undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles53
4,3 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 mai 2007
Je ne reprends pas les divers commentaires exprimés par d'autres sur la beauté du film, qui est incontestable. En revanche, il est stupéfiant (et pour tout dire scandaleux) que soit toujours en circulation le DVD qui pose depuis des années problème à bon nombre d'utilisateurs - c'est sans doute la raison pour laquelle il est bradé à un prix si minime - : une grande partie des lecteurs de salon ne dépasseront en effet jamais le stade du tout premier menu (choix de la langue pour les menus) et y resteront définitivement bloqués, quelle que soit la manipulation que vous tenterez, SAUF SI vous réglez la sortie TV de votre lecteur sur "letter box", puis que vous appuyez sur "title" : seule cette technique vous permettra de débloquer les menus. Même alors, vous ne récupérerez pourtant pas une image de taille normale : elle sera assez nettement plus étroite que pour la majorité de vos DVD. C'est, de la part de l'éditeur, ce qu'on appelle en bon français se moquer du monde.
22 commentaires|135 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2003
Difficile de trouver par où commencer.
Le film ? Probablement l'un des meilleurs de ces dix dernières années. Wong Kar-Wai manipule avec maestria l'art du hors champs et de l'ellipse pour suggérer plus que montrer les rapports entre les deux protagonistes. Le résultat dégage une extraordinaire sensualité, par son rythme, ses images superbes, le choix admirable des musiques et le jeu tout en subtilité des deux acteurs principaux.
In The Mood For Love est un film magnifique sur le secret, l'amour, et bien plus encore. C'est un film sur l'entre-deux, une sorte de valse lente entre deux personnages, un amour prisonnier de ces petits espaces, du regard de la société, une parenthèse dans le temps.
Mais il serait dommage ici de ne parler que du film, tant cette édition DVD est un pur bijou. Outre la grande qualité de l'image et le très beau packaging, le second DVD est un véritable coffre aux trésors: des interviews, naturellement, mais surtout une demi-heure de scènes montées et non incluses dans le montage (avec une fin alternative, notamment).
Absolument tout, jusque dans la réalisation des menus, est un véritable plaisir.
Voilà un double DVD comme on aimerait en voir plus souvent, pour un film comme on aimerait en voir plus souvent. Un tel accord est si rare qu'il méritait d'être salué.
0Commentaire|28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2001
Une histoire toute simple qui, si elle avait été filmée par les occidentaux n'aurait même pas duré le temps d'un court métrage, avec des images pleines de sexe.
Bravo au réalisateur et aux acteurs. On ne voit pas le temps passer.Il se dégage de ce film un sentiment de calme , de paix, de sérénité.
A voir et revoir!
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2005
La réalisation est superbe. Tout est filmé comme si rien ne pouvait être simple, le labyrinthe des couloirs et des escaliers, les rues torturées emplies d'ombres dessinants sur les murs des barreaux de prisons virtuels, tout cela à l'image de l'amour que se portent ces deux faux amants jouant le rôle de leurs conjoints devenus eux même vrais amants. Les parures élégantes et les robes superbes de Maggie Cheung soulèvent des vapeurs de sensualité, le jeu sobre et raffiné de Tony cheung apporte une touche d'humanité si émouvante.
Ce film est comme une évanescence de sentiments, si purs et si inaccessibles qu'ils s'évaporent avant d'avoir commencés à vivre
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2006
Sur une mélodie lancinante et mélancolique wong Kar Wai nous invite à une valse langoureuse rythmant les mouvements subtils du désir, la pulsation des coeurs et la lenteur comtemplative d'un amour flamboyant et discret qui naît et ne peut se vivre.

Hong Kong 1962.C'est la rencontre entre un homme, Monsieur Chow (Tony Leung) et d'une femme, Madame Chan( Maggie Cheung), voisins de paliers dans un hôtel accueillant des émigrés de Shanghai qui découvrent que leurs époux respectifs ont une liaison. Leur exigence morale et esthétique leur interdisant d'être amants,malgré l'attirance qui les trouble et leur amour naissant, ils ne succomberont pas charnellement à leur passion violente comme un orage.

De cette intrigue simple, Wong kar Wai a crée un envôutement d'une telle profondeur,d'un tel raffinement qu'ils confèrent à ce film un parfum d'universalité.

Si "In the mood for Love" est un film dont l'essence est par définition orientale avec des références culturelles propres à la Chine(Non-dit,pudeur des sentiments,érotisme et sensualité de ma langue Cantonaise,scènes à Beijing et Hong Kong)et des références religieuses propres au Bouddhisme(Impermanence de toute chose,renoncement,maitrise du désir,scène à Angkor au Cambodge),Wong kar Wai né à Shanghai en 1958 et émigré à HongKong à l'age de cinq ans est aussi féru et pétri de culture occidentale et sa narration visuelle et symbolique est imprégnée de ces deux mondes:

L'échange des regards,la délicatesse de chaque geste, de chaque mot, la distance et l'absence évoquent les signes de l'Amour Courtois du Moyen Age européen.M.Chow écrit par ailleurs des romans de chevalerie et le port altier de Mme Chan suggère l'image d'une Dame noble inaccessible.

La couleur rouge des draps, les somptueuses robes fleuries de Mme Chan semblent émaner des peintures d'El Greco.

Wong kar Wai convoque également tous les éléments de la nature tels que les frissons d'une flaque d'eau,un rideau de pluie,et le Hong Kong de son enfance est évoqué par un univers sonore composé de chansons chinoises mais aussi de chansons de Nat King Cole.

Les acteurs évoluent avec élégance presque en huis-clos dans un théatre stylisé empruntant au Monde Occidental et au Monde Oriental ses symboliques où se mêlent Passé et Présent,un jeu de miroir où le temps est aboli et dont il ne reste que la fuite inexorable.Le titre Chinois du film: Fa Yeung Nin Wa- Les Années fleuries exprime l'ineffable nostalgie du temps enfui.

Et quand la musique accentue le chagrin et la tendresse des derniers échanges, et quand M.Chow confie son secret et les murmures de son amour à l'éternité des pierres d'Angkor Vat, alors on songe au vertige d'un rêve d'amour qu'on a pas accompli et qui nous poursuit sans cesse.Carltanlan@yahoo.fr/Caroline Tan
0Commentaire|43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2004
Certains reproches a ce film sa lenteur apparente, son manque d'action...Ils n'ont alors pas compris la profondeur du message passé par ce film. Ce n'est pas un film "européen".
Il se passe contrairement à ce que certains croient, ENORMEMENT DE CHOSES dans ce film!
Au dela des mots, à chaque scène, Tony Leung et Maggie Cheung acteurs reconnues de Hong Kong, se parlent, s'aiment dans une atmosphère où tout est Tabou. Le poids de la culture asiatique, leur impose malgré l'adultère évident de leux époux respectives, de ne pas franchir "le point de non retour"
La superbe musique, les robes somptueuses de Maggie C., les plats (traditionnel et représentatifs d'une saison) qu'ils mangent permet au spectateur averti de voir une mine de détails.
...vivement la sortie prochaine de "2046"...
Un MUST !!!!!!
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2003
Un film absolument envoûtant:tout un univers dans quelques silhouettes, des lumières étonnantes, des images comme autant de photographies. Tout le contraire d'un film larmoyant; une intrigue dense dans l'esquisse d'un geste, une émotion dense dans un regard baissé, un frôlement à l'ombre d'un couloir étroit. Beaucoup de sentiments, contraints dans des espaces étroits et sans intimité, beaucoup de pudeur par conséquent. Des personnages très expressifs en peu de mots.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un film comme on en voit un tous les 10 ans : chaque plan, remarquablement composé, chaque mouvement de caméra, collant parfaitement à la situation, très fluide ou abrupt, avec des ralentis admirables enfin utilisés à bon escient, décors et costumes à l'avenant - surtout les magnifiques robes très nombreuses portées comme une seconde peau - musique magnifique et très en situation avec les ralentis, jeu des acteurs admirable tout en finesses, en regards, en non-dits, en pudeur. Art de l'ellipse cher à Wong Kar Wai, art du détail (avez-vous remarqué le numéro de la chambre occupée par l'acteur ? - 2046 ! ), art du faux semblant. Un chef-d'oeuvre à voir et revoir sans ennui aucun.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Irénée a réglé le problème technique, Caroline a intellectualisé l'oeuvre. Je ne reviendrai pas sur ces 2 commentaires qui éclairent suffisamment sur le bazar. Ce qui est certain, c'est que Wong kar Wai a réussi l'exploit de faire d'une histoire sentimentale plus suggérée que montrée, en retenue et inassouvie, un chef d'oeuvre. Inutile d'ergoter, ce film remplit son rôle : transformer le cinéma et le sublimer. Dans un monde qui conjugue moral des ménages avec indice de consommation, un grand bol d'air frais (presque) gratuit ne peut pas faire de mal.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2005
C'est un film magnifique qu'a réalisé Wong Kar-Wai. Il raconte l'histoire d'une homme et d'une femme, tous deux mariés et tous deux malheureux dans leur couple respectif. On devine vite que leurs couples ne fonctionne plus et que leurs malheurs vont les rapprocher petit à petit. Bientot, ils découvrent qu'ils sont tous deuxt trompés et cette révélation va encore les rapprocher...
Ce film est d'une grande pudeur et beaucoup de choses d'expriment par le non-dit. Les acteurs principaux, Tony Leung Chiu-Wai et Maggie Cheung sont excellents, pleins de retenue et de sensibilité.
Certains pourront aussi apprécier les tenues magnifiques de Maggie Cheung, dans le Hong Kong de 1962, d'autres admireront les magnifiques plans du cinéaste et la merveilleuse musique de fond, obsédante et lancinante.
Un pur chef-d'oeuvre.
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,49 €
13,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)