undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:183,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 septembre 2002
Ce coffret de 8 cd - inédit en Europe mais qui avait été publié en 1997 au Japon - est le complément indispensable au coffret « The Last Waltz ». La matière de ces deux coffrets provient d'un des derniers engagements de Bill Evans : le club Keystone Korner à San Francisco du 31 août au 8 septembre 1980. Bill Evans en effet s'éteindra le 15 septembre. Ces albums sont donc un peu le chant du cygne du pianiste (les bandes enregistrées au Fat Tuesdays , 36 heures avant son décès n'ont en effet encore jamais été commercialisées).
Alors que les titres du coffret the « Last waltz » provenaient des deuxièmes sets, ceux de celui-ci proviennent des premiers sets : d'où la présence de 6 versions de « My romance », thème qu'Evans utilisait habituellement pour clôturer ses premières parties et l'absence de « Nardis », thème phare réservé aux seconde parties.
Tout au long de ces plages, Evans montre toutes les facettes de son talent passant de titres alliant pudeur et émotion (les remarquables interprétations de « Your story » par exemple) à d'autre où il fait montre d'une énergie et de swing surprenant (entre autres sur le standard « My romance » porté à ébullition).
Le répertoire est celui de son trio de la "dernière période" : il alterne standards, compositions anciennes et récentes (« Your story », « Knit for Mary F. », « Tiffany", « Letter to Evan» dédié à son fils). Evans, profitant des liberté que lui offre un prestation en club, s'autorise sur de nombreux titres d'inventives intros en solo et des versions longues où lui et ses deux complices (Marc Johnson - remarquable - à la contrebasse et Joe La Barbera à la batterie) ont tout l'espace nécessaire pour s'exprimer. L'éditeur à eu la bonne idée de laisser les annonces du pianiste où transparait souvent son sens de l'humour à froid et de l'autodérision.
Ce coffret superbe - loin de ne concerner les seuls collectionneurs - comblera tous les amateurs de jazz.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2014
Malgré des problèmes de santé qui devaient entrainer son décès juste après le présent engagement, on a ici (et aussi dans l'autre coffret the last watz) de très nombreuses merveilles qui nous font regretter la mort de bill evans à seulement 51 ans.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus