Commentaires en ligne 


14 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une belle surprise!!!
Ecouter The Darkness, c'est faire un pas de 25 ans en arrière. En effet, The Darkness ne se soucis guère de la mode musicale actuelle et nous délivre un hard rock des années 70 que n'aurait pas renier des groupes tels qu'AC/DC, Queen, Kiss et autres grands groupes de cette époque.
A la première écoute de l'album, ce...
Publié le 6 novembre 2003 par julienvda

versus
3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Métahard-rock, reflet de reflets!
Enorme, vulgaire, fun, calculé, quitsch, bas de plafond, jouissif : tout cela et bien plus. Nous avons agacé nos mères avec Kiss, Led Zep et Purple, c'est aujourd'hui nos enfants que nous allons horripiler : c'est bruyant, une voix de castra, falsetto, gorge rapée, un peu bon scott, un peu Robert Plant, guitariste malin, faussement bourrin en...
Publié le 19 mai 2004 par Denis Mellier


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Métahard-rock, reflet de reflets!, 19 mai 2004
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Permission To Land - Copy control (CD)
Enorme, vulgaire, fun, calculé, quitsch, bas de plafond, jouissif : tout cela et bien plus. Nous avons agacé nos mères avec Kiss, Led Zep et Purple, c'est aujourd'hui nos enfants que nous allons horripiler : c'est bruyant, une voix de castra, falsetto, gorge rapée, un peu bon scott, un peu Robert Plant, guitariste malin, faussement bourrin en rythmique, faussement technique en solo, deux mules à la rythmique, des hymnes pour headbanger devant la glace avec la raquette de tenis. C'est de la citation de citations, c'est régressif en diable et partant bien rigolo (si cela ne dure bien sur pas trop longtemps). Est-il besoin d'épiloguer sur la sincérité ou le légitime deuxième degré du groupe? C'est magistralement un produit d'époque qui en dit long sur les revivals qui nous attendent (Boston? E.L.P.? les Rubettes? qui voit pire?). Aux fans de hard rock 80's (frimeur et opératique) et a tout ceux qui veulent s'offrir un voyage au pays des gros accords, des pantalons en strech, très fun mais au second degré. Le disque est de fait un quizz que vous pourrez faire avec vos amis : pour identifier les emprunts, les influences, les collages. Sympathique et foncièrement inoffensif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 comme un avion sans ailes, 15 décembre 2003
Par 
deadleaf (Marseille, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Permission To Land - Copy control (CD)
Si The Darkness fait des ravages dans les charts outre-manche c'est surtout du à la personnalité de Justin Hawkins, showman hors pair et rigolo à la voix extravagante et hors du commun au service d'un style heavy rock kitcsch et quelque peu daté.
Le disque "permission to land" n'est pas mauvais, au contraire il regorge de bons morceaux hard rock survitaminés à la Thin Lizzy :"Black Shuck", "Get your hands off my woman", "i believe in a thing called love" les prouesses vocales et la diction très rapide du chanteur sont impressionnantes, malheureusement ça souvent à la démonstration technique (tu vois comment je fais mon Freddy Mercury , dis ?) d'autre part il reste un petit relent FM, surtout sur le titre "love is only a feeling" qui rappelle un vieux Bon Jovi.
Par contre lorsque Justin Hawkins laisse sortir son joli timbre de voix sans forcer et que le groupe prend un format plus pop à la Manic Street Preachers :
"growing on me", "friday night", The Darkness devient une irrésistible machine à tubes et on regrette alors vraiment que tout l'album ne soit pas du même tonneau.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 nouveau phénomène marketting, 6 mars 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Permission To Land - Copy control (CD)
the darkness est à l'image de ce qu'est le rock pour une maison de disques : à la mode. Rien d'original, de créatif, même pas du bon rock'n roll. La moitié des morceaux sont faits de 2 accords, l'autre moitié : quasiment des plagiats de groupes célèbres (stones, T-rex...). Le seul intéret de ce groupe est la voix de castrat du chanteur. Merci de ne plus les comparer aux grands du hard / metal / glam rock, ils n'en sont qu'une étude de marché.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 "Groupe - second degré" à ne prendre qu'au second degré.., 25 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Permission To Land - Copy control (CD)
La promo marketing du groupe annonce "The Darkness" comme le fossoyeur du néométal..à en croire ce slogan, ce groupe se révélerait être le futur du rock pêchu. Premier constat, "The Darkness" est tout sauf un rock visionnaire ou novateur et utilise des plans guitares maintes fois empreintés par ACDC, Led Zep ou Judas Priest à la fin des 70ies sans pour autant y apporter une grande touche d'originalité (malgré 1 ou 2 exceptions). Deuxième point plus tragique : la voix du chanteur...elle est malheureusement risible et constitue le principal attrait de ce groupe (si on veut se bidonner un bon coup). Personnellement ces envolées lyriques me font penser aux gémissements d'un chaton devant une boite de Frieskies. On pensait l'ère des costumes turquoise à paillette et des brushing pour hommes révolu, The Darkness et son Farinelli de chanteur sont la pour nous rappeler que le ridicule ne tue plus (heureusement pour eux).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit