undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles15
4,1 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 février 2013
Il est clair que cette album a en quelque sorte fait "renaître" le groupe alors que, pour moi et de nombreux autres fans AC/DC n'a jamais déçu même avec des album décrié comme "Fly on the wall" ou encore "Flick of the switch" qui sont pourtant super ! Mais bref, la n'est pas la question. Tout d'abord j'aimerai dire que j'apprécie beaucoup cet album qui en plus a été enregistré dans notre chère France ! Plus sérieusement je trouve les titres "Heatseeker" "That's the way i wanna rock n roll" et "Nick of Time" au dessus du reste des autres titres. Attention je ne dit pas que les autres titres sont mauvais mais ces 3 derniers sont pour moi vraiment géniaux ! D'ailleurs parlons en des autres titres. Et bien ils sont la pour remplir leur rôle: du bon rock comme on l'aime avec de super riffs ici et la ! A noter que "Go zone" une chanson qui ne manque pas de chaleur, est vraiment top. Pour conclure cet album n'est pas comme "Highway to hell" ou "Back in black" des albums mythiques, mais n'en reste pas moins un super album de AC/DC a acheter absoluement ! :)
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2016
Se pencher sur le phénomène AC/DC à la fin des années 80 nécéssite sans doute une mise en perspective. En tout cas, je ressens le besoin de récapituler brièvement la situation particulière de ce qui apparaît alors comme un colosse aux pieds d'argile.
De 1974 à 1980, le combo australien a délivré pas moins de sept albums studio, sept joyaux incontournables du Rock N'Roll. Après cela,toujours productif, le groupe sort le très honnête For Those About to Rock. C'est l'amorce d'une inévitable redescente pour Angus et ses compagnons. Flick of the Switch suivra et maintiendra un standard de qualité certain. Avec Fly on the Wall, mal produit par les frères Young, le fond est touché et l'on est en droit de se poser la question suivante: le géant océanien est-il capable de se relever après une grosse décénnie, triomphale mais éreintante? Composé pour la bande originale du film Maximum Overdrive, le titre Who Made Who laisse percer une lueur d'espoir...

Très sobrement, six secondes de Blues bien roots forme l'entame de cet album. L'effet de surprise est immédiat quand le riff vicieux de Heatseeker emballe la machine. Ce titre est une invitation au duck-walk annonciatrice de Thunderstruck, The Furor et autre War Machine. D'emblée, la production d'Harry Vanda et Georges Young, duo gagnant sur quelques pépites dont le superbe Let There Be Rock, étonne par sa dureté. Heatseeker, missile à tête chercheuse et excellent single connaîtra une belle postérité grâce à l'album Live. Le titre suivant, That's the Way I Wanna Rock N'Roll connaîtra les mêmes honneurs. Sur ce deuxième titre, on peut remarquer que le jeunot Simon Wright, vingt cinq ans au garrot dont cinq passés dans le groupe, maîtrise bien son sujet. Le batteur, remplaçant de l'"Institution" Phil Rudd depuis le Flick of the Switch Tour, est efficace sans trop en faire.

Les singles ne sont pas les seuls morceaux de choix, loin de là. Le groupe est bien soudé, uni au diapason de Malcom. Angus nous sert de surcroît quelques soli délicieux comme par exemple sur Go Zone. Nick Of Time, pièce d'artillerie taillée pour la scène, multiplie les changements de rythme et, alors que pointe l'inévitable essouflement du morceau, celui-ci nous offre un break magnifique. Décidément, AC/DC montre un visage très métallique; chose qui rassure votre serviteur, dépité jusqu'à la sortie de cette offrande. Très créatif, le groupe choisit de se délester de nombreuses compos: notons que Borrowed Time, Let It Loose, Snake Eye, Allright Tonight et Down On The Borderline ne sont pas du voyage.

L'écoute se poursuit avec délectation. Ruff Stuff nous invite de nouveau à suivre les pas chaloupés de l'éternel écolier dont la guitare semble dialoguer avec un Brian Johnson très en voix. Autre titre qui ressort: Two's Up est un mid-tempo solide et un peu répétitif, qui fait son effet à la longue. Le refrain est prétexte à une lente montée en puissance jusqu'à ce qu' Angus nous délivre son solo ultime, un moment de grâce absolu qui me réjouit toujours autant plus de vingt ans après, le bonheur quoi! This Means War parachève l'oeuvre des Australiens avec une des rythmiques les plus rapides jouées sous l'ère Johnson, il en résulte un très bon Rock N'Roll qui nous laisse sur une impression agréable, celle d'écouter un groupe qui respecte ses racines tout en continuant à durcir le ton. Le mot Rock est un peu partout dans cette modeste bafouille, tant mieux car c'est bien de cela qu'il s'agit!!!

Blow Up Your Video, disque d'une formation revancharde, ne restera sans doute pas dans les mémoires comme un immense classique. Cette galette très puissante, gavée de hits en puissance, offre à ses auditeurs un plaisir simple, celui d'entendre cinq gars doués prendre leur pied en jouant comme un seul homme. Il s'agit d'un travail profondément inspiré qui replace AC/DC au premier plan alors que la concurrence fait rage (Seventh Son Of A Seventh Son, ...And Justice For All, Ram It Down...). Le groupe est revenu très fort, plein de promesses à tenir dans un avenir qui s'annonce radieux.

Par choahardoc pour Spirit of Metal
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2014
J'ai toujours le même problème avec AC/DC: je n'adore vraiment que la moitié des albums. Rarissimes sont les disques du groupe qui me plaisent de A à Z. Et ce n'est pas ce "Blow up your video" qui change la donne.
Il débute pourtant de façon fantastique avec deux morceaux d'anthologie ("Heat seeker" et "That's the way I wanna rock and roll"). Mais ensuite, le groupe recommence à alterner le très bon ("This means war") et le médiocre ("Meanstreak", "Some sin for nuthing"...)
Un bon album, dans l'ensemble, mais à la qualité trop inégale
33 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2016
C'est bien du Acdc du bon Acdc qui bougent c'est inimitables c'est la nostalgie encore mais j'étais fane du hard dans ma jeunesse alors je prend et je garde
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2014
En '88, les Australiens sont de retour après deux albums lourds et puissants, mais manquants d'audace sur quelques titres. Là, retour aux affaires, le gang Young and co nous offrent tubes en puissance et hymnes à scander en stade à la queue-leu-leu. Seule la production pêche un peu, et encore!.. Inécoutable en dessous du potard à 11, vous l'aurez compris, merci. 18/20.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2015
Album de transition de la période down de ACDC qui reprendra du galon up à partir de The Razor's edge de 1990 .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2010
Aprés deux albums mal perçu par le presse et le public là le groupe redresse la barre est nous sort un bon album avec des morceaux qui tiennent la route est permettra un retour du groupe en france pour un zenith explosif!!!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2012
sympa cet album grâce notamment aux titres Heatseeker & that's the way I wanna rock n roll. Bien pêchu !!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2010
Pas énergique ??? Ben, tout dépend tu titre et du "Son" (période) ^^

Sur les 1ers AC/DC, comme sur tout leur albums d'ailleurs, il y a des titre lent, voir mou, et d'autres plus mid tempo, bref ...

Moi, je l'aime bien celui ci, il y a quelques bons titres vraiment entrainants !!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2003
La seconde partie des années 80 ne fera pas de cadeau à AC/DC, qui perd ses riffs de guitare acrocheurs, son punch légendaire pour donner des albums assez moyen. Meme si celui-ci contient quelques bons titres, il ne fera jamais le poids par rapport aux albums avec Bon Scott (1er chanteur du groupe), ni à "Back In Black". Si vous voulez découvrir AC/DC, foncez sur les premiers albums et oubliez celui-ci, un peu mou et pas assez energique.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)