undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_Hercules Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
80
4,3 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:34,90 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 25 novembre 2005
Et revoila E.T., l'extraterrestre ! En édition simple DVD, sans bonus, sans fioriture, l'édition minimaliste pour ceux qui n'aime que le film et se moque des makings of et autres scènes coupées !
rapport qualité prix maximal donc, pour un film culte dès sa sortie et qui a popularisé un peu plus son réalisateur, S. Spielberg. Une histoire drole, sensible, qui se déroule dans les années 80 aux USA, très novatrice pour l'époque dans son approche de la vie extra-terrestre et dans ses effets spéciaux. Le film s'adresse a un public très large, les petits y trouveront autant que les moins jeunes. L'histoire peut en effet être vue et aimée par une grande majorité de personnes, car le film ne reprend pas de clichés et traite du sujet avec légereté et profondeur à la fois, alternant scènes droles, poignantes puis sombres et carrément tristes.
Tous les éléments étaient donc réunis dans ce film pour qu'il deviennent ce qu'il est devenue: un chef d'oeuvre mondialement connu !
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2009
E.T est un chef d'oeuvre.
Celui de 1982.
Un des films les plus intimistes et des plus personnels de Steven Spielberg.

Pouf pouf, vint une mode dans le début des années 2000 où des films célèbres, encensés devaient aider une industrie cinématographique en berne en réapparaissant sur les grands écrans avec des modifications notables, amélioration de l'image, agrémentées de scènes inédites et d'effets spéciaux supplémentaires... Oh merde.
L'Exorciste, l'inaltérable film d'épouvante ultime réalisé par William Freidkin, ressort avec des scènes en plus pas top et des incrustations sur l'image pour soi disant bouster le film qui n'en avait vraiment pas besoin.
A quoi bon retoucher des films qui sont parfait.
Le résultat, c'est que l'on annule et ainsi affadit l'ensemble.

E.T version enrichit aux Choco Pops se voit donc saupoudré comme avec un sucre glace, d'effets complètement inutiles, de scènes coupées à l'époque et remontées pour l'occasion... L'occasion de quoi au juste. On dirait que c'est Michael Bay qui a supervisé l'ensemble des opérations... ce qui ne serait pas très étonnant lorsque l'on voit que c'est Steven Spielberg, le réalisateur exécutif des deux Transformers (ahah ihih eheheh).

Cette version donc proposée aujourd'hui uniquement en dvd comme pour le film de William Freidkin, est une plaie sans non qui dénature l'oeuvre d'origine.
Poussant l'obscénité même jusqu'à, lors de la scène finale de la fuite des enfants en vélo et pourchassé par les mystérieux hommes du gouvernement, à remplacer leurs armes à feu par des talkie-walkie, sans que personne ne s'offusque de cette magouille numérique.
Presque à vous dégoûter de Spielberg... je ne parle pas du dernier volet en date d' Indiana Jones.

On ne comprend pas vraiment la démarche intrinsèque de ce genre de bidouillage, ou si on comprend oui, mais on se dit pourquoi eux, ceux qui ont redéfinit le cinéma Hollywoodien... Je ne rentrerais pas non plus dans le débat sur Lucas et ses Star Wars
On est juste navré de constater qu'en vieillissant, les icônes de notre jeunesse se sont muer en espèce de Gorgones, obnubilées par le besoin de transformer tout en dollars.
22 commentaires| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2002
Cela faisait longtemps que l'on attendait la sortie de E.T. en DVD. Steven Spielberg nous a réservé un somptueux coffret !!
En plus de présenter les 2 versions (celle de 2002 et celle de 1982), totalement remasterisée et remixées, les DVD sont remplis de bonus TRES interessants et très complets (Du Casting de Elliot à la création de ET, en passant par la complicité entre Spielberg et Drew Barrymore, tout y est !!).
Pour ma part, je vous conseille l'édition 3 DVD qui en plus de la version de 1982, nous propose une interview passionante de Spielberg parlant du film, entrecoupée de prises de vues du tournage complètement inédites !!!
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2007
C'est vraiment dommage, ils ont rajouté des scènes inédites et des scènes coupées sans intérêt (comme souvent) mixées avec des images de synthèse. Résultat mélange d'un E.T. marionnette caoutchouc attendrissant et d'un E.T. en "Silicon Graphic" ultra speed proche du cartoon. Des scènes supplémentaires qui en disent trop et gâchent le plaisir du souvenir de l'original. De nouvelles méthodes de "restaurations" particulièrement agaçantes. Mais bon aujourd'hui E.T. c'est pour les enfants, et eux ils s'en fichent un peu de ma critique de réac !
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2015
Petit film de science fiction qui a fait ses preuves, vu par les enfants (9, 7 et 5 ans). Ce film parle d'un extra-terrestre qui vient sur la terre et qui rencontre un enfant. Rapidement ils deviennent amis et E.T veut retourner chez lui...(résumé par mon fils)...Dixit Bastien : "j'ai bien aimé le film mais le début dans le noir fait peur"...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2015
Retrouvez cet article en intégralité et en images sur le blog Bruce Lit ( brucetringale.com), le rendez vous des amoureux des Comics Mangas Bd.

ET est un film écrit par Melissa Mathison, récemment décédée (qui obtint un Oscar) et réalisé par Steven Spielberg (qui n'obtint rien du tout). Sorti en 1982, il s'agit du sixième film officiel du réalisateur de Jaws, Duel étant considéré comme un téléfilm. L'histoire est celle d'un jeune garçon, Elliot, qui recueille un Alien pacifique et l’héberge le temps que celui-ci retourne dans son UFO pour un monde inconnu.

Pour ceux qui ont vécu les années 80, deux dates traumatisèrent durablement la future galaxie Geek : la diffusion du Thriller de Michael Jackson en 1983 et la sortie un an auparavant d'ET. Le petit extraterrestre faisait la une de Paris Match, était représenté en poupée, en porte clés, en tee shirt.
Elliot, c'était vous, moi, Spielberg ne laissait aucun libre arbitre à son public : comme Hitchcok avant lui, il était un maître dans l'art de manipuler la réaction de son audience aidé par la musique ultra directive (et un peu envahissante) de John Williams. Et maintenant la question qui tue : E.T débarrassé du folklore de l'époque a t'il résisté à l'épreuve du temps ? Ou, tout du moins à l'oeil adulte ?

E.T est à 75 %, un film nocturne, ce qui achève de le transformer en conte pour enfants. Voir E.T aujourd'hui n'est pas ringard, loin de là, beaucoup moins ridicule que le requin en carton de Jaws. Et plus humain que tous les effets spéciaux sous fond vert. La mise en scène reste exceptionnelle. Bien sûr la séquence de la libération des grenouilles est mielleuse à souhait, tout comme les adieux forcément larmoyants entre les deux copains. Le script est parfois embarrassant : ainsi donc, il est possible de ridiculiser le gouvernement des Etats Unis en aidant à l'évasion d'un Alien, sans être plus inquiété que cela ? Et puis Spielberg est lourd : la jolie séquence du vélo face à la lune, est ensuite dupliquée face au soleil, histoire de bien faire passer le message....

L'agonie de la créature et sa résurrection ne sont pas très claires : il est sous entendu qu'E.T est en symbiose avec son ami terrien et qu'il succombe peu à peu à l'atmosphère terrestre. Cela n'explique pas comment il ressort frais comme un gardon après avoir été cryogénisé. Enfin, on ne peut pas dire que les rôles des adultes soient inoubliables : Dee Walace est une vraie cruche et le rôle de Peter Coyotte complètement insignifiant. Et puis le processus d'intégration de l'alien à coup de coca-cola et de m&m' s est très agaçant.

Pourtant, le film reste fondamentalement attachant. Spielberg confiait y avoir mis beaucoup de son enfance solitaire. Située en banlieue américaine, la ville d'Elliot comme Amity dans Jaws, est le reflet du banal de l'existence. Les interprètes choisis ont un physique ordinaire ce qui favorise l'identification du public à une famille confrontée à des événements extraordinaires. Et l’interprétation à fleur de peau du petit Henry Thomas parachève cette fable sur cette enfance magnifiée par un ami tombé du ciel et qui refuse de mourir.

Taxé de sentimentalisme, E.T contient pourtant des moments doux amer : l'agonie d'ET montre au jeune public son héros cadavérique. Avec ses rides et sa voix rocailleuse, E.T devient le grand parent que l'enfant apprend à quitter sur son lit de mort. Et, après les séparations déchirantes entre les deux amis, Spielberg ne tourne pas d'épilogue pour soulager le spectateur. Malgré la force de son amitié, E.T rentre chez lui et fait l'aveu de son inadaptation à notre monde. Sa pulsion de vie est plus grande que son amitié. Il fuit l'amour dévorant d'Elliot qui se sert de lui comme d'un doudou avant qu'il ne mûrisse La dernière image du film reste celle d'Elliot en larmes. Contrairement à ce qu'il souhaitait, son enfance est morte avec son ami. Il devient le parent qui, par amour, accepte l'adieu de son enfant.

ET est en fait un film sur la rupture, la séparation, la mort : Elliot est un enfant abandonné par son père, abandonné par son ami et par sa mère (il reste une nuit seul dans la forêt quand même) ! Il n'est pas sans rappeler l'orphelin Peter chez Disney qui voit son destin protégé par un dragon nommé.....Elliot ! ( Peter et Elliot le Dragon).

La puissance psychanalytique et religieuse est là : E.T a le coeur qui s'allume garantissant une transparence totale de ses émotions. C'est une créature nue physiquement et moralement, un écran susceptible de recueillir les émotions des autres. E.T est à la fois un animal domestique, le copain d'Elliot, la poupée travestie pour Gertie ( la jeune soeur incarnée par une Drew Barrymore adorable), un objet d’expérience pour l'armée américaine.

Au dessus de notre planète, au plus haut des cieux, les doigts de l'enfant et de l'alien se touchent comme jadis ceux de YHWH et d'Adam dans la chapelle Sixtine. Une référence innocente ou un message terriblement triste ? Dieu est mort, le salut de l'homme vient d'une autre planète.

Comme le Silver Surfer, E.T contraste avec la représentation traditionnelle de l'alien : il est pacifique, démuni, ne conçoit pas de détruire la planète bleue et en devient à la fois le messie et le martyre. Il apparaît vêtu d'un linceul blanc au moment de la résurrection. Elliot renferme le container de cryogénisation qui évoque la pierre renfermant le tombeau du Christ. Et E.T apparaît ressuscité à son ami incarné par un acteur nommé ....Thomas, le disciple qui voulait y voir pour y croire ! Après avoir semé le bien autour de lui, l'alien s'en va dans une élévation en bénissant le front de son ami.
Je suis toujours là dit-il à son ami avant de disparaître à jamais comme le Christ laissant ses disciples dans le mystère de la présence invisible. Dans son linceul blanc, il n'a jamais été si vulnérable.

Il est pourtant possible de savoir ce qu'est E.T devenu ! Le film est parsemé de culture pop (on ne dit pas geek à l'époque) : Elliot joue avec un faux requin qui évoque bien sûr le Bruce de Jaws. Il montre ses jouets Star Wars . Sa chambre donne sur un poster de Hulk. Et un comics de Buck Rogers, inspire l'alien pour fabriquer un téléphone inter planétaire.

E.T reste un film habité par de vraies intentions d'auteur qui, cachées derrière un propos sucré en apparence, évoque la nature sombre de l'homme, la peur de la mort et de la séparation ainsi que la culture de paix...comme l'Imagine de John Lennon qui venait de tomber sous les balles d'un cinglé.
Comme souvent chez Spielberg, ces thématiques seront repris en écho ailleurs : aux aliens pacifiques de Rencontre du 3ème type et ET, répondront l'invasion de ceux de la Guerre des Mondes. Quant à Leo Di Caprio, il reprendra le relais de l'enfant abandonné devenu grand dans Attrape moi si tu peux !

Avec sa démarche mal assurée, sa voix étrange, ses rides et ses grands yeux, E.T est la fois un enfant, un animal, un père, une mère et un vieillard en moins de 120 minutes. 7200 secondes qui suffiront à faire de lui ce que nous voudrons et bien plus : une icône populaire d'un siècle qui en plein Reaganisme attendait son messie venu des étoiles.....
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2016
J'ai acheté ce DVD pour mes enfants pour leur faire connaitre ce film que j'ai aimé étant plus jeune ! Mes enfants ont aimé et ont bien ri !

Le DVD est a une belle image et une bonne qualité son !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2010
Bon voilà, j'aimerai faire le point sur quelque chose qui je trouve est un gros point noir du DVD, je m'explique :
La version "Original 1982" n'y est pas. Le 3ème DVD du coffret est composé du filme de 1982 je parle bien du visuel et la bande son n'est pas de 1982 mais belle et bien de 2002....j'ai comparé les 2 versions du coffret et s'est la même bande son.
Alors pour ceux ou celles qui ont la version 1982 qui résonne dans la tête je ne vous conseil pas d'acheter ce coffret, si c'est pour vous replonger dans le filme de l'époque essayez de vous procurer la VERSION VHS.
Pour ma part, voir un filme rafistolé, gommé de toutes ses imperfections auxquelles on a rajouté des scènes inutiles n'a aucun intérêts.
Il y en a mare de ces gens qui veulent se faire du fric sur notre dos.

A part ça, ça reste un très grand film remastérisée ou pas, une belle histoire, une bande son culte et un jeu d'acteur inoubliable.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2004
Et c'est toute mon enfance, il est indémodable, il restera gravé dans ma mémoire à tout jamais, un peu comme Rencontres du troisième type du même Spielberg. L'image du dvd est tout simplement parfaite ainsi que le son, il rend hommage au petit extra terrestre. Préférez quand même l'édition 3 dvd.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juillet 2015
Mon fils l'a eu au noel de ses 3 ans et demi et .. 2 ans après il ne le lâche pas !!! il a tourné en boucle au départ quasi quotidiennement et maintenant tous les mois .rien à redire ici on adore et le dvd tient le coup
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €