Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dépasse la simple virtuosité..., 21 janvier 2011
Par 
claude toon "Juge ou avocat ??" (paris) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Plays Vn Con of Mendelssohn/Sh (CD)
Les albums de Mlle Hilary Hahn associent systématiquement un concerto du grand répertoire et un concerto moins connu, fréquemment du XXème siècle. Cela est vrai tant chez Sony que chez Dgg.

Le concerto de Mendelssohn retrouve une jeunesse parfois oubliée. Le jeu, rapide, dépasse la simple virtuosité pour une alacrité joyeuse. Hilary Hahn s'écarte avec bonheur d'un romantisme pesant même si on souhaiterait un peu plus de douceur et un legato plus souple dans l'andante. C'est jeune et fougueux là où A.S. Mutter et Karajan optaient pour la grandeur pour citer l'un des innombrables excellents enregistrements marquants.

Chostakovitch composa en 1947-48 son premier concerto pour violon ; ses années les plus noires sous la botte de Staline et Jdanov qui voulaient mettre aux pas les compositeurs. Très sombre, sarcastique et désespéré, l'ouvrage sera créé en 1955 par David Oïstrakh (dédicataire) et Evgeny Mravinsky (rien que ça). Il devrait logiquement porter le N° d'opus 77.
Se mesurer à 23 ans à ce chef d'œuvre de noirceur et d'ambiguïté honore la jeune artiste.
On reproche parfois à H. Hahn des tempos rapides. C'est assez vrai, mais, comme pour contredire ce jugement, les tempos sont ici plus amples que dans la belle version de Viktoria Mullova, violoniste pourtant réputée pour son souci de laisser aux notes le temps de s'épanouir, d'habiter l'œuvre. Par cette retenue, et le jeu détimbré et limitant le vibrato aux nécessités imposées par l'instrument de H. Hahn, le peu de sérénité qui pouvait subsister dans la conception de son aînée s'enfuit. L'atmosphère angoissée de cette musique devient glaçante. On semble perdre toute espérance dans le nocturne initial et la passacaille. Le concerto retrouve ainsi sa quintessence. La longue cadence de l'andante devient comme une pièce introspective et secrète grâce à la maîtrise absolue de la soliste, sa rythmique inexorable. Mais ce passage reste pourtant totalement dépendant de la passacaille qui le précède, comme un point interrogatif douloureux avant le burlesque cynisme de l'allegro conclusif, tentative ultime de retrouver un peu de lumière.
Marek Janowski soutient parfaitement le voyage dramatique en soulignant le discours concertant de l'orchestre : percussions-vents notamment.

En conclusion : une admirable exécution du premier concerto de Chostakovitch complétée par une juvénile interprétation de celui de Mendelssohn. Comment ne pas recommander ce disque à prix modique de plus ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon., 30 octobre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Plays Vn Con of Mendelssohn/Sh (CD)
Mlle Hahn présente un style très appréciable et une maturité étonnante. L'interprétation du concerto de Mendelssohn est impressionnante, et s'affranchit d'une expressivité excessive. Juste ce qu'il faut mais pas trop. Un premier reproche que l'on pourrait faire et que je ferai également sur ces interprétations de Bach que j'ai entendu, c'est le tempo parfois un peu trop rapide. Techniquement elle est irréprochable cependant. Il manque néanmoins de l'implication dans ce qui est joué, peut-être est-ce dû à un manque de recul de la jeune interprète. Découverte sur internet par le plus grand des hasards sur le 24ème caprice de Paganini dans lequel, à mon sens, elle s'en sort plus honorablement que la plupart des violonistes qu'il m'ait été donné d'entendre et il me tarde de voir comment son style évoluera avec les années.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dépasse la simple virtuosité..., 28 janvier 2011
Par 
claude toon "Juge ou avocat ??" (paris) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mendelssohn : Concerto pour violon - Chostakovitch - Concerto pour violon n° 1 (CD)
Les albums de Mlle Hilary Hahn associent systématiquement un concerto du grand répertoire et un concerto moins connu, fréquemment du XXème siècle. Cela est vrai tant chez Sony que chez Dgg.

Le concerto de Mendelssohn retrouve une jeunesse parfois oubliée. Le jeu, rapide, dépasse la simple virtuosité pour une alacrité joyeuse. Hilary Hahn s'écarte avec bonheur d'un romantisme pesant même si on souhaiterait un peu plus de douceur et un legato plus souple dans l'andante. C'est jeune et fougueux là où A.S. Mutter et Karajan optaient pour la grandeur pour citer l'un des innombrables excellents enregistrements marquants.

Chostakovitch composa en 1947-48 son premier concerto pour violon ; ses années les plus noires sous la botte de Staline et Jdanov qui voulaient mettre aux pas les compositeurs. Très sombre, sarcastique et désespéré, l'ouvrage sera créé en 1955 par David Oïstrakh (dédicataire) et Evgeny Mravinsky (rien que ça). Il devrait logiquement porter le N° d'opus 77.
Se mesurer à 23 ans à ce chef d'œuvre de noirceur et d'ambiguïté honore la jeune artiste.
On reproche parfois à H. Hahn des tempos rapides. C'est assez vrai, mais, comme pour contredire ce jugement, les tempos sont ici plus amples que dans la belle version de Viktoria Mullova, violoniste pourtant réputée pour son souci de laisser aux notes le temps de s'épanouir, d'habiter l'œuvre. Par cette retenue, et le jeu détimbré et limitant le vibrato aux nécessités imposées par l'instrument de H. Hahn, le peu de sérénité qui pouvait subsister dans la conception de son aînée s'enfuit. L'atmosphère angoissée de cette musique devient glaçante. On semble perdre toute espérance dans le nocturne initial et la passacaille. Le concerto retrouve ainsi sa quintessence. La longue cadence de l'andante devient comme une pièce introspective et secrète grâce à la maîtrise absolue de la soliste, sa rythmique inexorable. Mais ce passage reste pourtant totalement dépendant de la passacaille qui le précède, comme un point interrogatif douloureux avant le burlesque cynisme de l'allegro conclusif, tentative ultime de retrouver un peu de lumière.
Marek Janowski soutient parfaitement le voyage dramatique en soulignant le discours concertant de l'orchestre : percussions-vents notamment.

En conclusion : une admirable exécution du premier concerto de Chostakovitch complétée par une juvénile interprétation de celui de Mendelssohn. Comment ne pas recommander ce disque ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une des meilleurs., 5 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mendelssohn : Concerto pour violon - Chostakovitch - Concerto pour violon n° 1 (CD)
On dirait qu'Hilary est née pour jouer Mendelssohn. Superbe. Elle le fait avec une légèreté et une précision à la fois, qui donnent l'impression qu'elle ne pourra jamais manquer. Pour Chostakovich, c'est la preuve aussi que sa légèreté peut aussi laisser place à une passion plus sombre et plus cachée. Très bonne interprétation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 12 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Plays Vn Con of Mendelssohn/Sh (CD)
Hilary Hahn est une interprète géniale... Une douceur et une sensibilité incroyable qui peut se transformer en une rapidité tourbillonnante faites de maitrise et de brio. J'avais adoré son disque precedent sur Schoenberg et Sibelius celui ci est absolument génial...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit