undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

8
3,8 sur 5 étoiles
Tunnel Of Love
Format: CDModifier
Prix:7,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 novembre 2003
Album "conjugal" englué dans le divorce de son auteur.
J'ai d'abord quelque peu méprisé ce disque, avant de le réévaluer sur le tard. Après le succés mondial de "Born in the USA" il fallait un certain courage à Springsteen pour livrer ce vrai disque de solitaire. "One step up" et quelques autres chansons qui composent cet album minimaliste, parleront à tout ceux qui ont traversé ce genre d'épreuve...c'est-à-dire tout le monde !!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 août 2009
Nous sommes en 1987 et voici le huitième album studio de Bruce Springsteen venant tous juste après le légendaire "Born In The U.S.A.". Entre les deux, un événement majeur dans la vie d'un homme, son mariage en 85 avec Julianne Phillips, et celui de la Sortie du Coffret Live 75-85 en novembre 86, quarante morceaux et parsemés d'inédits, dont la reprise de War d'Edwin Starr, dirigé contre le militarisme de Reagan, constituent le bilan des années 1975-1985. Ce bilan lui a surement donner des idées pour sa propre vie amoureuse car "Tunnel Of Love" se fait l'écho des blessures de Bruce Springsteen. Notre "Boss", une fois n'est pas coutume, parle de lui et non des autres. Le laissé pour compte pour une fois, c'est lui et dans un domaine important pour y avoir une stabilité: celui de l'amour. Un album autobiographique, salvateur et surement libérateur où Bruce Springsteen nous parle d'amour et de romance. On pourrait dire avec du recul qu'il s'agit presque d'une confession puisqu'il précède de peu les rumeurs qui commencent à circuler sur sa liaison avec Patti Scialfa, sa choriste. Le bonheur difficile à atteindre même pour les meilleurs d'entre nous...

L'enregistrement s'est fait entre Janvier - Juillet 1987 au Power Station et au Hit Factory à New York en compagnie du E Street Band. Dans cet album, on y trouve un album d'obsession pour l'amour et le bonheur qu'on peut y trouver mais pas seulement. Bruce nous compte un rapport entre un homme et une femme, le grand désir, le développement de l'amour, l'idée d'un mariage éventuel et par la suite les problèmes qui se produisent dans ce contexte. Il fait des observations et ne pointe jamais du doigt qui est le premier responsable mais englobe le couple comme responsable des problèmes. Question tempo, l'ensemble de l'album est délicieux à souhait. Je l'ai écouter d'une traite et sans aucun ennuie. Comme le dit, si bien, le commentateur "Ramone The Snake", un disque qui "vieillit bien". Les sons ne sont plus clairement Rock et sont assez caractéristique de ce que l'on pouvait trouver dans les années 80.

Changement de style où plutôt d'adaptation de l'évolution du son tout en restant fidèle à sa prose. Bruce Springsteen garde sa sensibilité artistique et nous chante l'amour comme personne. Espoir en première partie, philosophique en seconde. Album s'ouvrant avec "Ain't Got You", un solo de blues classique, tempo optimiste, rapide. "Tougher Than the Rest" s'offre le luxe d'être le premier single. Harmonica grinçant, riffs de guitares, en solo, restant dans la tête sur un tempo brute guidé par la percussion de la batterie tout le long. Magique ! "Tunnel Of Love" aura quatre autres singles dont "Brilliant Disguise", "Tunnel of Love", "One Step Up", "All That Heaven Will Allow" air actif transmettant le début d'un nouvel amour. Il ne faut pas oublier le reste comme "Spare Parts" qui sonne aisément country. Balade de désenchantement... De Manière globale, Bruce Springsteen s'appuie surtout sur son lyrisme s'accompagnant d'un son tantôt année 80 puisque s'appuyant davantage sur les sons du claviers. Un son qui s'aidera tantôt blues, tantôt Country, tantôt folk mais qui se fait surtout positif, enjouée et communicatif avec quelques phases mélancoliques comme, souvent, l'amour peut nous jouer.

Par "Tunnel Of Love", Bruce Springsteen reste égal à lui-même et écrit sa vérité du moment, sa perception des choses et si l'on peut lui reprocher un style contrastant avec son "Born In The USA", il reste que l'on trouve la marque Springsteen du bout en bout sur cet album et ce n'est pas pour rien qu'il fut numéro 1 dans les Chartes US et britannique. Il marque le dernier album du E Street Band puisque cet album est préambule à la tornade que traversera en 1989 Bruce Springsteen. Année où il réalise un Changement à 180 dégrée, il divorce avec Julianne Phillips et se sépare du E Street Band. Deux ans plus tard, il se marie avec Scialfa...

Durée : 46minutes - 12Chansons

Ps / Spécial dédicace à Luc B qui m'a su m'ouvrir, par sa plume, à l'univers Bruce Springsteen.
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
c'est sûr, çà n'est ni "The River", ni "Darkness", ni même "Born in the -tant décriées-USA", et à sa sortie il n'avait pas récolté que des louanges. Ce qui est bien c'est de l'écouter après toutes ces années et de l'apprécier avec le recul. Période difficile pour lui, mais l'un d'entre nous n'en-a -t-il pas ??, période "FM" oserait-on dire, un peu plus légère, un peu moins "j'me soucis des autres, et je vais vous parler de moi cette fois"....Et bien je trouve que ce disque vieillit bien, et je l'écoute encore avec plaisir. C'est bien produit, certaines mélodies restent bien calées dans la tête, si vous avez le malheur de les croiser en début de matinée. Sa voix est comme d'habitude, correcte, sans forcer, mais quand même très belle et juste. Sorte de parenthèse dans la fabuleuse carrière de celui qui à mon avis incarne le mieux le ROCK, loin devant les Stones qui ne savent pas vieillir, ou devant toute la brit-pop. Il faut se dire de toutes façons (mais je n'ai pas encore tout entendu), que jamais ce type ne sortira un album complètement fade. Impossible.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 août 2013
Superbe album que j'ai redécouvert avec l'achat de ce CD. Les chansons sont subblimes, intimes et en plus cela me rappellent un tas de bon souvenirs ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 28 mars 2015
contrairement à ce que je lis souvent sur le sujet, un très bon disque...je ne suis pas très springsteen et s'il y a une période de l'homme que j'aime c'est le springsteen sans le e-street-band, voilà c'est dit, c'est mon point de vue et je le partage...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 mai 2014
il faut plusieurs écoutes pour vraiment apprécier ce très bel album. Il est moins force brute qu'un Born in the USA, mais c'est ce qui fait sa qualité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Tunnel Of Love est le huitième album du Boss, sorti en 1987. Il suit le monumental et légendaire Born In The U.S.A. La vie maritale de Springsteen bat de l'aile et le Boss va s'épancher sur son malheur lui qui, jusque maintenant a chanté pour les laissés pour compte des Etats-Unis. Disque de mec seul avec un gros truc sur le caeur, le Boss, courageux et réaliste, dresse un constat amer et plein d'à-propos sur la relation homme/femme et sur ses blessures sans accuser. L'autobiographique Tunnel Of Love sera, par ailleurs et dans cette tourmente conjugale et professionnelle, le dernier enregistré avec son groupe habituel, le E Street Band duquel il se sépare. Dans ce contexte, l'album qui débute avec un Ain't Got You bluesy, renferme des chansons intimes, posées. Retenons les titres dits à conflits comme Brilliant Disguise, Tunnel Of Love, Two Faces et One Step Up, en réponse à un mariage qui a capoté. Hormis ces titres qui remettent les pendules à l'heure, Tunnel Of Love nous propose un sémillant All That Heaven Will Alow, un excellent Spare Parts qui sonne simultanément country et folk, Tougher Than The Rest qui s'offrira le luxe d'être le premier single. Du très bon mais pas du très grand Springsteen.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Presque 4 années se sont écoulées depuis sa dernière livraison studio, Born In The USA en 1984, lorsque Springsteen publie fin 87, Tunnel Of Love. Cet album marque un double tournant dans la carrière du Boss : il est enregistré sans le légendaire E Street Band et les textes sont moins portés sur les questions de société habituellement chères au Boss que sur ses états d'âme et ses problèmes de coeur du moment.

Tunnel Of Love porte bien son titre puisqu'il est constitué d'une succession de chansons parlant... de mal d'amour, d'amour impossible, d'amour compliqué, d'amour incompris, d'amour perdu, bref, on l'aura compris... d'Amour !

Musicalement, l'album est peu convaincant : a quelques rares exceptions (l'excellent Spare Parts, la simpliste mais imparable Tougher Than The Rest, Brillant Disguise et peut-être All That Heaven Will Allow), les mélodies sont pauvres voire incipides et les textes parfois proche de la niaiserie, en tout cas souvent indigne de Springsteen.

La production retenue n'arrange rien puisqu'elle est une fois de plus très marquée 80's : comme sur Born In The USA, on est proche de la crise de foie à l'écoute de ces couches superposées de synthé et de ce son de batterie ultra artificiel... Le ponpon revient à l'intro de Tunnel Of Love (le titre) que l'on jurerait composée par je ne sais quel groupe New Wave...

Bref, cet album est une réelle déception, peut-être la seule de toute la carrière du Boss et sur 35 ans de carrière c'est finalement assez peu...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Born In The USA
Born In The USA de Bruce Springsteen (CD - 2003)


The Ghost Of Tom Joad
The Ghost Of Tom Joad de Bruce Springsteen (CD - 1995)