undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles5
3,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:12,88 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

dommage que tout le disque (puisqu'il ne s'agit pas vraiment d'un album à part entière) ne soit pas du même tonneau que la chanson titre, who made who. les deux autres inédits, des instrumentaux, ne sont pas vraiment exceptionnels, et les six autres titres sont des extraits d'anciens albums.

alors, il y a du bon, notamment you shook me all night long, shake your foundations, ou encore hells bells et for those about to rock. encore dommage qu'il n'y ait pas davantage de morceaux, cela aurait rendu cette petite compilation plus intéressante, parceque, comme l'a écrit un internaute, il vaut mieux investir dans le live à donington pour avoir le titre who made who dans une version bien plus énorme.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2014
Cet album est la bande-son d’un film tout à fait dispensable de Stephen King, une sombre histoire de camions et de testostérones plein les narines. Et justement, le côté camionneur et la production des années 80 (on est en 1986) ne rendent pas vraiment justice à AC/DC.

Le seul vrai titre inédit est le premier « Who Made Who », qu’on ne présente plus. Incontournable parmi les incontournables, ce titre sauve à lui seul une pseudo compilation montée un peu à la va-vite. Les deux autres titres de la période « D.T » et « Chase The Ace » sont des instrumentaux, sympathiques mais qui me font rejoindre mon collègue internaute : on les sent suffisamment à l’aise et en verve pour regretter que les Australiens n’aient pas renouvelé l’exercice plus souvent.
« You Shook Me All Night Long » et « Hells Bells » sont issus de Back In Black, le premier album avec Brian Johnson. On aime toujours autant.
« Sink The Pink » (titre tout à fait dispensable) et « Shake Your Foundations » (un classique, lui) sont issus de l’album Fly On The Wall, datant de 1985 et illustrant bien le creux dans la carrière des Australiens en plein milieu des années 80. Loin d’être ma période favorite.
Le sempiternel « For Those About To Rock » clôt l’album comme on clôt un concert d’AC/DC, en fanfare (bien que la version studio souffre ici de la comparaison d’avec le même titre live).
Et coincé au milieu de tout cela, on n’oubliera pas de mentionner le titre génialement génial « Ride On » chanté par Bon Scott et issu de Dirty Deeds Done Dirt Cheap. Le seul témoignage de l’ère Bon Scott. On aura donc du mal à considérer cet album comme une vraie compilation.

Who Made Who aurait pu être une de ces bandes-son géniales qui fait du film un chef d’œuvre uniquement et que grâce à la musique (le syndrome Last Action Hero, par exemple, bien que j’adore ce film). Mais l’exercice est un peu bâclé et le son finalement si mauvais que rien de très bon n’en ressort. Bien sûr on parle d’AC/DC, ce groupe génialement génial. Sauf qu’on a aussi le droit d’être exigeant. Et vu la longueur du disque (moins de 40 minutes), on ne saurait que trop le conseiller aux collectionneurs ou aux néophytes et qui cherchent une (sorte de) compilation pour se faire les oreilles sur nos Australiens préférés. Pas mieux pour moi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2012
La b.o. du film maximum overdrive de stephen king,réalisé par ses soins,nanard tiré d'une de ses nouvelles,l'écrivain fan du groupe s'offre un ac/dc qui a perdu de la vitesse depuis quelques années et deux albums moyennement accueillis(flick of the switch,fly on the wall).Les médias fluorescents et synthétiques des 80's n'ont que faire d'un groupe de vieux briscards qui osent jouer sans claviers ni brushing.Le groupe poursuit son chemin,rempli des salles plus modestes et continu à faire son truc sans se soucier du reste."who made who"le titre éponyme est lancé dans le monde entier avec une promo décente,le morceau est sympa,pas un chef d'oeuvre mais efficace.
Le reste de l'album est une semi compilation(hells bells,ride on,sink the pink,you shook me...)agrémentée de deux instrumentaux inédits,"dt" et "chase the ace"excellents,qui nous font regretter que les australiens n'est pas plus souvent réitéré la chose.
Très bonne b.o. d'un groupe majeur pour un film mineur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2010
A l'inverse du film (dont le disque est la BO) ;ici on decouvre des morceaux d'ac/dc pour le film maximun overdrive(bide total)et trois inedits deux intrumentaux(DT et chace the ace ) avec un super solo sur chace the ace et le trés bon who made who hyper melodique même s'il n'est pas trés hard style ac/dc il reste excellent surtout en live
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2009
que dire super,les fan le save il sont batut les rolli stones il y a pas de mots sa parle tousel
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)