undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

  • Vivid
  • Commentaires client

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En 1988 sortait un objet musical étonnant pondu par le groupe Living Colour. Le groupe est formé par le talentueux guitariste Vernon Reid, qui ne recrute alors que des musiciens noirs américains, tous super techniques. On retrouve alors Will Cahloun à la batterie, Muzz Skillings (remplacé en 1992 par Doug Wimbish) à la basse et Corey Glover au chant. Ils inventent un style qui fusionne le metal avec de nombreux autres styles comme le reggae, le funk, le punk, la soul ou le jazz. Un véritable melting pot de styles. L'album fait un véritable carton aux US et se vend à plus de deux millions d'exemplaires, et la chanson culte qui ouvre l'album, Cult Of Personality, reçoit un Grammy Award de chanson hardrock de l'année en 1989. Pas mal pour un premier album !

La chanson commence par l'extrait d'un discours de Malcolm X, sur lequel vient se poser le riff désormais célèbre. Reconnaissable en cinq notes (même trois), ce riff a fait le tour du monde et de bon nombre de jeux vidéo. Le son de la guitare est assez cru, plutôt agressif, la technique de Vernon est des plus impressionnantes. Le solo de guitare du morceau est monstrueux, tout en fausses dissonances et en vraies bizarreries, encore assez rare fin '80 (et toujours aujourd'hui, en fait). Le morceau change de rythme pour un final speedé des plus réussis. Il se termine sur un extrait de discours de JF Kennedy puis de Franklin Roosevelt. Si ce morceau est très metal, on trouve des choses beaucoup plus groovy comme par exemple I Want To Know ou Middle Man avec une basse qui claque et une batterie enlevée, que je qualifierais de plus funk metal, même si la guitare de Vernon reste foncièrement metal.

L'intro de Desperate People est une tuerie, le reste du morceau tout aussi sympa, avec un riff de malade et un bon refrain accrocheur. On remarque sur l'excellent break que les textes de Living Colour sont assez engagés : misère, galère, pauvreté, inégalités... dans leur pays, les USA (pour ceux qui roupillent au fond). Le solo de guitare pourra encore en choquer certains, mais au moins, le Vernon, fait dans l'originalité. En parlant des textes il faut écouter attentivement le morceau Open Letter (To A Landlord), morceau à l'intro calme, basse très groovy, dans lequel Corey s'en prend aux promoteurs qui démolissent leurs cités et relogent sans se soucier des gens. C'est un magnifique morceau, tout en émotion, Vernon maltraite encore sa guitare. Un pur bonheur, ce mec est génial. Il est tout aussi génial dans le très funky et amusant Funny Vibe, qui traite avec humour et en peu de mots du délit de sale gueule. Monstrueuse basse, énorme solo. C'est tout bon !

Vernon et Muzz, illuminent cet album et c'est particulièrement palpable sur Memories Can't Wait, une pure réussite, assez metal, avec un groove de malade porté par le duo basse-batterie au service d'un excellent chant de Corey, qui se permet un break soul bien emballé. Broken Hearts est assez étonnant comme morceau, avec une intro type cirque, puis harmonica, puis guitare coolos, style hawaïenne, pour une petite ballade assez bien rythmée (basse et batterie assez travaillées). On trouve aussi un joli petit solo de basse très inspiré, c'est assez rare pour le mentionner. Un de mes morceaux préféré reste Glamour Boy, au fabuleux rythme funky et basse claquante, magnifiquement chanté par Corey. C'est l'illustration type de la musique colorée de Living Colour, avec un couplet funky et un refrain metal. Génial ! Le morceau suivant What's Your Favorite Color? est un petit délire de 1:41mn, très funky, dans lequel ils se demandent quelle est leur couleur préférée. Il sert d'intro au dernier et très bon morceau de l'album Which Way To America?, qui aborde le thème de la société de consommation. Ce morceau illustre une fois de plus l'originalité du style de Vernon Reid, autant en rythmiques funky, en rythmiques metal, qu'en solos déjantés : tout y est !

Attention ! Attention ! Living Colour venait tout simplement d'inventer le Funk Metal et de sortir un album qui se doit d'être dans votre CDthèque car il est l'exemple type de mélange métallique réussi. C'est ça ou mourir idiot : tout simplement !

Retrouvez cette chronique, et bien d'autres, sur notre webzine, auxportesdumetal.com
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2013
New-york 1984;Vernon Reid,jeune guitariste abreuvé de jazz,de rock,de funk, mets en place l'ossature d'un Living Colour qui prendra réellement forme deux ans plus tard avec l'arrivée dans ses rangs du chanteur Corey Glover,de Muzz squilling à la basse et du batteur Will Calhoun.Parrainés par un certain Mick Jaegger,surpris de découvrir en club ce quatuor black affichant un coté hard-rock fusion torride,ce 'stones'de Mick décide de leur ouvrir les portes de l'industrie du disque permettant au groupe d'enfanter d'un vivid plutot marquant."Desperate people",titre métal groovy,le fameux"cult of personnality"ou encore le très jazzy"broken hearts",la liste des titres se déroule au grés des influences de la troupe et offre à l'auditeur un raffraichissement de choix ou les qualités de chacun servent l'ensemble sans jamais verser dans la démonstration.
Saupoudrons le tout des deux leaders de public emmemy sur le forcément rap"funny vibes"et l'on peut redécouvrir cet album au fil des années et s'en satisfaire à chaque écoute.Vivid marque donc l'éclosion d'un groupe dont le talent est,hélas,inversement proportionnel à sa notoriété.Les fans eux,ne s'y sont pas trompés..
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,70 €
29,08 €
16,14 €
15,23 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)