce Monk dès les premières notes. "Bolivar blues" fut créé avec Sonny Rollins pour Riverside en 1956, "Blues Five spot", thème très simple donné ici dans une version rapide et courte, date des célèbres soirs du Five Spot Café en 1957-58, et "Bright Mississippi", arrangement sur la grille du standard "Sweet Georgia Brown", est une nouveauté que le quartet de Monk jouera ensuite souvent en concert. En bonus, la réédition en CD offre d’excellentes prises alternatives de "Monk’s dream", "Bolivar blues" et "Bright Mississippi".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 non, ce n'est pas un moine fêlon! Thelonious est son nom., 7 août 2013
Par 
Jean René (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monk's Dream (CD)
No Fir, vif fellow wavnt a feloniouf monk, and ftop lifping pleave! Thelonious, vatf hiv name!
Cet extraordinaire pianiste de jazz, maître de rythmes déconcertants autants que toniques, règne sur son quartet et y développe une prodigieuse complicité avec ses acolytes notamment le batteur Frankie Dunlop, qu'il s'agisse de ses propres créations comme Monk's dream, ou d'adaptations de standards (de body and soul, ou de sweet Georgia Brown). Monk, assurément l'un des créateurs du jazz moderne, était admiré par le Maître Ellington comme par Gerry Mulligan. Enregistré fin 1962, ce disque essentiel et fameux est fort heureusement réédité; c'est un fondamental...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une belle découverte!, 21 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monk's Dream (CD)
Je viens de découvrir ce musicien. C'est sublime! N'étant pas connaisseur du genre, il est toujours difficile d'apprécier et d'approcher une musique aussi technique et pourtant...quelle spontanéité, quelle magie. La musique de Monk coule de source et vous envahit pleinement. Pour découvrir et apprécier ce style , écoutez le rêve de Monk.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Monk's dream, 3 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monk's Dream (CD)
Superbe! Créatif! Étonnant! Convient aussi bien pour les fans de Monk ou pour ceux qui veulent le découvrir. Ce disque montre comment Monk a intégré le bebop dans son style inimitable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 QUE DIRE ?, 4 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monk's Dream (CD)
C'est la grande classe.
Du jazz tout en majuscules.
Une pièce de joaillerie musicale.
Monk's Dream, quand on l'écoute, ce n'est pas un rêve, pas n'importe lequel, sans doute celui de Monk, mais c'est de l'art. De l'art palpable. Nos oreilles ne sauraient suffire pour s'imprégner de ce majestueux élan. Thelonious Monk vous fait même entrer sa musique par les pores de la peau !
C'est très grand.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Le meilleur album de Monk en studio, 11 avril 2014
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Monk'S Dream (CD)
Automne 1962 : le quartet de Thelonious Monk enregistre ses premières - et ses meilleures - sessions pour CBS en studio : Monk est en grande forme, ses solos sont presque tous exceptionnellement longs et inspirés, et son dialogue avec le saxophoniste Charlie Rouse, le bassiste John Ore, et le batteur Frankie Dunlop est particulièrement animé. De plus le son de CBS, avec sa stéréo « ping-pong » assez rustique, est bien timbré, très proche et accrocheur. Monk reprend trois titres créés en trio pour Prestige en 1952 avec Art Blakey : le rebondissant "Bye-ya", "Monk's dream", beau thème trop rare dont c'est la seule version en quartet, et "Sweet and lovely", standard magistralement transformé à la sauce Monk dès les premières notes. "Bolivar blues" fut créé avec Sonny Rollins pour Riverside en 1956, "Blues Five spot", thème très simple donné ici dans une version rapide et courte, date des célèbres soirs du Five Spot Café en 1957-58, et "Bright Mississippi", arrangement sur la grille du standard "Sweet Georgia Brown", est une nouveauté que le quartet de Monk jouera ensuite souvent en concert. En bonus, cette réédition offre d’excellentes prises alternatives de "Monk’s dream", "Bolivar blues" et "Bright Mississippi".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Monk's Dream
Monk's Dream de Thelonious Monk (CD - 2010)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit