Commentaires en ligne


6 évaluations


3 étoiles
0

2 étoiles
0

1 étoiles
0

 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Miike en grande forme, 23 octobre 2005
Par 
Carcharoth (Aix, PACA France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Visitor Q (DVD)
Un film qui choque, qui fait rire et pleurer a la fois. Comme a son habitude, Takashi Miike réalise un film déjanté, saugrenu et....ne ressemblant a aucun autre!
L'histoire d'une famille japonaise type, et de ses tribulations que l'on espère, elles, pas typique du tout!
Un film tourné en numérique, alternant scènes de bonne qualité, et celle tournée "à la main" par un des protagonistes (le père).
Ce film est une oeuvre d'art, une grande satyre de la société japonaise, ou peut être une parodie de la tendance nipponne générale qui tend a critiquer à tout va la société "moderne" et ses moeurs...allez savoir avec ce réalisateur.
"Attention film choc" donc; porno, adultère, drogue, violence, viol et autres joyeuseries sont présente dans le film, mais toujours filmé d'une façon qui nous permet et même nous force a ne pas être (trop) choqué.
La (happy, oserai-je le dire...) fin (end) nous laisse encore plus sur notre...euh...faim! (mais surtout surpris.)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Takashi Miike 2, 26 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Visitor Q (DVD)
Avec ce film, Takashi Miike nous offre sa vision toute personnelle de l'amour, qu'il soit familial, sentimental ou encore physique.Un film qui provoquera sans aucun doute possible l'enthousiasme des anticonformistes de tous poils comme le rejet prévisible et définitif des biens pensants.Film tourné seulement deux ans après "Audition", autre film branque dans lequel un homme dont la femme vient de décéder assiste au casting qui lui permettra de trouver celle qui remplacera sa bien aimée disparue et qui tombera entre les griffes d'une jolie jeune femme aux penchants S.M particulièrement hard et la même année que "Ichi The Killer", film de Yakuzis totalement absurde et déjanté , "Visitor Q" n'est pas le film de commande qu'il semble être ni une production à petit budget qu'une vidéo numérique tournée à l'épaule pousse à ranger aux cotés d'innombrables navets tournés avec deux francs six sous.Il est difficile de croire pourtant que le film reflète de manière réaliste la vie d'une famille japonaise moyenne tant la caricature semble grossière et parfaitement fantaisiste.

La famille Yamazaki, (dé)composée du père, de la mère et de leurs deux enfants vit dans une de ces nombreuses maisons traditionnelles japonaises qui font l'un des charmes de ce pays d'Asie.Dès le départ on constate un goût démesuré chez le réalisateur pour les situations les plus abracadabrantes et subversives lorsque par exemple il fait de la jeune Miki Yamazaki une prostituée des bas quartiers qui contre une certaine somme d'argent accepte d'avoir son père comme client.Un père que l'on déteste donc très vite puisqu'il semble n'avoir pour sa famille qu'un profond mépris puisqu'afin de tourner LE reportage qui lui permettra de lancer sa carrière de journaliste, il n'hésite pas un instant à filmer les maltraitances dont est victime son fils auprès de ses camarades de classe sans jamais lui venir en aide.Un fils qui semble prendre un malin plaisir à reporter toute sa haine sur sa mère puisqu'il la bat régulièrement.A l'image du père, le fils est parfaitement détestable dans son comportement même si sa condition de souffre douleur essaie tant bien que mal de nous faire avaler la pilule.

La mère elle, tout comme sa fille, se prostitue afin de se pourvoir en came.Elle est, dans cette famille atypique, la seule à avoir un semblant d'âme et d'ailleurs, plus loin dans le film, au contact du fameux Visitor Q dont finalement nous n'apprendront rien mais qui fera le ménage en grand dans la famille Yamazaki, elle finira par nous émouvoir........de façon relative malgré tout.

"Visitor Q" qui déjà semblait aller très (trop?) loin dans le trash et la provocation mettra un coup d'accélérateur dans l'existence de nos personnages voyant le spectateur halluciner à chaque plan devant un tel étalage d'horreurs.La mère se découvrira une passion démesurée pour le lait maternelle, le sien,et, debout au beau milieu de la cuisine et vêtue de sacs poubelle, elle pressera ses "mamelles" pour en extraire le divin breuvage et finira presque noyée sous des litres et des litres de lait.Le père lui, finira par devenir fou et, toujours à la recherche du scoop, il tuera par accident son ancienne maîtresse croisée par hasard sur une route puis emportera son cadavre chez lui pour pratiquer dessus de bien inavouables choses.Et des délires tels que ceux-ci, le film en a à la pelle.On ne pourra pas reprocher à Takashi Miike de manquer d'imagination mais sans doute d'être franchement graveleux lorsqu'il aborde des sujets aussi divers que la nécrophilie ou l'inceste...

Nouveau roi du trash asiatique et même mondial, Takashi Miike avec des films tels que "Visitor Q" ou encore "Ichi The Killer" donne un sacré coup de vieux aux spécialistes du genre, John Waters en tête.

Délirant...
[ Ajouter un commentaire ] [
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Trash, corrosif, dérangeant et enthousiasmant!, 5 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Visitor Q (DVD)
Pasolini revisité! Théorème à la nippone 30 ans plus tard. Plus trash et plus corrosif que l'original, MiiKE (AUDiTiON) traite ici de le décadence qui menace la société japonaise. Encore et toujours ce même leitmotiv pour les réalisateurs nippons qui arrivent à franchir les hautes murailles de la distribution cinématographique française! Curieux tout de même qu'un pays qui semble à ce point menacé fasse vivre en son sein des artistes aussi fins et habiles qui réussissent l'alchimie d'avaler et d'ingurgiter puis d'assimiler le tout va de notre culture, toujours de façon extrême et o combien de fois réussies!!!
A voir absolument! Ames sensibles s'abstenir!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jamais vu un film qui méritait plus le titre d'OVNI, 15 janvier 2007
Par 
Bouchard Stephane (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Visitor Q (DVD)
Portrait d'une famille japonaise : le père est un journaliste raté dont les employeurs ne veulent plus et qui couche avec sa fille prostituée. La mère, elle, vend de temps en temps son corps afin de payer l'héroïne qui lui permet d'oublier que son fils la frappe. Quant à celui- ci, il se fait régulièrement humilier et tabasser par ses camarades de classe.

Le père décide de réaliser un documentaire sur son fils. Arrive alors un inconnu qui va bouleverser cette vie de famille.

Voilà ce qui arrive quand on laisse Takeshi Miike complètement libre, il devient encore plus fou que d’habitude (si, si c’est possible). En effet profitant du fait que ses producteurs l’ont laissé complètement libre pour faire ce film, Miike nous livre un portrait halluciné d’une famille japonaise. Entrant dans le cadre d’une série sur l’amour, produite avec des moyens limité et un temps de tournage réduit (5 jours), Visitor Q fait exploser toutes les barrières possibles et imaginables. S’inspirant de Théorème de Pier Paolo Pasolini, Miike et ses comédiens n’hésitent pas à aller jusqu’au bout d’eux mêmes.

Alors bien sûr on pourra trouver cela vain et gratuit, personnellement je trouve ça très drôle, enchaînant systématiquement les excès, Miike nous confronte malgré tout à certains tabous sans tomber dans le voyeurisme, le ton assez décalé évitant en général de trop mettre mal à l’aise son spectateur, le caractère outrancier de nombreuses séquences montrant très clairement que le film ne doit pas être pris trop au sérieux et n’est en aucun cas comme certains ont cru le voir une critique de la famille japonaise.

Comme la plupart des films de Miike, on aime ou on déteste, le cinéaste japonais comme souvent nous emmenant là où on ne s’y attend aucunement. Démontrant encore une fois qu’il reste une des cinéastes les plus surprenant à l’heure actuelle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une famille de geek japonais, du cinema extreme satyrique !, 8 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Visitor Q (DVD)
Encore du grand Takashi Miike ,
Celui ci tranche un peu avec le reste de sa production ( The Audition, Ichi the killer, Dead or alive, City of lost Souls, Fudoh) par son aspect: tourné directement en numérique,
il n'a pas l'aspect conventionnel des autres films.
En effet, cela lui donne un petit coté expérimental,
qui colle très bien avec l'histoire totalement délirante,
presque surréaliste. Au programme nécrophilie, inceste,
drogue, prostitution, humiliation, et violence mais, et c'est
là le tour de force du réalisateur, le tout présenté de
manière comique, avec, comble de la perversion,
une fin "heureuse"!
Ce film peut être vu comme une revisitation de "Théorème"
de Pasolini, mais ne partait pas avec cette idée en tête,
vous seriez déçu, ayant vu les deux films, cela n'a RIEN à
voir! Ce film peut être une sorte de parodie trash de Théorème,
mais bon seul le thème est commun.
Voici l'histoire: une famille japonaise part à la dérive:
la fille se prostitue pour faire de l'argent facile,
son père couche même avec elle, incapable de résister a la tentation. Le fils se fait racketter et humilier par ses
camarades de classe, et se venge le soir sur sa mère,
qui de son coté se prostitue aussi pour se payer son heroine ...
C'est dans ce cadre que débarque Visitor Q, un inconnu qui
devient ami avec le père de famille, et qui va réussir à rétablir un semblant d'unité dans la famille pour le meilleur
et surtout pour le pire!
Finalement le père de famille décide de réaliser un reportage
sur sa famille dégénéré pour faire un come back
à la télévision...
C'est un film à voir, mais il faut être prêt a l'encaisser!
Incontournable pour les fans de Takashi Miike.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 a revoir, 6 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Visitor Q (DVD)
L'essentiel est de ne pas rester indifférent, parce que les images, on s'en prend plein les yeux. très drôle à certains passages.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Visitor Q
Visitor Q de Takashi Miike (DVD - 2003)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 9,00
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit