undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles8
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
6
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:18,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce numéro 6 suit la même logique proposé par le numéro 5.

Néanmoins il est en deça. Les compos sont plus courtes, à la limite de la FM.

Il reste néanmoins un album très accessible pour les néophytes et Chicago n'a pas à avoir honte de cet opus. J'ai écouté le N° 30 il n'y a pas longtemps et ce 6 fait figure de... chef d'oeuvre en comparant avec le 30.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2006
opus qui vaut par l'inédit d'un morceau de Terry KAth où il met toute son âme à chanter merveilleusement bien même s'il n'est accompagné que d'un piano... et puis la petite merveille d'Al Green accompagné de Chicago ça vaut son pesant de cacahuètes...sinon c'est vrai les morceaux sont plus courts et ceux avec les cuivres ont peut-être un peu vieilli mais écoutez "something in this city changes people" et le hum de Terry et sa guitare sèche si légère, c'est comme un doux vent de mai sur le visage...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 13 décembre 2015
Enregistre avant l'ete 1973 a "caribou ranch" studio retire de guercio dans le colorado,cet album differe du 5eme car les cuivres sont en retrait par rapport a l'accoutume et meme absent sur certaines chansons "critic's choice" "in terms of two" "something in the city changes people", ce qui donne une coloration differente ,mais on retrouve tout de meme le chicago rock cuivre sur l'excellent "what"s this world comin 'to" de pankow ou ca pulse d'enfer ,ou encore des cuivres plus feutres sur "just you'n' me" par exemple ; lamm reste encore le leader en composition avec en dehors de "critic"s choice" tout seul au piano ,signe le super rock "darlin dear" ou kath se fait plaisir aux parties de guitare,l'excellent "something in the city people" avec un bon travail sur les harmonies vocales ,"hollywood" tres dansant et jazzy et le mid-tempo "rediscovery",kath ne donne que "jenny" belle ballade rock ,et cetera apporte le tube de l'album co- signe avec pankow "feelin stronger every day ainsi que le folk country "in terms of two" avec un clin d'oeil pour les cowboys a l'harmonica en fin de chanson,chicago 6 demeure tout de meme malgre une direction musicale differente un tres bon album du groupe avant le superbe double album numero 7 enregistre en 1974 .pascal49
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Très bon album de Chicago qui est resté 5 semaines #1 au top US (mais boudé en GB), c'est un groupe typiquement US. Il contient notamment les très bons "Just you' n' me" (#4 US) et "Feelin' stronger every day" (#10 US). L'ensemble est homogène avec une préférence pour "Something in this city changes people", "In terms of two" et "Rediscovery" mais peu d'attrait pour "Darlin' dear" et "What's this world commin' to". Le premier bonus est appréciable mais la version de "Tired of being alone" rend honneur à Al Green mais n'apporte rien de plus à la version d'origine de 1971.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2009
Excellent album du groupe Chicago qui contient notamment le titre "Something in this town change people" qui n'a pas été classé au billboard, mais annoncait déjà "if you leave me now". ( Obama aurait dû plutôt la choisir comme thème de campagne au lieu du Boss)
On y trouve le splendide " feelin' stronger everyday" ainsi qu'on bonus étonnant pour la TV "Tired of being alone" d'accompagnement d'Al green.

Cet album certifié de platine marque les années 70' par son tempo et le style west coast, mais surtout intronise Peter Cetera comme leader vocal du groupe.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2013
Dans la lignée des albums précédents, une musique unique et sophistiquée avec un haut niveau instrumental pour l'époque. La flamme est toujours présente et les compositions élaborées.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2010
Sorti en 1973, Chicago VI est (c'est la dernière fois, je vous rassure, que je fais cette précision inutile) le sixième album de Chicago, comme son nom l'indique fort à propos. Il faut bien entendu vérifier sur la tranche ou le disque lui-même pour le savoir, car la pochette, comme les autres du groupe, ne contient que le nom du groupe, pas de numéro dessus. Une pochette franchement belle, à l'ancienne, comme les affiches de l'époque western, en quelque sorte. L'album, comme c'était le cas de Chicago V (le... oui, bon, je le sais, que vous savez que Chicago V est le cinquième album du groupe, c'est bon, ça va, ça va !), est un disque simple, ce qui, après les déluges doubles et quadruples des quatre premiers albums, est à la fois reposant et vexant (heureusement, Chicago VII sera double). Avec 38 minutes, VI est d'ailleurs, au moment de sa sortie, le plus court album de Chicago.

Pour tout dire, VI est encore une fois un très bon disque pour la bande à Kath, Lamm et Cetera (et cetera, et cetera, et cetera...oui, OK, je ==>). 10 titres, dont deux qui sortiront en singles (Feelin' Stronger Every Day et Just You'n'Me) et se classeront assez bien dans les charts. L'album, lui, se positionnera 1er au Billboard Pop Albums de 1973. Sous sa pochette un peu old school se cachent de vrais joyaux signés Robert Lamm (Critic's Choice, Hollywood), Terry Kath (Jenny), Peter Cetera (In Terms Of Two) ou James Pankow (What's This World Coming To, Just You'n'Me). Le groupe commence, ici, son revirement musical. Après des débuts totalement jazz-rock (forte présence d'une section de cuivres tenue par Parazaider, Loughane et Pankow), VI, comme son prédécesseur V, montre un Chicago plus rock, et même pop-rock. Le groupe, par la suite, passera totalement pop, et perdra son intérêt en 1978 avec la mort de Kath.

En tant que tel, Chicago VI est encore une fois, donc, un excellent album pour le groupe. Un amateur de pop-rock racée à tendance jazzy ne devrait franchement pas négliger l'écoute des albums du groupe, d'autant plus qu'ici, tout est d'un très bon niveau. De toute façon, jusqu'à Chicago VII, tout est grandiose. Le Chicago VIII sera, lui, médiocre, mais heureusement, Chicago X et Chicago XI relèveront le niveau (quant à Chicago IX, c'est tout simplement un vulgaire best-of, que je n'aborderai donc pas ici). Et après le XI, mieux vaut laisser tomber...Ce qui laisse quand même un paquet de bon disques pour le groupe, non ?
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2003
Evolution logique après le V, ce CD confirme la fin du Chicago pur et dur et le glissement vers une musique accessible aux auditeurs FM. Les envolées se font discrètes, les morceaux sont écourtés et le thème musical choisi subit moins de variations.
La musique est épurée.
Le VII fera un retour plus Pop-Rock-Rythmique-Cuivres, et Chicago cédera à l'envie des programmateurs et auditeurs FM.
Dès que l'on s'ouvre à une plus grande audience quelque soit le domaine, on perd un peu de son identité...........
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)