undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles65
4,1 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:11,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 avril 2003
Déjà grande fan de placebo découvert pour moi dans le film "cruel intentions" avec "every you every me", je suis tombée sous le charme de cette voix envoutante et merveilleusement ensorcellante .........
Je ne suis pas déçue par cet album et surtout par "sleeping .." que j'adore sincérement, il est mélange de puissance musicale et de mélodies profondes, à avoir absolument.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2003
Sleeping with ghosts vient se glisser dans la lignée des 3 albums precedents, le groupe a tres bien evolué et cet album le prouve bien. Il est vrai qu'on aurai apprecié quelque titres supplementaires, mais je pense que vous etiez aussi impatient que moi d'ecouter ce nouvel opus dont personellement je ne suis pas du tout decu.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2003
La voix envoutante de Brian est toujours aussi belle...cet album est presque parfait. Malgrè les bidouillages electroniques, il se laisse écouter facilement et laisse une impression de spleen. A écouter d'urgence: Something rotten, une vraie merveille, et Plasticine.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2004
Cet album possède à mon avis une qualité rare : il est à la fois commercial (son succès le prouve) mais ne tombe jamais dans la facilité.
Au carrefour de nombreuses influences (punk rock : Bulletproof Cupid, new metal : This bitter end, et toujours un arrière plan post-new wave : This picture) j'apprécie tout particulièrement l'atmosphère intime et personnelle qui se dégage de chaque titre (notamment Sleeping with ghost), avec une petite préférence pour Special Needs (qui me fait penser à Counting Crows).
Chaque titre donne envie d'avoir des explications sur les textes, tant les émotions véhiculées par la musique et le chant sont communicatives.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2003
D'entrée on comprend bien que placebo place son retour sous le signe du Rock pur et dur: une intro fracassante "Booletproof cupid", rapide et efficace, ou un déluge de guitare semble annocer la fin du monde. D'autres prennent le même virage: le très Placébien "this Picture", "Second sight", et bien sur le single "The bitter end". Cependant l'expérimental n'est pas mis à l'écart, on retiendra la chanson éponyme "Sleeping with ghosts" qui prend des accents dub assez surprenant; "Something rotten" reste la chanson la plus électro de l'album: un chant planant, des rythmes dissonants rappellant le Radiohead de Kid A. Produit par Jim Abiss (Bjork, Massive Attack) "Sleeping with ghosts" se veut allier expérimentation, agressivité et mélancolie: on retiendra "Special Needs" qui rapelle My sweet Prince et Blue American, et bien sur pour cloturer l'album, la sublime "centrefolds" qui rapelleront au fans Peeping Tom ou Burger Queen. Plus intimiste, "Sleeping with Ghosts" se veut ouvert à un large public tout en restant fidel à l'esprit du groupe, ce qui fait sans doute de ce 4ème opus le plus ambitieux.
A écouter d'urgence!!!
0Commentaire14 sur 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2006
Après 3 premiers albums marginalisés par beaucoup de maisons de disques, revoici Brian Molko et ses comparses. Ici, Brian Molko nous dévoile ses amours passés plutot foireux ( protect me from what I want) et nous évoque également son journal intime. Des chansons très tristes et des mélodies les reflétant vraiment bien. Des singles evidents tels que Special Needs, English Summer Rain...En plus ce groupe nous offre même en notre honneur en version française le single Protège-Moi.

Et pour notre plus grand bonheur, ce merveilleux groupe nous offre 10 reprises des groupes qu'ils écoutaient pendant leur adolescence. Ce qui se ressent d'ailleurs dans leurs albums, sans pour autant être des clones de ces groupes. Mais ils nous font cadeaux de reprises de Depeche Mode (I Feel You), Marc Bolan (20th Century Boi), Robert Palmer (Johnny And Mary)...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2009
Un groupe qui nous donne une musique riche et variée, ça change un peu d'autre chose ! Il y en a pour tous les instants (de peine, de joie, d'envie de s'éclater)! Un album qui bouge, excellent !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2009
La voix, la musique, les textes, tout contribue à faire de cet album un régal. C'est aussi vrai pour cet album que pour les 5 autres du groupe, ils sont géniaux!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2003
Sur cet album encore plus que sur le précédent, l'impression de déjà-entendu est manifeste. Oui, Molko connaît ses classiques. Un peu trop même:
N'arrivant pas à se défaire de ses influences (Bowie en particulier), on n'a droit ici qu'à de la resucée.
Proust disait: "Pour se défaire de ses modèles, il faut d'abord les imiter."
Quand Placebo aura dépassé cette étape, on aura certainement le plaisir d'écouter quelque chose d'un peu moins frileux, plus inventif, et, pourquoi pas, un nouvel opus qui touchera à l'essentiel et l'unique.
0Commentaire7 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2003
Ce nouvel opus du trio de Placebo est tout simplement sublime. On y retrouve bien sûr les tonalités des autres albums avec toujours quelque chose de nouveau. Et toujours aussi la voix troublante de Brian Molko, qui réussit à nous envoûter et à nous transporter dans d'autres univers.
Dès l'intro, on passe dans un autre monde.
A quand l'album " live" ?
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus