undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

33
4,5 sur 5 étoiles
Donnie Darko - Édition Prestige [Édition Prestige]
Prix:13,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 décembre 2006
Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un film aussi bien. Ce film aux accents lynchiens est un mélange improbable entre voyage dans le temps, troubles schizophréniques, teen-movie, surnaturel et critique de la société américaine.

Là encore, des personnes soucieuses de se rassurer sur leur intelligence personnelle vont pester contre ce film par le super argument "on comprend rien, c'est nul". En effet, l'histoire est assez complexe, mais bon faut-il des films on l'on comprend tout de bout en bout ? Certainement pas, de plus le mode de narration est très intriguant, les acteurs sont très bien choisis, notamment Jake Gyllenhaal qui incarne un adolescent qui n'est pas stupide pour une fois, et Drew Barrymore qui joue une prof qu'on aimerait tous avoir.

L'intrigue nous emmène dans l'esprit brumeux de Donnie Darko, qui s'est crée (?) un personnage imaginaire du nom de Frank : un lapin avec une sale gueule de taille humaine, celui-ci lui dit de faire des choses étranges, semble capable de modifier la réalité, le tout est servi dans une histoire de trou temporelle et d'un bouquin "The Philosophy of Time Travel" que j'aimerais bien acheter. Il y a parfois d'étranges séquences avec des spirales d'"eau" qui sorte du buste des personnages, et parfois un oeil qui collecte des infos et des images. Ce n'est pas très racontable ici, le mieux est de voir le film qui ne laissera sûrement pas indifférent, de plus on se dit que c'est une chance que l'on fasse encore de tel film, aussi irrationnelle et avec tant de croisement de genre, l'Effet Papillon fait bien pâle figure face à un tel film.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
24 sur 26 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 septembre 2003
Passé presque inaperçu du grand public en 2001, Donnie Darko, du jeune réalisateur Richard Kelly, a pourtant fait l'unanimité lors de sa présentation au festival du film fantastique de Gérardmer. Etrange, irréel, sombre, insolite... les mots ne manquent pas pour qualifier cette œuvre visuellement très réussie.
Donnie Darko est somnambule. C'est du moins ce qu'on constate dès les premières minutes du film lorsque la caméra, suivant les lacets d'une route de montagne, s'arrête sur un corps étendu et qui lentement se redresse pour contempler le lever du soleil. Mais Donnie Darko est aussi schizophrène et son esprit perturbé matérialise par moments un lapin géant au sombre et effrayant visage de squelette : Frank.
Mais qu'il soit réel ou pas, Frank - cet étrange compagnon nocturne - sauve Donnie Darko en le réveillant au bon moment : quelques minutes après s'être levé et dirigé vers le golf du coin pour rejoindre Frank, un réacteur d'avion s'écrase sur la maison de Donnie et réduit en poussières sa chambre. Mais voilà : cette nuit-là, aucun avion n'a été détecté ou n'a survolé la région.
Plus étrange encore, cette même nuit, Frank annonce à Donnie que la fin du monde est proche : 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes.
A la lisière du fantastique et de la science-fiction, Donnie Darko dégage un sentiment d'irréalité, servi par une musique aussi envoûtante qu'angoissante. Le jeune Donnie (incarné brillamment par Jake Gyllenhaal), aux paupières toujours à demi fermées comme si le rêve était toujours là, donne pourtant la réplique à sa psychologue, à ses parents, à ses professeurs (Drew Barrymore, Noah Wyle) ou encore à Patrick Swayze, charismatique dans son rôle de prêcheur de l'amour et du bonheur, avec clairvoyance et talent.
Initialement parti d'après la simple idée d'un réacteur d'avion s'écrasant sans raison apparente sur la maison d'un jeune homme psychologiquement perturbé, le film s'organise autour de la recherche, par le jeune Donnie, de la vérité sur la prédiction de Frank : quelle fin du monde ? pourquoi ? comment ? De nombreuses questions qui verront leur éclaircissement dans les toutes dernières minutes du film, en même temps que sera dévoilée l'identité de Frank.
Du pur bonheur, mais attention : ambiance délétère !
Pour les fans de Roland Orzabal et de Kurt Smith : Head over heels et une très belle reprise de Mad World les attendent !
Pour l'édition prestige, le DVD regorge de scènes coupées plus ou moins intéressantes, de plusieurs bandes-annonces, ainsi que de commentaires avisés du réalisateur et des acteurs. On regrettera peut-être le packaging, un peu classique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 avril 2004
Premier film du jeune Richard Kelly, "Donnie Darko" (2001) n'en est pas moins très réussi. L'histoire nous présente la famille Darko, dont l'aîné, Donnie, lycéen intelligent et sensible, est victime de visions terrifiantes après avoir reçu la visite d'un lapin géant lui annoncant la fin du monde. Schizophrène, paranoïaque, Donnie consulte une psychologue qui fait jaillir ses plus profonds désirs via l'hypnose. Mais quand le lycée est inondé...Donnie commence à se poser des questions.Je ne vous ferai pas l'affront de vous raconter la fin, bien sûr. Sachez que tout est excellent : image nickel, bruitages et voix off très réussis, et surtout très bien utilisés, insertion de classiques musicaux formidables (ne manquez surtout pas le sublime "Mad World", apposé à la meilleure séquence du film), les effets spéciaux sont superbes, la mise en scène très élaborée, et les acteurs sont hallucinants (en particulier Jake Gyllenhaal, qui joue Donnie)et le film possède un rythme très entraînant.L'intrigue nous emmène dans un univers de science-fiction traitant de paranoïa, mondes parallèles, messies, prophètes..., impossible de ne pas se souvenir d'autres films (en particulier E.T., Lost Highway, et Halloween).
L'ensemble se révèle être une superbe fable de science-fiction que l'on ne manquera sous aucun prétexte. De plus, l'édition prestige 1 DVD signée Metropolitan Filmexport est d'excellente qualité : image et son au top et bonus intéressants . Jetez un oeil, et même deux, au commentaire audio du réalisateur, émule de Lynch et de Spielberg, pour savoir ce qu'il pense de son film.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mars 2013
Il est rare de commencer sa carrière de réalisateur par un tel Chef d'oeuvre. Richard Kelly l'a fait. Même si ses films suivants sont tous intéressants (notamment The Box et Southland Tales), Donnie Darko reste son meilleur film et l'un des plus brillants films du genre thriller psycho-fantastique. Certes, on ne comprend pas tout au premier visionnage, mais ce n'est pas grave: déjà, l'on sait qu'on a vu un chef d'oeuvre que l'on revisionnera encore et encore sans lassitude en le découvrant sous un angle différent à chaque fois. Car Donnie Darko est un kaléidoscope de notre société. On y trouve une palette extrêmement large de thèmes tels que les relations entre troubles adolescents et schizophrénie, le refus du conformisme consumériste auquel on nous prédestine, le sacrifice par amour, en passant par une critique sociale acerbe de certains modèles d'éducation et de moralité et l'insupportable absurdité de l'existence: "Pourquoi est-ce que tu portes un masque de lapin?" demande Donnie au personnage qui hante ses hallucinations conscientes..."Pourquoi est-ce que tu portes un masque d'humain?"...lui rétorque la créature énigmatique....
Jake Gyllenhaal est époustouflant et Mary McDonnell (qui joue la mère de Donnie) est magistrale de subtilité et d'émotion.
La musique, choisie avec beaucoup de pertinence, sert admirablement le propos du réalisateur, avec une inoubliable version acoustique (signée Gary Jules) de "Mad World" de Tears for Fears, dont les paroles donnent un écho étonnant aux images.
Un film qui réveille notre intelligence et notre conscience engourdies et qui nous invite à la réflexion vertigineuse sur la condition humaine.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 février 2003
Le film est déjà très bon mais les bonus sont vraiment très intéressants et quasiment aucun n'est superflu (contrairement à la plupart des DVD collectors qui font du remplissage inutile).
Au niveau du film, le portrait du schizophrène paranoïaque est très bien rendu (quoique par moments Donnie soit tout à fait sain) avec les associations d'idées, le côté maniaque, les délires de fin du monde etc mais ce n'est pas à ce niveau que tourne l'intrigue... les acteurs sont vraiment exceptionnels, surtout Donnie, sa soeur et sa mère. La réalisation est très bonne (l'athmosphère est très bien rendue) et le scénario est très travaillé [un réacteur d'avion venu de nulle part tombe sur la chambre d'un ado parturbé qui voit alors un lapin monstrueux lui prédire la fin du monde]: certains passages sont vraiment très drôles [les évangelistes intégristes sont tournés en dérision) et le doute sur la santé mentale de Donnie subsiste jusqu'au bout: est-il un psychotique ou se passe-t'il vraiment quelque chose ? (à ce titre Donnie Darko est vraiment un film fantastique).
Les bonus contiennent notamment 20 scènes coupées (où l'on en apprend plus sur Franck) et le commentaire complet du film par le réalisateur et l'acteur. Le rapport qualité/prix est à ce titre exceptionnel.
Un DVD qui exploite enfin à sa juste mesure les capacités de ce support...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mai 2012
Après avoir connu un insuccès public lors de sa sortie en salle en 2002, le bouche à oreille a fait de "Donnie Darko" un des plus gros succès en vente de DVD pour un film de ce genre dans les années qui suivirent, y compris en France. Mais de quel genre s'agit-il ? difficile de cerner, car c'est large.
L'histoire ? celle d'un teenager américain hypersensible qui se sent mal dans son lycée rigoriste. Voilà pour le dessus de l'iceberg...mais c'est tout un continent en dessous ! fait de Thriller, de Fantastique, d'étude psychologique, de Métaphysique et de critique sociétale. Les habitués du film "pépère" qui se laisse voir d'un oeil endormi vont se prendre l'iceberg et le choc sera grand. Négatif pour ceux qui ont besoin d'un film au scénario carré, très clair, explicite, et Positif pour tous ceux qui l'intuition en éveil auront goûté la force d'humanité incroyable qui se dégage de ce grand film peu commun sur notre route de cinéphiles. Je gage que ces derniers garderont ensuite avec eux, toute leur vie, un petit quelque chose de cette rencontre magique.
Car oui, le scénario n'est pas explicite, on comprend mal tous les tenants et les aboutissants, mais le miracle c'est : PEU IMPORTE, JUSTEMENT !...
Je connais même des esprits scientifiques, rationnels, qui se sont laissés touchés et remués par la magie de "Donnie Darko"...
Seul regret, les sous-titres. Pas de VF ni de sous-titres français...et ça, c'est aberrant !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Donnie Darko est un jeune adolescent semblable à ceux de sa génération.Du moins, c'est ce que semblent vouloir faire croire les apparences.Intelligent et doué, mais aussi somnambule est schizophrène paranoïaque, Donnie, par une nuit paisible, fait la connaissance d'un étrange personnage prénommé Franck, sorte de lapin géant au visage abîmé qui va lui prédire la fin du monde dans vingt huit jours, six heures, quarante deux minutes et douze secondes.A ce moment très précis débute un compte à rebours dans la vie d'un jeune homme, Donnie, pour qui la vie n'est qu'une somme de peurs qui le voient se réfugier dans un monde de rêves et de fantasmes.....

Difficile d'aller plus loin dans le résumé d'un film qui se vit, se ressent, plus qu'il ne se regarde.Donnie Darko a ceci de rare qu'il crée une passerelle entre le conformisme d'un certain cinéma américain ou la jeunesse se fourvoie dans l'alcool et le sexe, un cinéma qui traite de sujet parfois graves de manière frivole voire grotesque avec un autre dont la rigueur scénaristique l'empêche de trouver grâce aux yeux du plus grand nombre.

Donnie Darko, c'est un peu le fils bâtard d'un Lynch et d'un Paul Weitz qui auraient accouché d'un film mêlant la complexité et la grande ingéniosité d'un scénario loin d'être évident au premier abord à la simplicité d'un montage et d'une mise en scène permettant à tout un chacun de ne pas se perdre dans les méandres d'une histoire particulièrement exigeante et pourquoi pas, de se retrouver dans l'un des personnages.D'ailleurs, lorsque le film débute, on se retrouve avec la désagréable impression d'être face à l'une de ces nombreuses productions pour teenagers décérébrés avec son image trop propre pour être honnête, sa musique de campus et ses habitations aux jardins bien entretenus.Mais on est vite rassurés lorsque le ton semble aller vers quelque chose de plus profond que le simple déballage d'une certaine Amérique puritaine.

Jake Gyllenhaal porte littéralement le film sur ses épaules.Il campe avec maestria le rôle de ce jeune adolescent perdu dans un monde que ses pensées refoulent.Comme s'il avait été écrit pour lui, son personnage semble l'habiter.De son visage angélique, on retiendra surtout ce sourire en coin, troublant, qui annonce l'arrivée de son dédoublement de personnalité (la scène du cinéma, extraordinaire, est d'ailleurs représentative de ce que l'on ressent face au talent de ce jeune acteur).Tout concorde pour faire de ce film un chef-d'oeuvre, encore un, qu'il s'agisse des acteurs, tous aussi géniaux les uns que les autres, qu'il s'agisse aussi de la bande son, mélange de new wave, de rock FM ou encore d'opéra grandiose, tout, absolument tout devrait pousser le curieux qui sommeille en chacun de nous à jeter un œil, et pourquoi pas les deux, sur Donnie Darko.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 octobre 2012
Je me suis enfin décidé à le voir.Je connaissais la réputation de ce film dont beaucoup ont fait l'éloge mais il n'était pas dans mes priorités de visionnage.

Bref, je viens de le finir et...il est terrible.Jake gyllenhaal fais une superbe prestation.C'est d'une part émouvant et de l'autre angoissant due au déroulement du scénario.
C'est simple, c'est efficace, très vite on a l'impression que le film va tourner autour des fondamentaux de l'homme et remettre en question un tas de choses et il le fait mais d'une façon basique et simple qui est très réussit et donc qui n'ennuie absolument pas, bien au contraire.

La fin est tonitruante avec une musique parfaitement choisi.
Bref, personnellement, je suis d'accord pour rejoindre les critiques et l'avis de bon nombre de spectateurs...film culte !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 février 2003
Les films originaux se font rares, et celui-ci en est un ! Adeptes de David Lynch, vous ne serez pas décu. S'il n'est pas encore au niveau du réalisateur cité précédemment, Richard Kelly s'en tire avec les honneurs pour un premier film. Par moment, l'ambiance y est glauque à souhait, grâce à une musique très atmosphérique et angoissante, mais ponctuée par des intermèdes relaxant très "années 80". La chronologie du film est quand à elle quelque peu "distordue", ce qui rends le film si intéressant. En tout cas, pour moi, c'est une très bonne surprise, tant du point de vue scenaristique que musical. En bref : que du bon !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 septembre 2014
Ce film est tout simplement formidable. Je laisse à d'autres commentateurs le soin de louer Jake Gyllenhaal, Franck, ou le scénario... Je regrette, je désespère, je m'insurge contre le fait que l'édition Director's Cut, au combien enrichie (20 min de film en plus environ), n'existe tout simplement pas en VOSTFR. Cette version, de loin ma préférée, existe en VOST Italien, Espagnol, mais pas en Français. J'ai donc renvoyé mon article, et j'attends impatiemment le jour où Donnie Darko : Director's Cut VOSTFR sera disponible.

Par ailleurs, les sous-titres sont édulcorés, et perdent toute leur saveur. Encore du grand travail des ayants-droits pour gâcher un chef d’œuvre absolu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Donnie Darko
Donnie Darko de Richard Kelly (DVD)
EUR 6,87

L'Echelle de Jacob
L'Echelle de Jacob de Tim Robbins (DVD - 2003)
EUR 6,98

Donnie Darko 2 - L'héritage du sang
Donnie Darko 2 - L'héritage du sang de Daveigh Chase (DVD - 2010)
EUR 5,92