undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

  • Havana
  • Commentaires client

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles10
3,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:3,40 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 mars 2015
L'idée de départ était bonne : la chute de Batista en 1958. Certes, le propos de Sydney Pollack n'était pas de centrer son film sur la révolution cubaine puisqu'il s'est plutôt fait une réputation de cinéaste des films d'amour, du moins avec Robert Redford, son acteur fétiche, souvent fort réussis d'ailleurs (Propriété interdite, Nos plus belles années, Out of Africa). Et le contraste entre la superficialité et l'insouciance des Cubains qui ignorent la présence très visible de la police secrète de Batista et la préparation dans l'ombre du renversement de son gouvernement est bien rendu. Voilà pour les points positifs. C'est en gros la moitié du film qui dure quand même 2 h 20.

Mais après ! Robert Redford y incarne le rôle d'un joueur professionnel de poker seulement préoccupé par le jeu et par ses conquêtes féminines jusqu'à l'arrivée de Roberta (Léna Olin), certes fort belle, dont il tombe amoureux, peut-être pour la première fois de sa vie. Et pour elle, il est prêt à braver tous les dangers pour la sauver d'une situation quasi désespérée.

Hélas, la mayonnaise ne prend pas entre ces deux là. Les deux ont l'air de s'ennuyer ferme malgré tous les efforts des comédiens qui ont assuré le doublage, l'excellent Claude Giraud en tête et une fois n'est pas coutume, la version française est bien supérieure à la VO.

Dommage. Et même si la musique sauve le film, rien de bien surprenant donc au fait que ce film ait été un échec commercial. Ce fut sûrement LA collaboration de trop entre Sydney Pollack et Robert Redford qui a tourné dans 6 autres films dirigés par ce même réalisateur. Out of Africa aurait dû constituer le dernier.

Pour les inconditionnel(lles) de Robert Redford dont je suis, à voir quand même !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 1990, les critiques ont reproché à Sydney Pollack et Robert Redford, déjà responsables entre autres du sublimissime "Out of Africa" (1985), d'être en pilotage automatique et d'assurer le minimum syndical avec "Havana": faux, archi-faux!!
Spectacle riche et flamboyant pour les yeux, le film est bon, grâce à son couple vedette Lena Olin/Robert Redford, glamour en diable mais aussi très crédible. La belle tient la dragée haute au beau blond qui ne manque pas de charme, comme à son habitude.
L'histoire est divertissante et offre un regard inédit sur la Havane en période de troubles. C'est un beau film avec des interprètes doués dont les performances justifient à elles seules la vision de ce DVD. A vos lecteurs!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2010
Du grand Sydney Pollack, un Robert Redford toujours magnifique et une époustouflante Lena Olin. Une impossible histoire d'amour sur fond de révolution cubaine, mise en scène dans la plus pure tradition Hollywoodienne. Un de ces films qui vous laissent un goût de "j'aurais bien aimé vivre ça". Une circonstance, une rencontre, une destinée particulière... Je ne suis jamais allé à Cuba, mais l'atmosphère décrite dans le film est si vraisemblable, si authentique, que l'on s'y plonge tout entier. Un de ces grands films dont Pollack a le secret. Pas celui que j'emmènerais avec moi sur une île déserte, mais presque.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2010
Deux histoires, deux mondes : la fin du régime Batista à Cuba et l'avènement de Castro d'un côté; l'escale d'un joueur professionnel sur l'île de l'autre. D'un côté la dureté de la guerre civile, de l'autre un monde feutré, où mensonge et séduction vont de paire.
Et ces deux mondes vont se croiser, s'entrechoquer. Pollack maitrîse son sujet, Redford, toujours à son aise, n'apparaît pas comme "un simple" séducteur, puisque sa vie va basculer en croisant celle d'une femme cubaine impliquée dans la révolution.
Un bon film, tout simplement.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2012
La camera de S Pollack à Cuba signe des images magnifiques de la révolution cubaine où les deux acteurs phares se débattent entre sentiments et gravité dramatique de la situation. Une oeuvre de qualité toute en pudeur, il est vrai que le spectacle rappele par moment Out of Afriqua
un excellent moment de vidéo
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un film intéressant surtout pour son arrière-plan historique: la révolution cubaine. Un scénario bien ficelé, de beaux paysages et surtout Robert plus beau que jamais. Ce n'est pas un chef-d'oeuvre, mais c'est plaisant et fort bien réalisé. Un bon moment.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2009
Tout y est pour faire de ce film une oeuvre bouleversante: l'histoire, fascinante; l'Histoire, dont le souffle traverse le film; les acteurs (Redford, à son apogée, Lena Olin, d'une beauté à couper le souffle, Raul Julia, très juste); la musique, magique; les décors, fabuleux...
Une seule recommandation: il vaut mieux éviter, en regardant le film, de penser à ce que devint Cuba après la prise de pouvoir par les Castro Brothers...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2014
Décidément le duo Redford/Pollack n'aura eu de cesse de nous émerveiller.Cette fois-ci pour "Havana".Le film nous plonge dans les quelques jours avant l'arrivée au pouvoir de Castro à Cuba à la fin des années 50.Robert Redford y incarne un talentueux joueur de poker à la recherche du gros coup,qui va subitement se retrouver plonger au coeur des problèmes politiques du pays via l'amour d'une femme très engagée.Le contexte historique est très bien retranscrit par Sydney Pollack,l'histoire d'amour est belle et sans concession,mais je ne peux pas trop en dire pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu.A noter que comme à l'accoutumée avec ce duo magnifique,la société américaine en prend pour son grade.Cette société dont certains des membres les plus fortunés participent à la corruption d'un pays étranger.Un film très réussi,beau,triste,éducatif,émouvant.Robert Redford y est absolument parfait une fois encore.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dirigé par Sydney Pollack (1991), interprété par Robert Redford, ce film présente de beaux atouts de réussite.

Noël 1958 à la Havane, Cuba. Un joueur de classe internationale (Redford) veut disputer une belle partie de poker. Sans vouloir participer à la phase terminale de la révolution, ce joueur est pris dans le jeu de cette dernière.

Amour, jeux, suspens : le tout, bien cadencé, est cependant sans surprise. Le film est un bon produit cinématographique qui ralliera le tout et son contraire. Note moyenne donc, pour moi, très éloigné en qualité de l'excellent "Adieu Cuba" de Andy Garcia.

Cuba, patrie du cigare : aucun n'est pourtant fumé ! alors que les cigarettes brûlent par paquets. Une déception supplémentaire pour l'amateur de Havanes que je suis.
77 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2013
Ce produit ne peut être commenté puisque je n'ai pas pu le visionner car vous m'avez envoyé une version enregistrée européenne donc ne peut être visionner au Québec. Je trouve que c'est de la mauvaise publicité de vendre des produits américains au Canada par le biais de la France sans tenir compte de nos appareils électroniques.

Je n'achèterai plus rien chez vous. Car les produits sont suspects et ne respectent pas les consomateurs.

Georgia Tarakdjian
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,86 €
8,36 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)