undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

12
4,5 sur 5 étoiles
Taken By Force
Format: CDModifier
Prix:3,99 €+2,49 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

16 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 juin 2005
Taken By Force est le dernier album studio des Scorpions première période avec Uli Roth à la guitare. C'est un album excellent, comme ses prédécesseurs, sans rien à jeter, sans titre faible. Il contient ses morceaux de bravoure ("steamrock fevver" "he's a woman - sh'es a man"), ses riffs obsedant ("Riot of our times", "i've got to be free") et ses épopées bab'("Born to touch your feelings") caractéristiques des premiers Scorpions. Que dire sinon que sortir un quatrième album du même niveau que ses prédécesseurs est le fait d'un groupe majeur? Si vous avez aimé "In trance" ou "Virgin Killer" vous ne serez pas deçu par "Taken By Force" qui marque la réussite de Scorpions dans les années 1970.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Publié à l'automne '77, "Taken By Force" est le quatrième (et dernier) enregistrement aux Dierks-studios du mythique guitariste Uli Jon Roth, aux côtés de Rudolf Schenker et Klaus Meine (un trio exceptionnel).
Il ne fait qu'enfoncer la solide réputation (acquise de force) sur scène, par des Scorpions qui se sont forgés un sacré répertoire désormais. Comme sur chaque album réalisé par ce trio, on retrouve des morceaux écrits par la paire Schenker/Meine, et d'autres par Ulrich Roth. Le groupe y aborde de nombreux styles, d'abord avec le puissant "Steamrock Fever" qui introduit (dans une ambiance live) ces nouveaux rois du heavy Allemand, puis avec une de leurs plus magnifiques compositions, l'épique et mélodique "We'll Burn The Sky", aux textes de Monika Danneman (pour Jimi Hendrix dont elle fut la compagne), et interprété par un Klaus Meine tout aussi poignant que le titre peut l'être. Le semi-acoustique "The Riot Of Your Time" (écrit en hommage au king Elvis Presley disparu en ce début d'année '77), contraste avec la furie de la bombe "He's A Woman-She's A Man", coécrit avec leur nouveau batteur Herman Rarebell, qui avec ses textes ne fera pas rire Uli Roth qui les trouvaient déplacés. Un morceau speed qui précède (comme sur chaque album des Scorpions qui se respecte) une ballade, un "Born To Touch Your Feelings" à la fin originale. Et puis il y a les morceaux d'Uli Jon Roth, qui va délivrer trois fantastiques compositions mais pour la dernière fois, car un fossé s'est creusé entre les trois leaders (musicalement mais surtout humainement). Les paroles de l'endiablé (mais énervé) "I've Got To Be Free" sont d'ailleurs écrites par le guitariste à l'encontre de son chanteur, à qui il fait interpréter ses textes (mais à son insu). Roth qui a toujours composé une musique d'une autre dimension (que ce soit "Fly To The Rainbow" "Dark Lady" ou "Polar Nights"), balance cette fois un mystique "The Sails Of Charon" mais il ne chante plus aucune de ses compositions, pas même un "Your Light" planant. Aujourd'hui sur la réédition CD, figure "Suspender Love" (un rare b-side), tellement bon que le groupe l’inclura sur un célèbre live.
Si il représente la dernière collaboration en studio de ce trio, avec ce "Taken By Force" (à la pochette originelle encore censurée) les Scorpions vont brûler toutes les frontières. L’Europe est pratiquement conquise, le Japon succombe également, à un point où les Scorpions y scelleront le plus merveilleux live de leur histoire, le légendaire "Tokyo Tapes".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 mars 2009
Avec une pochette censurée on se demande bien pourquoi, cet album est une belle réussite.
Des morceaux assez étranges et originaux (Riot of your time, Steamrock fever et son marteau piqueur ininterrompu...), des passages beaux à pleurer (We'll burn the Sky et Born to Touch your Feelings, une des plus belles ballades de tous les temps) font de cet album un de leur plus beaux des 70's, ex-aequo avec Fly to Rainbow.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dernier album studio de l'époque Uli Jon Roth , la plus riche musicalement parlant de la carrière des Allemands , cet album magnifique fait parti avec Fly To The Raimbow ,In Trance ,Virgin Killer et Tokyo Tapes de mes albums cultes du groupe !!
Cet opus est vraiment excellent en tout point et l'on peut y retrouver l'extraordinaire "We'll burn the sky" , une des plus belles compositions du groupe avec "Fly to the rainbow" mais aussi "The sail of Charon" et son solo de guitare mythique en intro et empreint d'une aura mystique bien dans l'esprit du génie de Roth .Génie que nous retrouvons également dans "I've got to be free" , une de ses 3 compositions figurants dur l'album .
Hormis le très rythmé "Steamrock fever" qui ouvre superbement cet album et le brulot " He's a woman , she's a man " , les autres titres ne font aucunement office de remplissage , bien au contraire !! Le magnifique "Riot of your time" tout comme "Your light" et leurs superbes lignes mélodiques ainsi que "Born to touch your feelings" , la merveilleuse ballade qui clôt cette oeuvre , tout n'est que superlatif pour moi !!
Si le groupe perd avec cet album le génie de son illustre guitariste , il le perd avec panache car le groupe nous offre là une pièce magistrale que tout fan se doit de posséder !!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Que reste-t-il de nos amours... peut-être cet album de 1977. Scorpions vient de tirer cette année sa révérence discographique avec "Sting In The Tail". Il était temps, car ses derniers disques se ressemblaient tellement que l' on était proche de la parodie. "Taken By Force" essaie de démontrer qu' un groupe allemand peut avoir une envergure internationale. Si les Scorpions ne peuvent jouer dans la cour des grands tel que Led Zeppelin, Thin Lizzy ou Blue Öyster Cult faute à une non-ouverture à divers courants musicaux - les teutons ont un champ musical assez restreint -, ils peuvent aisément affronter UFO, être moins creux que Judas Priest ou plus mélodique que toute la nouvelle vague anglaise de Hard Rock / Heavy Metal qui allait éclore (la NWOBHM). Le guitariste Ulrich Roth, dont l' admiration pour Hendrix lui a fait commettre beaucoup d' erreurs surtout celle de chanter, fournit ses meilleures compositions avec "The Sails Of Charon" et "Your Light" où la voix de Klaus Meine y est magnifique ; peut-être les deux plus belles chansons qu' il n' ait jamais interprétées... Les hits efficaces "Steamrock Fever" et "He's A Woman - She's A Man" sont les autres sommets de l' album. Suivant son humeur du moment, on peut apprécier la semi-ballade "We'll Burn The Sky" ou la guimauve "Born To Touch Your Feelings"... Un petit mot sur les bonus du CD : "Suspender Love" est la face B du 45 tours "He's A Woman - She's A Man" et "Polar Nights" est une piste de l' album en public "Tokyo Tapes" qui ne pouvait-être mise sur le CD "Tokyo Tapes" par manque de place, où Roth a la mauvaise idée de chanter et qui est un plagiat de certaines parties rythmiques de "Gypsy Eyes" sur l' album "Electric Ladyland" (1968) de Jimi Hendrix.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 14 août 2010
Encore une belle pochette pour Scorpions !
Il faut dire que celle-ci n'est pas l'originale. Mais bon, l'autre ne valait pas franchement mieux, je trouve. Enfin, le plus drôle dans l'affaire est qu'on ne comprend vraiment pas pourquoi elle fut censurée, cette pochette originale. On a connu bien pire et sans censure !

"Taken by Force" (1977) est le dernier album studio de Scorpions avec Ulrich Roth à la guitare et précédant le fabuleux live Tokyo Tapes.
Si je ne suis pas un grand fan du Scorpions première période (comprendre celui des années 70), je dois avouer que cet album fait exception.

Il faut dire que sur cet album, le ton Scorpions se durcit. Un titre comme "He's a woman, she's a man" montre la voie de ce que va devenir Scorpions dans la décennie suivante. Le titre étant co-signé par le nouveau batteur du groupe, Herman Rarebell, on peut y voir là un "vent de changement" (ouais, je sais...) D'ailleurs, ce titre serait une cause du départ de Roth qui n'aimait pas ce nouveau virage.
On notera aussi les deux courants de composition maintenant bien distincts, avec Meine/Schenker d'un côté et Roth de l'autre. Le début de la fin, sans doute.
En attendant, tout cela fonctionne encore parfaitement. L'album démarre par un excellent "Steamrock fever" bien entraînant. Aucun titre n'est faible. Et que dire des joyaux que sont "We'll burn the sky" (encore que je préfère la version live) et surtout la ballade imparable, "Born to touch your feelings", avec son final à donner la chair de poule. Certainement ma ballade préférée de Scorpions (ce qui n'est pas peu dire car en matière de ballade, ils en connaissent un rayon, nos allemands !).
Un bon album dans la discographie féconde du groupe allemand. Ceci n'engage que moi mais, à mon goût, les meilleurs restaient à venir.

A noter sur cette réédition en bonus le titre "Polar Nights" en version live qui était à l'origine dans la setlist du "Tokyo tapes" et qui n'a pas pu trouver sa place sur la réédition. Etrange procédé quand même...
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 16 novembre 2010
Inventif , riche , tel est Taken by force. Mes coups de coeur vont à Your light (bijou écrit par Uli où j' aime particulièrement le jeu de voix de Klaus) , Riot of your time et la belle intro ("Ulienne") de The sails of charon; Et puis là , on va un peu s'atarder car se trouve MA chanson préférée ( même si je préfère la version live): WE LL BURN THE SKY !!! Sublimissime chanson alliant rock/ballade ; Monica Dannemann devait drôlement l' aimer son Jimi Hendrix pour lui écrire un texte si beau et touchant ! et merci à Rudolf et Scorpions de l 'avoir protégé de cet écrin musical et à Klaus de l'avoir servi de sa voix magique ! Cette chanson est à prescrire d' urgence à tous ceux qui viennent de perdre leur amour ...Je n' ai qu'un seul mot : MERCI. Contrairement à d' autres , je ne suis pas accro à He's a woman , she's a man ; Heureusement , Klaus me récupère en douceur avec la superbe Born to touch your feelings et sa voix irrésistible ( toujours supergermanique ah ah ! ). Alors , le ciel peut bien attendre Scorpions , car je veux encore brûler la terre dans vos concerts !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 mars 2010
5eme album du groupe (1977) et sans aucun doute, le meilleur de la première période de Scorpions (1972/78).

Tous les titres sont de bonnes factures et très inspirés, j'adore plus particulièrement "we'll burn the sky" pour ses alternances calme et rapide. Le disque s'écoute d'un bout a l'autre sans baisse de régime pour finir sur une ballade "born to touch your feelings" qui vous touche au plus profond de vous meme avec son finale ou toutes les langues se mélanges (il y a meme une voix en français si vous arrivez a la dissocier des autres), un titre d'exception.

La pochette originale (une fusillade dans un cimetière) fut une nouvelle fois censuré dans tout les pays, sauf au Japon ou elle est toujours disponible. J'ai longtemps cru que c'etait une pochette spécialement éditer pour les Japonnais mais en fin de compte, non.

Je vous conseille vivement ce disque car c'est la réference dans leur discographie des 70's.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 mars 2015
Du grand et magique Scorpions ! pour tous ceux qui apprécient particulièrement le groupe et fans depuis le tout début.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
qui justifie à lui seul son achat: "The sails of Charon", écrit par Uli Jon Roth, grand admirateur de Jimi Hendrix devant l'éternel. Ce titre, pour moi, est un des plus important de la discographie de Scorpions (toute période confondue). Dommage qu'il n'ai pas été joué sur "Tokyo Tapes", il le méritait pourtant et qu'il ne figure sur aucune compilation (pourtant nombreuses, qui a dit trop?) car ce titre serait devenu un classique sans aucun doute.
On retrouve également sur cet album quelques belles pièces figurant également sur le live qui allait suivre, à savoir: "Steamrock fever", "We'll burn the sky", le titre détesté par Uli "He's a woman-she's a man" dont il ne supportait pas les paroles, "Suspender love", mais aussi la ballade sympathique "Born to touch your feelings".
Et à savoir que la ré-édition récente de ce CD contient en bonus "Polar nights" issu de l'album "Tokyo tapes" éliminée de ce dernier par manque de place sur le CD (alors qu'il aurait été judicieux de sortir un double CD avec le concert entier !!!!???).
Il s'agit, sur cet album, de la première apparition de Uli à la six cordes, et c'est un guitariste extraordinairement habité par son idole, au point qu'il lui consacrera la suite de sa carrière. C'est vrai, comme le signale un autre internaute, que c'est un médiocre chanteur (celà a probablement ralenti sa carrière solo, car il faut s'accrocher pour l'entendre chanter sur tout un album), et heureusement que ses participations vocales avec Scorpions sont ponctuelles, et sous controle (et donc parfaitement supportables). Il reste cependant un excellent guitariste pour qui aime les sonorités hendrixiennes.
Toujours est-il que cet album est fortement recommandable pour illuster la première vie de Scorpions.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Lovedrive
Lovedrive de Scorpions (CD - 1997)

Animal Magnetism
Animal Magnetism de Scorpions (CD - 1997)

Love At First Sting
Love At First Sting de Scorpions (CD - 1984)