Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La couverture la plus drôle de l'histoire du jazz !!, 30 janvier 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Underground (CD)
En dehors du fait que cet album dispose de la couverture la plus drôle de l'histoire du jazz (Thelonious Monk au piano, déguisé en résistant,au milieu d'un bric-à-brac invraisemblable qui ressemble vaguement à une cache de résistant, modulo l'accumulation de bouteilles de vin, un officier SS ligoté dans un coin...bref, du grand n'importe-quoi), il compte parmi les enregistrements les plus passionants de Monk.
Comme d'habitude chez Monk, on y retrouve des classiques de l'auteur (Green Chimneys, Ugly Beauty) remis encore une fois sur l'ouvrage et modifiés / transformés au fur et à mesure. Mais on trouve aussi des ballades syncopées comme seule Monk sait les écrire et les interpréter (plus un "In walked Bud" habité et énergique). Le tempo est irréductible à l'analyse rationnelle, la construction chaotique, toujours en déséquilibre et pourtant toujours juste. Le style Monk, inimitable, brut de décoffrage dans son approche de la rythmique jazz, sans autre effet que la scansion de la mesure et ce sens de l'humour (l'amour) de la phrase mélodique.
En un mot comme en cent, un grand album de Monk, dépouillé et sensible, à écouter irreligieusement entre amis en célébrant l'âme de Monk à grand coup de brandy.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Monk chez les FFI !, 16 décembre 2012
Par 
Darko (Bretagne - France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Underground (CD)
J'étais en train d'écouter "Underground" et, en regardant la pochette, je me suis souvenu avoir récemment feuilleté l'ouvrage de Laurent Douzou, paru chez Découverte Gallimard (une belle collection..): "la Résistance : une morale en action" La Résistance: Une morale en action, tout en regrettant de ne pas l'avoir acheté....la prochaine fois sans doute...

En 1967, Monk s'achemine vers une fin de carrière en pente douce en publiant son dernier album écoutable (le suivant "Monk's blues" étant vraiment à oublier...). Il arrêtera d'enregistrer en 1971, onze ans avant sa disparition...Sur "Underground", son jeu devient plus dépouillé, minimal, plus pauvre diront certains, même si ses harmonies caractéristiques sont toujours là et s'il présente l'avantage de laisser plus de place à ses partenaires et notamment à Charlie Rouse, son sax ténor. L'album est empreint d'une grande sérénité, tous les titres sont des compositions parfois anciennes de Monk ("Thélonious", "Green Chimneys"...), à l'exception du "Easy Street" de Alan Ranking Jones. A noter la participation sur "In walked Bud" du chanteur Jon Hendricks pour une démonstration de scat dans un esprit très jumping jive. La version CD propose en plus trois alternative takes "ugly beauty (take 4)", "Booboo Birthday (take 2)" et "Thélonious (take 3)".

Mais le grand intérêt de ce disque reste sa drôle de pochette sur laquelle on peut apercevoir un Monk, mitraillette Sten en bandoulière, cigarette au bec, jouant du piano au milieu d'un bric-à-brac de grenades, de colt 45, de dynamite et de bouteilles de vin à moitié vide...Un officier nazi, SS sans doute, apparait ficelé au fond de la pièce à coté d'un drapeau à svastika et sous le portait tutélaire de Mon Général. Un (une ?) étrange sans-culotte monte la garde à la porte et une inscription orne le mur : "VIVE LA FRANCE !" Sans doute le plus bel hommage du jazz à notre beau pays et à son esprit de résistance...

Rien que pour cela un album indispensable à tous les patriotes !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un beau crépuscule, 9 octobre 2012
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Underground (CD)
Enregistré de décembre 1967 à février 1968, cet avant-dernier album de Thelonious Monk pour CBS, malgré le mauvais goût inutilement raccoleur de sa pochette, marque un sursaut créatif par rapport au précédent "Straight, no chaser". Trois sur quatre des nouveautés sont très convaincantes : le mélancolique "Ugly Beauty", le swinguant "Green Chimneys", et, en trio, le blues "Raise Four". "Boo Boo’s Birthday" est moins inspiré, mais la reprise en trio du classique "Thelonious" emporte l’adhésion. Cerise sur le gâteau : la surprenante intervention vocale en scat de Jon Hendricks dans "In Walked Bud", sur un tempo d’enfer. Enfin, trois prises alternatives sont offertes en bonus. Les fidèles sidemen de Monk sont au rendez-vous : Charlie Rouse avec sa sonorité ronde de son saxo et la concision de ses échappées autour des thèmes du maître, Larry Gales particulièrement prolixe à la basse dans de longs solos, et Ben Riley toujours efficace à la batterie. La prise de son est bonne, si ce n’est une grosse caisse trop sourde. C’est sur ce disque attachant qu’aurait dû d’achever la carrière de Monk chez CBS, plutôt qu’avec le calamiteux album "Monk’ Blues" qui suivit fin 1968...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Underground
Underground de Thelonious Monk (CD - 2003)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit