undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 24 juillet 2003
Différents, les Dogs l'étaient, et pas qu'un peu... Si l'on se remémore l'époque (la fin des 70's), aucun groupe (hormis Little Bob Story) ne pouvait soutenir la comparaison avec le combo du regretté Dominique Laboubée. Ce premier album, enfin réédité, est un pur chef d'oeuvre de rock racé et tendu comme pouvaient en concevoir les Plimsouls ou les Flamin'Groovies. Qu'importe si l'accent de Dominique laisse quelque peut à désirer: les chansons sont là: "Sally'Eyes", "Gotta Tell her",...lesquelles faut-il ne pas citer?... A posséder absolument, de même que le suivant, "Walking Shadows", également réédité.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2003
Cet album n'a pas pris une ride. Son accessibilité est immédiate que l'on aime le rock, le punk ou les 60's. En un album tout est là : compos, rage, execution avec en plus la french touch de Dominique Laboubée dans son chant plus arrogant que violent. L'album comporte 8 titres bonus en plus provenant des 45t introuvables édités sur le premier label indépendant français Mélodie Massacre... Foncez!
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2010
Le rock'n roll en France, pour beaucoup, ça n'a jamais existé. Généralement, les groupes les plus prometteurs tombent en moins de deux dans le panneau de la variété, véritable fléau national. Les autres, par réaction, semblent toujours à la limite de la caricature, voire de la parodie. Les plus doués passent de l'un à l'autre, et deviennent synonymes de beauf et de ringard - tel Johnny dont il est difficile de se souvenir qu'il a enregistré quelques merveilles dans les années 60.

Tout cela pour rappeler que "Different", les Dogs l'étaient vraiment. Dominique, il suffit de jeter un oeil à la pochette, était l'incarnation même de l'élégance. Apparu en pleine vague punk, le groupe se fait remarquer par quelques singles dévastateurs, bien dans l'air du temps ("19"), mais se distingue déjà par la finesse des compositions. L'album, peu après, confirme l'impression : c'est de rock'n roll qu'il s'agit, tout simplement. Reprises de rythm'n blues racées ("Nobody but me"), fluidité de la Rickenbacker, mid tempos énervés, le disque s'impose d'emblée comme classique, une exception durable dans le paysage français.

Cette réédition est d'autant plus indispensable qu'elle rassemble en bonus les singles parus chez Mélodie Massacre. Peut-être meilleurs encore que l'album lui-même, ils montrent le groupe survolté, travaillant un son abrasif sur des chansons déjà exceptionnelles. 19 - qui donna sont nom à un grand fanzine rock'n roll - ne peut se comparer qu'à de grandes chansons du genre "Slow Death" des Groovies. Pour vous dire le niveau.
22 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A tous ceux qui pensent que les francais ne savent pas faire ni jouer du rock, je conseille d'abord ce disque histoire de clore la conversation... L'émotion, et le choc passés, je les réanime avec la suite : au choix "Walking shadows", "Too much class", "Legendary Lovers", "More More More", "Millions ways .." et histoire de se quitter bons amis, je leur conseille l'achat des "Lives" récemment sortis, histoire qu'ils se morfondent à jamais regrettant de ne jamais avoir vus ces chiens enragés sur scène, ou leur immense classe attirait des fans de l'Europe entière, celle qui savait que les français font du rock, et du fameux!!!!! Merci Dodo et tes amis.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 24 juillet 2003
Ce 2è opus (qui marquera la fin de la carrière des Dogs chez Philips) se démarque radicalement du style sixties de "Different" : la Gibson a remplacé la Rickenbaker, et l'album sonne d'avantage comme les Stooges que comme les Flamin'Groovies. Un disque urgent, vital, étouffant parfois, mais toujours fascinant: quel plaisir de redécouvrir, plus de 20 ans plus tard, ces prodigieux "Anna Jane" ou "I've Lost My Mind in '79'!... Un album phare, qui rappelle qu'à l'orée des 80's, les Dogs étaient ni plus ni moins que le meilleur groupe français.
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)