undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles12
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:4,43 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 septembre 2005
Après un premier album rock (Life in a day), très vite les Simple Minds ont donné à leur musique une orientation plus intimiste (Real to real cacophony, Sons and fascination, Sister feelings call) qui frôle parfois même avec l'experimentation. Avec Empires and dance, les Simple Minds semblent avoir trouvé leur véritable style, une musique marquée par une double hosmose, celle entre la basse et la batterie, et une autre entre la guitare et les claviers. New Gold Dream est je pense l'aboutissement de cette musique, on confond la guitare avec les synthés, la voix de Kerr y est discrète.C'est tout simplement sublime, avec en prime un solo de Herbie Hancock dans Hunter and the Hunted.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2011
Si les SIMPLE MINDS, et en premier lieu Jim Kerr, pouvaient en énerver pas mal (moi y compris) pour leur côté "Je vais sauver le monde avec mes chansons" à l'instar d'un Bono de tout temps, j'admets volontiers qu'il y ait eu de bonnes choses chez nos écossais! Ce "New gold dream" en a fait partie!
Petit bémol, le défaut de l'album se trouve être la production. Si à l'époque elle a pu faire illusion, aujourd'hui elle ne peut masquer ses décennies écoulées! Notes de synthés dépassées, batterie trés peu mise en avant alors qu'il ont utilisé 3 batteurs pour l'enregistrement,...
C'est fort regrettable, car les titres ici proposés sont presque tous avenants, et j'oserais même dire pour certains réussis! A commencer par celui qui pour moi résume à lui seul les différentes connotations de l'album: "Hunter and the hunted". C'est incontestablement le titre phare!
Ajoutons à cela les sympathiques singles "Glittering prize", "Someone, somewhere, in summertime" et à un degré moindre "Promised you a miracle" (#13 GB Avril 82) où encore "New gold dream" et l'instrumental "Somebody up there likes you". Toutes des chansons pop à l'atmosphère un brin sophistiquée!
Ce sera le début de la gloire pour les "simples d'esprit" qui feront alors partie des gros poissons des années 80 (vers la fin surtout) avec leur pop-rock héroïque qui divisera les fans de la première heure!
7/10*
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2004
Prolongement de tous les albums précédents, "New Gold Dream" est un premier pas vers une musique moins expérimentale et plus commerciale. Les ventes d'albums décollent et les salles de spectacle commencent à se remplir.
ETE 1983. Le groupe fait une série de concerts mémorables à l'occasion de plusieurs festivals de musique européens. Le 1 juillet, il se produit au Festival Roskilde au Danemark, les 2 et 3 juillet aux festivals de Torhout et de Werchter en Belgique. Les 15 et 16 juillet, JIM KERR et sa bande sont en France au Festival ELIXIR. Leurs deux concerts resteront longtemps dans les mémoires des dizaines de milliers de spectateurs (j'en fait partie). Chacun est sous le charme...Même des amateurs de jazz ou de rock progressif sont envoutés. Face aux MINDS, la pop tout entière prend soudain un sérieux coup de vieux...Finesse, jeunesse, énergie, pas une fausse note. C'est l'époque où le groupe, après une courte intro instrumentale(Somebody Up There Likes You), commence encore ses concerts en jouant PREMONITION. Cet été là, la New Wave sort de sa confidentialité. Une époque passe, une ère musicale nouvelle commence...
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 1982, Simple Minds était un petit groupe écossais, quelque peu méprisé par les Anglais, et guère connu ailleurs. Déjà auteurs d'une poignée de 33T restés relativement confidentiels, c'est avec ce « New Gold Dream » que le groupe va passer la vitesse supérieure, musicalement et commercialement.
Tous les ingrédients qui en feront un des trois groupes british les plus importants des années 80 (avec Cure et U2) sont présents dans ce disque. La voix concernée de Jim Kerr, les lignes mélodiques jouées au synthé, les grosses batteries en avant, et les hits (ici « Someone Somewhere in Summertime », « Promised you a Miracle », « Glittering Prize »).
Tout n'est pas encore parfait (guitares encore discrètes, quelques atmosphères pesantes et oppressantes qui renvoient à la cold wave des disques précédents). Mais le bouche à oreille allait commencer à fonctionner, entretenu par une bonne présence scénique en tournées.
Deux ans plus tard, le single « Don't You » et l'album « Once upon a time » propulseraient les Simple Minds au sommet des hit-parades mondiaux.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2011
Morceaux toujours d'actualité...à acheter absolument pour du plaisir pour les fans de Simple Minds et à découvrir pour les autres !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2003
A mon avis, cet album est le plus abouti de la premiere partie de la carriere des Simple Minds, de leur periode plus electro, moins rock que la suite de leur carriere (qui n'est pas moins bonne, mais differente et montre une autre facette des Simple Minds)
Des titres entrainant telles que Someone, somewhere in summertime ou Promised you a miracle, au titre plus sombre et envoutant tels que Hunter and hunted, c'est un indispensable !!!
Apres avoir ecouté cette galette, achetez sans hesitez le live in the city of light, avec des versions live revues et corrigées des plus grands morceaux des Simple (notamment un grandiose Promised you a miracle)
enjoy !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2008
Pour moi, sur l'échiquier "discographique" des Minds, les pions seraient l'ensemble des compilations réalisées avec quelques unes des plus récentes productions (Cry, Néapolis), les trois premiers opus et Street fighting years représenteraient les tours, les fous seraient le Live et Good news from the next world, les cavaliers ressembleraient à Sparkle in the rain et à Once upon a time, le roi serait le double album Sons and fascination et enfin la reine, pièce maîtresse de leur oeuvre, serait ce fabuleux New Gold Dream (81-82-83-84).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une série de sons évoquant les premières notes du premier titre du premier album des Simple Minds (Life in a day) m'a tout d'un coup donné l'envie, aujourd'hui, de retrouver la cassette que j'avais et de la réécouter.
Je ne l'ai pas retrouvée, mais ai en revanche écouté celle qui correspond au présent CD. Un véritable chef d'oeuvre (que j'ai découvert à l'époque par l'intermédiaire de mon frère plus âgé, à qui il appartenait) de mon point de vue, que j'ai eu le plus grand plaisir à réécouter. Aucune nostalgie (ce n'est pas mon genre), mais d'agréables sensations, le plaisir de retrouver intacts et une vingtaine d'années plus tard les titres d'un album que je classais alors dans ce qui me semblait constituer l'un des rares albums que j'imaginais pouvoir être immortels.

Effectivement, la qualité de la création me semble toujours aussi forte, même si par certains côtés les sonorités font bien années 1980 (le titre de l'album l'assume d'ailleurs complètement). Très représentatif de ces années-là.
Et le seul album du groupe (avec peut-être le premier, bien moins abouti et plus rock, mais il faudrait que je réécoute) que j'ai vraiment aimé. Par la suite, je n'étais pas trop attiré par ce que faisait ce groupe, au demeurant sympathique, mais dont le style correspondait a priori moins à ce que j'aimais. Comme s'il ne s'agissait plus du même.
Un grand album. Immortel, je le confirme.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2002
Pour ceux qui ont aimé les premiers albums de Simple minds, New Gold Dream demeure intéressant. À part pour quelques morceaux plus faibles, le groupe n'y sombre pas encore dans un rock somme toutes prévisible et braillard à la U2 et conserve de son énergie des premiers disques. À conseiller, donc.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2014
5 pour la qualité du produit même en occasion: pochette, disque nickel, très agréablement surpris
5 pour la qualité de l'envoi, produit très bien protégé
5 pour le vendeur
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)