Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mogwai intime et rageur, 3 août 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Happy Songs For Happy People (CD)
Mogwai nous livre ici un album plus calme à base de guitares bien sur, mais s'essaie aussi à toutes sortes d'instruments tels que le violon, l'orgue... ainsi qu'à l'électro (très discrète, qui rajoute une touche de somptuosité). Car en effet cet album est somptueux, il vous emporte à la fois au paradis quand les guitares sont mélodieuses et accompagnées de violon, et en enfer quand Mogwai redevient Mogwai et que les guitares se font bruyantes. N'oublions pas que Mogwai est avant tout un groupe de scène, à ne pas louper ! Merci et bravo messieurs !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 L'un des meilleurs albums de Mogwai, 25 février 2013
Par 
J. REROLLE "djibiz" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Happy Songs for Happy People (CD)
Chef d'oeuvre
Je recommende !
Que de morceaux incroyables, du grand art.
L'un des meilleurs albums de Mogwai.
A acheter !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le meilleur Mogwai, 23 octobre 2003
Par 
Alexis Bidault "Ex-Cowboy" (Tours, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Happy Songs For Happy People (CD)
Alors que les concerts de Mogwai se suivent et se ressemblent et finissent par lasser, le groupe écossais a l'heureuse idée de se remettre en question en studio et de briser le carcan dans lequel certains auraient souhaité les enfermer, qui se résumerait selon les détracteurs à une bien terne dichotomie entre calme et tempête. Ici, tous les morceaux sont beaucoup plus nuancés, et flirtent régulièrement avec le format pop, tout en dévoilant de nouvelles facettes du son de Mogwai, désormais plus riche, plus apaisé, plus ample, plus beau.
Sans doute le meilleur album de Mogwai à ce jour, et un superbe motif d'espoir pour l'avenir du groupe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Toujours au sommet, 12 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Happy Songs For Happy People (CD)
Difficile d'assumer un statut de leader. Pas droit au faux pas ni au manque d'inspiration. Dommage pour eux. C'est la réflexion qui nous est venue au moment d'entamer la chronique de Happy songs for happy people. Car franchement, la première écoute du Mogwai nouveau, nous a laissé un petit goût de déjà entendu. Un petit air de « moins bien ».

Young Team, premier véritable album du groupe, annonçait le programme d'un groupe de Glasgow qui avait décidé à l'orée de 1997 de composer « de la musique sérieuse à guitares ». Le résultat était étonnant, et novateur. Tellement novateur que les journalistes en mal d'étiquettes ont qualifié ces nappes de guitares rock pseudo-progressif, poussées au larsen, et ces mélodies aériennes éthérées d'un nom passe-partout: le post rock. Suivait un Kicking a dead pig qui démontrait les parallèles possibles entre les tripes du rock et les enseignements atmosphériques de la techno. Come on die young élargissait le champ des possibles de ce nouveau genre qu'était devenu le post rock : chant, samples, production aux petits oignons... et Mogwai de continuer à montrer la voie d'un style musical qu'ils avaient popularisé, sinon inventé. Rock action quant à lui, introduisait le chant mélodique dans la formation et la structure « FM » de leur genre, calibré pour les radios et les concerts. Premier symptôme d'une baisse de régime? Dans le même temps plusieurs groupes, de Migala à Paloma en passant par Godspeed you black emperor se faisaient connaître comme prétendants au trône, imaginatifs en diable.

On se demandait ce qui pourrait encore enrichir ou transformer le style Mogwai. Happy song... répond à la question : Rien. Mogwai a-t-il fait le tour de ses possibles ? Rien d'original ne vient titiller nos oreilles dans cet album. On retrouve les guitares rugissantes de Young team et les effets de CODY. Le groupe oublie par contre le formatage un peu plus commercial de Rock action et le chant pur et simple. Mais pas de nouveauté véritable. Soupir de déception ?

Non. En passant le casque sur les oreilles, on se laisse pourtant à nouveau conquérir. On retrouve avec plaisir les sensations qui nous ont conquis au fil des précédents albums : les murs de guitares à effet, les longues envolées, la contrebasse grinçante et lancinante... L'effet « madeleine » est efficace et les saveurs des précédents albums reprennent le commandement de nos sens. Certes le nouvel album n'est pas neuf, et on ne conseillera pas Happy songs à qui veut découvrir le groupe. Certes la musique ne change pas et cet album ne s'inscrit pas dans une démarche innovante. Pourtant, à l'instar du dernier album d'Oasis, ou des derniers essais des Cure, c'est parce qu'on aime un genre spécifique qu'on est content de retrouver les sensations des précédents albums. L'album reprend la même formule que ses prédécesseurs, note pour note, effet pour effet, techniquement irréprochable.

On est pas surpris, on est pas étonné mais on finit content de voir la discographie du groupe s'étoffer d'un chapitre de plus, augmentant le nombre des possibilités quand vient le moment de placer un disque de « post-rock » de bonne facture sur la platine de son lecteur CD. Certes il ne faudrait pas qu'ils nous refassent le même coup pendant vingt ans, mais pour cette fois encore, on passe l'éponge et on déguste en amateur.
Denis
benzine.free.fr
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit