undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

10
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Giant Steps
Format: CDModifier
Prix:11,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

17 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 juillet 2002
L'album qui a changé la course du jazz,simplement
parce que Coltrane repoussa la sequence d'accord du style Be-Bop à ses limites et même au delà.
Devant la vitesse et l'intensité de cette session studio ,plusieurs saxophonistes contemporains s'inclinent!
L'intensité est appaisée grâce à la beauté de certains morceaux comme Naima ,et l'album atteint
un sommet de creativité dans le jazz des années 50.
Cet album est indispensable ,même pour un neophyte!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il y a quelques très utiles portes d'entrée pour découvrir John Coltrane. Il y a Ballads, facile et harmonieux, A Love Supreme, épique et transcendantal, Blue Train, où le bop devient déjà hard et, bien sûr, Giant Steps, première galette de Trane pour Atlantic, révolution jazzistique à lui seul, et une merveille d'album !
Dans les faits, à peine sortie des sessions du légendaire Kind of Blue de Miles Davis, Coltrane se lance, avec un trio fort différent de celui qui l'accompagnera bientôt et entrera de plein droit dans la légende, sa légende, dans l'élaboration d'un opus qui fera non seulement date par les compositions l'articulant que par le jeu d'un Trane révolutionnant présentement l'approche de son instrument.
Pour s'en convaincre, en n'oubliant évidemment pas de le contextualiser dans son époque, il suffit d'écouter le morceau titre d'ouverture de l'album où ce diable de John, un peu à la manière de ces instrumentistes folk celtiques qui "tournent" autour de la mélodie en de riches et développés soli, fait couler un impressionnant torrent de notes de son cuivre. On pourrait se dire, bien sûr, que l'exploit est avant tout technique, ce qu'il est, indéniablement, sauf que Trane habite sa création entrainant aisément l'auditeur, qui après quelques écoutes se surprendra peut-être à chanter ses exploits à l'unisson, dans un monde à priori un peu alien mais définitivement attirant. De fait, il n'y aurait que ce Giant Steps historique suivi d'un "récital" de Kenny G (le André Rieu du sax soprano) qu'on ne se sentirait qu'à peine floué, mais il y a plus, bien plus, dans le 5ème opus de John Coltrane, le premier dont il soit l'unique compositeur.
Parce qu'en plus d'être le furieux instrumentiste que l'on sait, le sax ténor est aussi un vrai bon compositeur sachant ménager quelques salvatrices respirations au sein de sa galette, des titres qui ne reposent plus sur sa vitesse d'exécution mais bien sur son talent de mélodiste. Naima, devenu un standard du jazz depuis, sensible ballade en hommage à son épouse d'alors, en est l'admirable démonstration mais pas le seul exemple talonné qu'il est par un Syeeda's Song Flute certes plus emporté mais pas moins inspiré et mélodique. Vous l'aurez compris, le reste de l'album, pas abscond pour autant, Trane hard-boppe encore, le free viendra plus tard, dédié à de swinguantes constructions où son saxophone supersonique est l'attraction principale comme, exemple extrême et unique de l'opus sur un bref et intense Countdown qu'on finit essoufflé alors que c'est John qui enchaine les notes en un galop frénétique.
Bref, pierre fondatrice d'une seconde partie de carrière, post héroïnomanie, hélas raccourcie par la maladie, Giant Steps est non seulement une aeuvre indispensable, c'est aussi, de l'avis de votre humble serviteur, la plus apte introduction à cette authentique légende de la musique du XXème siècle qu'est John Coltrane.

1. Giant Steps 4:43
2. Cousin Mary 5:45
3. Countdown 2:21
4. Spiral 5:56
5. Syeeda's Song Flute 7:00
6. Naima 4:21
7. Mr. P.C. 6:57
Bonus
8. Giant Steps (alternate version 1) 3:41
9. Naima (alternate version 1) 4:27
10. Cousin Mary (alternate take) 5:54
11. Countdown (alternate take) 4:33
12. Syeeda's Song Flute (alternate take) 7:02
13. Giant Steps (alternate version 2) 3:32
14. Naima (alternate version 2) 3:37
15. Giant Steps (alternate take) 5:00

John Coltrane -- tenor saxophone
Tommy Flanagan -- piano
Paul Chambers -- bass
Art Taylor -- drums
&
Wynton Kelly -- piano on "Naima"
Jimmy Cobb -- drums on "Naima"
Cedar Walton -- piano on "Giant Steps" and " Naima" alternate versions
Lex Humphries -- drums on "Giant Steps"' and "Naima" alternate versions
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 août 2001
Après avoir joué avec Miles Davis sur Kind of Blue, Coltrane constitue autour de lui un quatuor aujourd'hui devenu mythique. Giant Steps en est le premier fruit et aujourd'hui encore, il est à savourer sans modération. Mélodies hypnotiques, phrasé inimitable, morceaux d'anthologie...N'en jetez plus. Coltrane aurait pu mourir là, ce disque lui avait déjà ouvert toutes grandes les portes du panthéon du Jazz.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 juillet 2015
1959. Très grande année dans le monde du jazz ! Miles Davis sort "Kind Of Blue", John Coltrane sort "Giant Steps" et Ray Charles "What'd I Say" . Aujourd'hui, ces trois albums sont des classiques du genre.

Peu de temps après l'enregistrement de "Kind Of Blue" de Miles Davis, auquel Coltrane participe au saxophone tenor, il entre en studio pour y enregistrer son premier album en tant que leader chez Atlantic. Et à l'unanimité, c'est un succès. Cet album ne comptabilise pratiquement que des standards (Naima, Giant Steps, Cousin Mary, Countdown et Mr. P.C.).

Si vous ne connaissez pas l'oeuvre de Coltrane, qui, comme beaucoup de jazzmen de l'époque, à beaucoup évolué dans le temps, "Giant Steps" est un bon point de départ.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 novembre 2007
C'est le premier disque de Coltrane que j'écoute, je découvre l'homme par ce cd. La première écoute est fascinante, bien loin d'un profond rejet du jazz traditionnel que j'éprouve; celui-ci m'attire. A chaque écoute, je découvre et redécouvre un titre sur lequel je n'avais pas encore remarqué tel ou tel détail. C'est jubilatoire.
Au delà de ça, le souffle qui sort de ces compos est magistral, les thémes sont magnifiques et les impros sont furieuses, furieusement extrêmes, extrêmement folles. Je ne place pas sur le même pied d'égalité Coltrane et ses comparses; les impros de pianos sont faibles, et le son de la contrebasse est fouilli, on ne discerne pas tout. Mais tant pis, Coltrane me fascine par son jeu, la vie qui en surgit, et qui surtout ne s'éteint jamais.
Vraiment, c'en est suprême.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 avril 2011
Cet album est absolument essentiel pour diverses raisons. Toutes les compositions sont de Coltrane, c'est une première. Les harmonies inventées ici sont extrêmes et on sent qu'il faut un changement radical car Coltrane ne peut plus aller plus loin, la solution sera le modal.
Nous avons affaire à une fin et à un début en même temps. La fin d'un style de musique exploité jusque dans ses ultimes limites et le début de l'ère John Coltrane avec son célèbre quartet à venir.

John Coltrane atteint ici un niveau de jeu incroyable, personne n'avait approché ce niveau avant lui, avec cette faculté (très durement travaillée) de jouer aussi fort chaque note, quelque soit son niveau dans la gamme. Sa rapidité et ses choix harminiques mettent bien à mal le pauvre Tommy Flanagan sur "Countdown" et cela explique probablement la durée limitée à 2:21 de ce morceau. Et pourtant, Flanagan ne démérite pas sur l'ensemble de l'album, il est simplement à la peine par rapport à Coltrane qui s'est préparé longuement à cet exploit. D'ailleurs, la complémentarité entre ce brillant pianiste et le géant des saxophonistes est même évidente.
Paul Chambers à la contrebasse est égal à lui-même, c'est à dire exceptionnel. Il forme avec Art Taylor et Tommy Flanagan une section rythmique de choix.
Pour "Naima", le rythme sera assuré par Paul Chambers, Wynton Kelly et Jimmy Cobb, soit les Miles Davis boys.

Cet opus de John Coltrane est incontournable, tant pour sa qualité que pour son côté innovant. On pourrait même imaginer commencer une collection "Trane" par ce disque, les précédents semblant être à ranger au niveau de sessions d'entraînement, ce qui n'enlève rien à leur intérêt musical.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 novembre 2002
Ce disque est l' un des plus important de l' histoire du jazz.
Non seulement il annonce l'arrivée d'un des plus grands génie du saxophone,mais en plus il instaure les bases de ce que sera le jazz modal.John Coltrane,alors tout juste libéré du quartet de Monk(si l'on peut considérer cela comme une épreuve difficile),peut enfin exprimer librement ce qu' est sa conception de la musique:des harmonies simples,des cadences énérgiques,des improvisations maitrisées.Cet album est la première empreinte du style(et du génie) coltranien et montre avec brio que le jazz est une musique aux ressources infinies.réellement indispensable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 octobre 2010
La société Rhino s'est lancée dans une entreprise de réédition vinyle des albums de John Coltrane parus chez Atlantic avec des remastering confiés à la société de Bernie Grundman, grande star du son aux Etats-Unis. Pour Giant Steps, le parti a été pris de le proposer en 2 LP 45 tours, et l'on peut dire que c'est une réussite. Au niveau du son, le résultat est exceptionnellement bon et l'on a du mal à croire que le disque a été enregistré il y a 50 ans. Le packaging est très soigné : l'album, présenté en "two-folder" avec la couverture d'origine et une belle photo de Coltrane dans la partie centrale, est rangé dans un coffret cartonné qui imite la boîte contenant la bande magnétique de l'enregistrement original (ce qui rappelle le disque n° 7 du coffret CD de l'intégrale Atlantic publié par Rhino en 1995). Un très bel objet qui vaut largement son prix et vous donnera l'impression d'entendre le disque pour la première fois.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 mai 2010
Ce disque fait partie de ma période préférée de Coltrane.
A ranger avec les autres INCONTOURNABLES :
My Favourite Things, Coltrane's Sound, Coltrane Plays The Blues.
4 grands classiques que tout amateur de Jazz et de saxophone se doit de posséder.

Sa carrière prendra par la suite une tournure plus expérimentale dont je suis beaucoup
moins fan.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 juillet 2006
Giant Steps est sans doute le meilleur disque a mon goût de John Coltrane. Il se dechaîne sur son sax avec des solos monstrueux. Exceptionnelle...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
A Love Supreme
A Love Supreme de John Coltrane (CD - 2008)

Blue Train
Blue Train de John Coltrane (CD - 2003)

My Favorite Things
My Favorite Things de John Coltrane (CD - 2008)