undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles12
4,5 sur 5 étoiles
Format: Album vinyle|Modifier
Prix:45,00 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 mai 2009
La saga de TOTO ressemble à ces histoires à rebondissements faites de succès mondiaux et de plantages, de changements de line-up intempestifs et surtout d'albums où le Hard Rock se mêle au Funk, au Rhythm N' Blues et aux ballades West Coast.
Après avoir été session-men pour une multitude d'artistes comme JACKSON BROWNE, BOZ SCAGGS, STEELY DAN, ERIC CLAPTON, DAVID GILMOUR etc..., c'est en 1977 que DAVID PAICH et JEFF PORCARO décident de s'associer à STEVE LUKATHER, DAVID HUNGATE et BOBBY KIMBALL pour former TOTO.
Leur 1er album parait en 1978 et lance le concept de l'épée ("you better watch that sword that's hanging over you"), premier essai qui devient disque de platine.
En décembre 1979, l'épée ré-apparait sur l'album HYDRA, tenue par un chevalier des temps modernes dans une mystérieuse brume bleutée.
HYDRA est pratiquement un concept album où domine la personnalité de DAVID PAICH qui a écrit ou co-écrit les huit titres du LP.
Tout au long de cet opus, les envolées lyriques de DAVID PAICH, la clarté des arrangements ( TOM KNOX ), la voix hargneuse de BOBBY KIMBALL, la pureté du jeu de guitare de STEVE LUKATHER et le groove inoubliable du regretté STEVE PORCARO édifient une œuvre extrêmement riche qui intègre des influences de pop et de rock symphonique, mais aussi de musique progressive, de soul et même de jazz.
Avec le recul, comparée aux interprètes qui ont suivi ( FERGIE FREDERIKSEN, JOSEPH WILLIAMS, MIKE PORCARO, SIMON PHILIPS), la qualité supérieure du Team original de TOTO saute aux yeux, aux oreilles plutôt et je dirai même que la cohésion et la beauté d'HYDRA ont rarement été dépassés depuis.

Retrouvez TOTO et bien d'autres sur Le Deblocnot': ledeblocnot.blogspot.com
55 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Incroyable album, riche, dense, bourré de hits, de trésors que l'on met du temps à découvrir, car on peut rester vissé sur les tubes "St George and the dragon", "99", "Hydra" mais même les TOTO-MEN ont récemment "redécouvert" "White sister" qu'ils avaient écrit il y a bien longtemps, et rajouté à la playlist de leurs concerts et sur le fantastique live "1999 Live" sorti après le déçès de J.Porcaro (disponible sur ce site avec un hommage au disparu qui donne le frisson). Les rocks critiques les boudent ??? Après tout çà doit être bon signe...
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2011
Second album de Toto, sorti en 1979, Hydra est de loin le chef d'oeuvre absolu du groupe, que même les anti-Toto aiment. En 8 titres, le groupe californien propose une musique à la fois pop, rock, progressive (le premier titre) et funky. La pochette, superbe, est énigmatique, de même que l'album en lui-même, pas le plus facile d'accès (un seul vrai tube, 99), mais le plus riche du groupe. A noter, sur la pochette, la fameuse épée présente sur pas mal d'albums du groupe : Toto, Toto IV, The Seventh One, et plusieurs best-ofs.
L'album démarre d'ailleurs comme un album-concept. Le premier titre est le long (plus de 7 minutes) Hydra, qui parle d'un chevalier, d'une princesse et d'un dragon. Le premier doit retrouver et sauver la seconde du troisième, qu'il doit terrasser. Ambiance progressive, mais non médiévale, pour ce long titre introductif, suivi de St George And The Dragon, chanson plus funky-pop, chantée par Bobby Kimball (c'est David Paich qui chante sur Hydra), dont le titre nous laisse encore une fois à penser qu'on tient un album-concept entre les mains. Mais St George And The Dragon, avec son refrain excellent, est la dernière allusion de l'album à un dragon, ou une hydre. Car le morceau suivant est la ballade tubesque et magnifique 99, chantée par Steve Lukather, et inspirée très légèrement par le film THX 1138 de George Lucas (pour le fait que les personnages du film portent des numéros : le 99 en question, dans la chanson, est une jeune femme dont le narrateur/chanteur est amoureux). Lorraine, de Paich, est une chanson rythmée et cependant douce, achevant avec talent la première face.

La seconde face est nettement plus rock, notamment avec le très rock et vibrant All Us Boys de Paich. Guitare très présente de Lukather, et la rythmique (batterie de Jeff Porcaro, basse de Dave Hungate) est terrible. Mama, de Kimball, est plus disco-funk, presque soul dans la manière de chanter de Kimball. Autre chanson de Kimball, White Sister est probablement le titre le plus énergique, réussi et attachant de l'album avec 99. Kimball chantera, par la suite, avec rarement autant de mérite que sur cette chanson longue (5,30, comme pas mal des titres de l'album, dans les 4,30 de moyenne). A Secret Love, apparemment chantée par le claviériste Steve Porcaro (il me semble, à moins que ça ne soit Kimball - en tout cas, c'est Steve Porcaro qui l'a écrite, et généralement, l'auteur d'une chanson, chez Toto, en est l'interprète), est une belle chanson douce commençant d'une manière assez progressive (clavier) avant de se poursuivre en superbe ballade au piano. Belle manière de finir l'album.
Hydra, riche et complexe, pop et rock, un peu progressif et cependant parfois assez jazzy et même funky, est le sommet absolu de Toto. S'il ne fallait, en fait, conserver qu'un seul album du groupe, c'est bien celui-là, et ce, malgré mon amour passionnel pour Isolation (1984).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2003
Eh oui, Toto ce n'est pas seulement "Africa" !
Sur leurs 3 premiers albums, avant leur virage FM, ils jouaient un excellent pop-prog à la Saga, pour preuve écoutez "Hydra", "White sister" ou "St Georges and the dragon" avec les fabuleux solos de Steve Lukather. Et quelle rythmique ("99", "Mama")!
Certes, on trouve aussi 2 beaux nanars (sur 8 titres), ce qui m'empèche de parler de chef-d'oeuvre...
Néanmoins, ce disque mérite de figurer dans toute discothèque rock 80's qui se respecte. Passez outre les moqueries dont le groupe est l'objet !
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2013
On ne peut pas reprocher à Toto de vouloir rééditer l'expérience du premier album, n'ayant pas chercher ici à composer des morceaux aussi immédiats que sont les hymnes "Hold the line" ou "I'll supply the love" pour ne citer qu'eux.
En effet, dès l'entame avec un "Hydra" qui dure plus de sept minutes au compteur, l'atmosphère y est plus progressive si l'on peut parler en ces termes.
Du coup, et n'ayant pas fait partie de ceux qui l'ont découvert à la sortie, l'écoute à peut-être pu déconcertante de prime abord à l'époque.
Néanmoins, passé cette surprise, force est de constater que les morceaux sont de qualités, ce qui assoit le groupe californien dans une place sur laquelle il faudra compter au sein des groupes rock de légende.
Un bémol quand même concernant la durée des titres qui avoisinent en moyenne les cinq minutes et ou on aurait peut-être eu une préférence pour un ou deux supplémentaires. Seul la moyenne ballade finale "A secret love" étant plus courte, faisant d'ailleurs un peu office de remplissage comme pour compléter l'album.
Il est aussi possible d'entendre des réflexions du genre qu'aucune composition ne ressort vraiment. Il est vrai qu'a part un "99" plus identifiable à la première écoute, les autres sont moins faciles d'accès.
Ce qui rejoint la thèse d'un pari assez osé mais tout à fait louable pour le groupe.
Enfin, notons le déchainement guitaristique de Steve Lukather sur le puissant "White sister", qui restant discret en général au sein du groupe, aura besoin d'une carrière solo pour s'exprimer davantage.

Mes titres préférés : Tous ou aucun en particulier ... ou "All us boys" sûrement et "Lorraine" puis "White sister".

Note : 16/20
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2011
Après le premier album "Toto" (1978), orienté pop-rock FM mais néanmoins réussi, ce second opus, sorti juste après, est moins connu, car beaucoup moins commercial. Pourtant, on est pas loin du chef-d'oeuvre: pas de tubes hormis "99" (qui reste une superbe ballade), mais des titres qui sont sont parfois orienté prog (en témoigne le magnifique "Hydra" qui ouvre l'album ou "Lorraine"), parfois hard ("All us boys" et "White sister") ou soul ("Mama"). A part le dernier morceau "A secret love" (plus quelconque), l'album est homogène et demeure un must du rock-fm.
Ils sortiront après "Turn back", plus hard (également très bon malgré un échec commercial) puis trusteront ensuite les charts avec le "IV", que je trouve personnellement un peu surcoté.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2001
Cet album est pour moi le chef d'œuvre de leur carrière. Ils se sont débarrassés ici des rythmes funky et des sonorités 70's qui représentaient les limites de l'album précédent. Cette fois, ils nous livrent un album plus mature contenant des titres plus construits et plus rock (écoutez « Hydra », « All us boys » et « White sister » pour vous en convaincre) sans pour autant oublié la mélodie, ce qui rend leur musique intemporelle. On reconnaît ici la vraie force de Toto, à savoir un équilibre presque parfait entre les deux leaders du groupe (Paich au piano et Lukather à la guitare) épaulés à merveille par les Frères Porcaro (Batterie et Synthés), David Hungate à la basse et Bobby Kimball au chant. Bref, l'album à acheter en priorité pour s'initier à ce groupe culte !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2005
Belle époque , ou certains pouvaient éviter le formatage commercial , ce qui a pu nous offrir de sacré disque , comme celui-ci . Nous basculons de l'énergie maitrisé , à la poésie mélodique d'artistes en pleine ébullition . C'est du tout bon , et quel dommage que cette voie n'est pas été totalement exploré .
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2012
... mais peut-être le meilleur album de Toto. On retourne aux origines, mélodies et percussions exceptionnelles. Peut-être le premier disque du groupe à acheter pour en connaître le vrai visage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2003
Quelqu'un l'a qualifié de chef d'oeuvre. Même si le propos paraît un peu exagéré, je suis assez d'accord, Hydra est un bijoux. Beaucoup de gens connaissent le IV et pas assez celui-ci par comparaison. Essayez, vous verrez bien.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)