undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
34
4,6 sur 5 étoiles
Format: Album vinyle|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 décembre 2003
Vous en rêviez? Radiohead l'a fait; si vous pensiez que le célébrissime groupe anglais avait atteint le summum du génie musical avec OK computer, laissez-vous bercez par les mélodies enjoleuses de Hail to the thief et vous verrez qu'on peux trouver encore mieux que la perfection: une pure merveille du premier au dernier titre, avec une mention particulière pour "Sail to the moon" ou encore "There there", qui sont pour moi un véritable bonheur à chaque écoute.
De plus dans cette édition spéciale de cet album, retrouvez les paroles des chansons pour accompagner Tom Yorke dans ses délires géniaux! Vous pourrez aussi méditer sur la signification philosophique du poster intégré à l'album...
En définitive, un chef d'oeuvre incontournable pour tous les amateurs de bonne, que dis-je, d'excellente musique!
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 août 2004
Annoncé et souhaité par la majorité des vieux fans du groupe comme un retour à des sources plus pop après Kid A/Amnesiac, Hail to the Thief n'est pas exactement un album de pop. Bien sûr, les chansons y sont plus ramassées que par le passé, et on les fredonnera plus facilement sous la douche que les constructions d'Amnesiac. Pour autant, Hail to the Thief n'est pas un retour vers la simplicité des débuts. Ce serait plutôt une étape supplémentaire dans la maîtrise de soi, la fin du passage vers la maturité, entamé avec OK Computer. Le passage emprunté par Radiohead pourrait être un peu celui que le Velvet Underground avait pris entre White Light/White Heat et son troisième album, éponyme : un passage entre un mur du son expérimental et une sérénité de surface, bien plus insidieuse.
Hail to the Thief est cet album de pop hybride, nourri de détails microscopiques, gavé de jolies mélodies un peu folles, qui se dévoile chaque jour davantage et nous plonge dans notre propre intimité. La magnifique complainte Where I End and You Begin joue constamment avec nos sens : chanson écologique, chanson amoureuse, chanson sur la paternité ? Autant de pistes qui troublent, exactement de la même manière que le font des albums comme A Love Supreme de John Coltrane, Five Leaves Left de Nick Drake, Closer de Joy Division .Ces chansons-là, se dit-on à chaque écoute, ont été écrites spécialement pour nous (et spécialement pour nous dérouter). Un vieux sentiment d'adolescent découvrant la musique qui, devenu trop rare avec les années, n'en est que plus épatant.
11 commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2003
Après les années rock (The Bends), l'année de la consécration (1997) avec OK Computer, les années électro de luxe avec les jumeaux Kid A - Amnesiac, Radiohead revient et fait la synthèse de ses 10 ans de carrière à travers un album incroyablement varié. Comme pour tous les albums de ce groupe, qui est sans doute le plus grand de notre époque, la première écoute est difficile, mais plus le cd passe sur la platine, plus vous réalisez qu'il s'agit d'un chef-d'oeuvre et plus vous l'aimez, guettant le petit détail que vous n'avez jamais perçu jusque là. L'oeuvre commence par un "2+2=5" mené d'une main de maître, puis c'est "Sit down, stand up" et "Sail to the moon" et leurs atmosphères magiques, "Backdrifts" qui pourrait figurer sur Amnesiac, et le très rock'n'roll "Go to sleep". Viennent ensuite "Where I end and you begin", sa rythmique implacable et ses claviers sublimes, "We suck young blood" et ses macabres claquements de mains... "The gloaming" pourrait passer pour de la techno, tandis que "There there" est un génial morceau de rock et "I will" une magnifique berceuse, un petit bijou, où Thom Yorke chante en trio avec lui-même. "A punch up..." est un peu groovy, "Myxomatosis" est marquée par une basse sacrément méchante. "Scatterbrain" est très lyrique, mais je trouve qu'elle est un peu ennuyeuse à la longue : c'est bien le seul point faible de cet album qui se clôt par un dernier chef-d'oeuvre, "A wolf at the door", avec une intro très "I want you" des Beatles, des couplets aux accents de rap et un refrain très réussi. Loin de la musique commerciale "vue à la télé", on ne peut que se féliciter d'un groupe qui, même s'il est populaire, sait se montrer original. Vivement le prochain...
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2004
Rares sont les groupes comme Radiohead qui surprennent et se surpassent à chaque album. D'une grande variété, des mélodies efficaces, des rythmiques et arrangements infaillibles où les vrais instruments reprennent du terrain sur les machines par rapport aux deux albums précédents. Ont-ils atteint leur maximum où est-ce encore possible de faire mieux ???...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2003
C'est surement un des meilleurs album de ce groupe. L'initiative musicale de Radiohead nous surprend encore une fois, même si on pourrait aussi y retrouver une certaine suite d'Amnesiac. Evidemment, il faut apprécier le genre.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2006
1/3 de la période Kid A/Amnesiac,
1/3 de OK computer,
1/3 de la période ados pré-pubères hissés au rang de popstar,
un soupçon de génie de Thom,
une pincée de subtilité dans le jeu de Phil.
Mélanger le tout et là *** BOUM ***! Il en résulte un nectar puissant. Un concentré musical. A consommer sans modération.
Mention spéciale pour "Go to sleep".
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2003
Que dire de Hail to the thief si ce n'est que C'EST l'album qui mélange les différents genres que Radiohead aient pu toucher et ce en laissant une empreinte notable! La comparaison avec ok Computer, la référence est inévitable. Et bien je trouve qu'il est plus abouti que l'Ok Computer même si celui reste l'un des albums du siècle! En effet, il suffit d'écouter 2+2=5 ou Sit, Down, Stand up pour comprendre pourquoi Radiohead a été nommé le groupe le plus important du siècle et de l'univers! Il faut vraiment la patte d'un Tom Yorke plus torturé que jamais pour nous sortir des sons pareils!Certains diront que les chansons sont inégales, mais dois-je rappeler qu'il faut de tout pour faire un monde?Hail to the thief contentera surement tout les fans de Radiohead et même les autres.Car cette album fait office de Best Of Radiohead!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2003
Qu'est ce qui peut commencer comme un disque du label WARP, passer à un style freejazz/electro digne de Kid A ou d'Amnesiac, nous troubler encore plus en revenant au premier amour du groupe (du rock à guitares), et terminer par un son power-pop que leurs voisins d'Oxford (Supergrass) ne renierait pas ?! ... ?! Un album de Radiohead ?! ... ?! Non tout simplement une seule et unique chanson ! La première de cet album qui n'est heureusement pas qu'un simple assemblage hétéroclite et inutile de leur talent, comme le produit malheureusement Beck sur ses disques depuis 5 ans ! Hail to the Thief n'est toujours pas l'album de trop (mais le feront-ils ?), il prouve tout simplement que l’on peut reprendre les recettes de son succès (les compositions qu'elles soient lentes ou rapides, restent toujours empreintes d'une grande mélancolie, et la voix de Tom est définitivement devenu un instrument de musique unique !) mais continuer à refuser une démarche uniquement commerciale pour ne pas abandonner les expérimentations qui font que Radiohead reste LE GROUPE de musique de ces années 90-00.
0Commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2015
Comme d'habitude, Radiohead varie à merveille différents styles, tantôt rock, tantôt électro. C'est tout le talent de ce groupe qui parvient à faire aimer des styles qu'on écouterait pas chez un autre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2004
On aurait pu croire, à l'écoute de "The Bend" ou "Pablo Honey", que Radiohad allait se contenter de son étiquette de groupe pop britannique, comme bien d'autre l'ont fait.
Ils ont prouvé avec Ok Computer dans un premier temps, non seulement leur capacité à évoluer, mais aussi à nous délivrer de véritables chefs d'oeuvres.
D'évolution il sera encore question avec Kid A, qui fait entrer Radiohead dans un style tout autre que celui qu'on lui connaissait auparavant, bien plus experimental et déjanté. Amnesiac confirmera ces expérimentations, avec un peu moins de tacte peut-être.
Hail to The Thief tombe donc très bien, puisqu'il réuni à la fois l'esprit plus rock des débuts, la finesse de la mélodie de Ok Computer, et le côté plus expérimental et synthétique des Kid A et Amnesiac.
Le coktail est détonnant. Les 1ères écoutes peuvent ne pas être concluantes, mais une "étude" approfondie du disque laisse rapidement apparaitre le niveau de cet album, qui se savour au fur et à mesure des écoutes.
Radiohead nous délivre par ailleurs quelques balades au piano qui, bien que parfois un peu lugubres, à l'image de Suck Young Blood, flirtent avec l'exceptionnel, ou le franchissent. Il n'y a qu'à écouter "I Will", ou le somptueux "Sail to the Moon" pour s'en convaincre.
Des titres comme "Sit Down Stand Up" ou "Where I and you Begin" sont plus déjantés et représentent assez bien le trip dans lequel le groupe est entré. Un morceau un peu fou, un peu chaotique, qui ne plaira clairement pas à toutes les oreilles, mais qui, une fois assimilé se révèle être l'un des bijoux de l'album.
Enfin, l'opus contient aussi, évidemment,son lot de tube potentiels, plus pop, moins expérimentaux, plus "easy listening" en gros, à l'image de "There there" ou "Go to sleep", 2 bonnes pop-song qui plairont certainement d'avantage au grand public que les titres les plus obscures de ce "Hail to the Thief".
Au final un grand album qui vient à point nommer asseoir le talent de ce groupe populaire mais pourtant très à part.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,33 €
18,78 €
10,34 €
10,18 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)