undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles32
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
24
4 étoiles
8
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Depuis ses débuts, AC/DC a gagné sa popularité sur scène, grâce à des prestations à l’hallucinante teneur en énergie (ils écraseront tous les groupes qui les prendront en première partie !) et dont se détache déjà Angus Young et sa tenue d’écolier pervers qui, imitant le duck-walk de Chuck Berry dans une transe d’épileptique irradié, va devenir sa mascotte en même temps qu’une figure légendaire du rock. Succédant à un DIRTY DEEDS DONE DIRT CHEAP plutôt punk (plus brouillon, donc !), ce troisième album voit le groupe faire monter d’un cran ses qualités en studio et va devenir son premier vrai chef-d’œuvre.
S’imposant ici définitivement comme l’héritier le plus digne de Led Zeppelin, par sa capacité à exploser les poncifs du blues en des fulgurances hard rock (BAD BOY BOOGIE), AC/DC aligne les riffs en acier trempé et en accords majeurs (celui de Mi deviendra son éternelle porte de sortie : HELL AIN'T A BAD PLACE TO BE), évitant en permanence d’être conventionnel par la seule voix de punk nasillard de Bon Scott (LET THERE BE ROCK) et, sans échapper à certaines redondances (GO DOWN, OVERDOSE et leurs motifs entre deux mesures déjà exploités sur T.N.T.), remanie un séminal riff de Chuck Berry et touche au sublime avec le maelström de guitares qui habite sa peut-être plus énorme chanson : WHOLE LOTTA ROSIE. Un immense album de pure démonstration hard rock.
Tops : WHOLE LOTTA ROSIE, LET THERE BE ROCK, HELL AIN'T A BAD PLACE TO BE, BAD BOY BOOGIE, PROBLEM CHILD
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 avril 2013
Sortie en 1977 (en pleine année punk), cette version australienne du meilleur disque studio d'AC/DC est également la seule à proposer le titre "Crabsody in blue", disparu bizarrement en même temps que le vinyle, pour être remplacé sur la version CD par "Problem Child" (?!?).

On constatera au passage qu'avant de rouler sur l'or, les membres du groupe avaient du, par mesure d'économie, désigner à l'unanimité Angus Young comme préposé à la photocopieuse pour le réalisation de cette pochette d'album en noir et blanc un peu cheap ! Ce qui le mit de fort méchante humeur, poussant les potards à 11 dans le studio et tous les potentiomètres dans le rouge, au grand dam de l'ingé son traumatisé (qui jusque là n'avait enregistré qu'avec Yes....). Tous finiront par succomber à la tentation de jouer à toute berzingue comme des damnés du jugement dernier voguant sur l'autoroute de l'enfer...

Le résultat est ce chef d'oeuvre inégalé et inégalable, huit titres d'anthologie : "Go down", "Dog eat dog", "Let there be rock", "Bad Boy Boogie", "Overdose", "Crabsody in blue", "Hell ain't a bad place to be", "Whole lotta Rosie". En tout 38:20 mn d'un hard rock méphitique et incandescent à l'écoute duquel, plissant les yeux tout en ajustant le col du Perfecto, on ne peut dire qu'une chose.....

Yeah ! Rock & Roll !!!

PS : ce commentaire concernait initialement la version australienne de l'album "Let There be rock", mais il a changé de place Let There Be Rock(australie)
1313 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2011
Que du lourd au point de vue des riffs de guitares et de la tracklist contenant beaucoup de classiques.
Les frère Young se déchaînent sur leurs cordes en aspirant franchir l'atlantique et Bon Scott nous partage ses frasques de noctambule chevronné de sa voie finement aiguisée par le whisky.
Un album incontournable de la discographie du groupe mais aussi de l'histoire du Rock qui est ici définie par une seule phrase : "Let There Be Rock"!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 1977 avec cet album, les deux frères australo-pictes Young vont donner au hard-rock une forme quasi insurpassable: inspirés des power chords des Who et des solos de ZZ top, les deux guitaristes d' AC/DC vont faire définitivement entrer la forme riff au pavillon de Sèvres.

Le chanteur Bon Scott, dont le patronyme trahit aussi les origines calédoniennes, formera avec sa sauvagerie et sa voix rocailleuse la clé de voûte de cette cathédrale sonique. La section rythmique basique et ruddimentaire est néanmoins ultra efficace.

Il y a évidemment peu de chance que les lyrics soient un jour publiés dans La Pléiade. D'essence rock n'roll plombée et ne reniant pas ses racines blues, AC/DC relègue ici les Stooges (au hasard) au rang d'amuseurs de fêtes paroissiales et renvoie leurs contemporains punks là d'où ils n'auraient jamais dû sortir: le caniveau !
3030 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2000
A posséder bien sûr pour "Let There Be Rock", bien sûr pour "Whole Lotta Rosie", mais aussi pour le trop méconnu "Overdose" (à mon sens le meilleur morceau d'AC/DC), construit autour d'un riff incroyablement efficace de 3 accords, sans interruption du début à la fin. Un titre à se rouler par terre en remuant la tête avec sa raquette de tennis en guise de guitare. Merci Malcolm !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2012
C'est l'un des meilleurs et plus célèbres albums des australiens... mais dommage que dans cette version européenne il manque une piste de l'édition australienne*: Crabsody in Blue... snif! (*: en import seulement)
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2009
Cet album est un vrai régal,pratiquement,tous les titres sont des classiques!!!
Je classe"Let there be rock" à égalité avec "Highway to hell"
Des titres comme:Go down
Dog eat dog
Overdose
Méritent amplement,leur place en concert!!
Les autres titres,tout le monde les connaît!!!
En conclusion,un très bon album:tendance BLUES/HARD ROCK!!!
A posséder,et à garder jalousement(j'ai le vinyl,de l'époque)!!
Allez bonne écoute et let there be rock!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2014
Quel fantastique album de rock cradingue. Sans doute l'un des meilleurs du groupe, quelque part entre le son jouissivement dégueu des tout premiers disques (High Voltage, TNT, tout ça sentait bon la destruction d'amplis et le sable chaud) et les rouleaux-compresseurs irrésisitibles et chromés de partout produits un peu plus tard avec Mutt Lange - Highway to Hell et Back in Black.Joli packaging, qui plus est. La seule réserve porte sur le mastering : insupportablement agressif dans la version vinyle 180g parue en même temps (aigus poussés jusqu'à 11, graves inexistants), il est ici un poil hasardeux, tassé par moments, un peu abusif à d'autres dans le genre "regarde comme j'arrive à faire sale avec un CD". Rien de dramatique, entendons-nous bien : on en prend quand même plein la face pour - presque - pas un rond. Mais pour retrouver les sensations du vinyle d'origine, mieux vaut essayer de mettre la main sur la version australienne du CD, qui - outre le fait qu'elle reprend la pochette du vinyle d'origine, très différente de celle-ci - se rapproche nettement plus du son des frangins Young et de leurs camarades pre-Highway.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2010
L'album reference pour le hard rock là ac/dc frappe tres fort ; aussi bien dans les compos que dans le son des guitares , puissantes , metalliques et aggressives à souhait, presque 40 aprés , il est toujours aussi bon et a sa place aux cotés des autres albums references et actuel ,n'a pas pris aucune ride!!!!de let there be rock a whole lotta rosie tout est bon , simplement monstruex!!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2009
1977 sort let there be rock qui va marque la carriere ac/dc puisque s'est avec cette album qu'on attend parler de se groupe en france pour moi le meilleur album avec bon scott, juste derriere highway ,les titres que je retiens dog eat dog,problem child,overdose avec son intro,indispensable
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)