Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 UN MAGNIFIQUE ENGAGEMENT MILITANT CONTRE TOUTES FORMES DE RACISMES !
Orphelin dont on a caché la mort des parents, victime d'un terrible bombardement, Peter est recueilli par des proches et des personnes de sa famille qui finissent par le délaisser. Finalement "adopté" par Gramp, un sympathique illusionniste qui va apporter de la sérénité dans sa vie de "laisser pour compte", c'est à...
Publié le 27 juillet 2011 par CHEVALIER

versus
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'histoire du Petit Géant Vert...
Joseph Losey ne fait peut-être pas partie de ces réalisateurs hollywoodiens incontournables de l'âge d'or du cinéma américain, néanmoins, il aura laissé une trace plus qu'intéressante. Plus à l''aise dans le film d'auteur que dans le blockbuster, le cinéaste très proche de l''Angleterre aura offert, notamment,...
Publié le 16 octobre 2008 par Esteban Miro


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'histoire du Petit Géant Vert..., 16 octobre 2008
Par 
Esteban Miro (Triel-sur-Seine, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Garçon aux cheveux verts (DVD)
Joseph Losey ne fait peut-être pas partie de ces réalisateurs hollywoodiens incontournables de l'âge d'or du cinéma américain, néanmoins, il aura laissé une trace plus qu'intéressante. Plus à l''aise dans le film d'auteur que dans le blockbuster, le cinéaste très proche de l''Angleterre aura offert, notamment, l'un de ses plus beaux rôles à Alain Delon dans Monsieur Klein. Le Garçon aux Cheveux Verts (1948) est son tout premier long métrage.

Voguant de familles d''accueil en pseudo oncles et tantes, le petit Peter est une victime de la Guerre (celle de 1939-45). Persuadé que ses parents sont encore vivants, il endure ces changements de foyers avec un mutisme grandissant. Un jour, c'est Gramp, un ancien acteur d''origine irlandaise, qui recueille le petit garçon avec son balluchon. Pas forcément très à l''aise avec les enfants, le vieil homme parvient tout de même à décrocher quelques sourires à Peter et bientôt, une réelle amitié naît entre ces deux âmes solitaires. Un matin, tandis que Peter apprend la vérité sur ses parents, il se réveille avec les cheveux verts. Très vite, Gramp préfère cacher la tignasse du petit garçon aux yeux de tous, mais nul ne restera dupe ! Peter, persuadé qu''il est l''élu, délivre à tous le message qu''il faut s''aimer les uns les autres. Il sera vite, en dépit des avertissements de son vieil ami, la risée de tous, grands et petits. La cruauté et l''intolérance n'ont pas d''âge'

Film résolument pour enfants (et parents), Le Garçon aux Cheveux Verts est une fable sur la tolérance et un pamphlet contre le racisme. Relativement court, le film de Joseph Losey délivre un message fort. Rappelons à toutes fins utiles que le réalisateur connaîtra, du fait de ses appartenances politiques, la chasse aux sorcières. Sur le plan du casting, les fans de la série Code Quantum auront le plaisir de découvrir Dean Stockwell dans son tout premier rôle. Quant aux adorateurs de la B.O. de Moulin Rouge, ils pourront se réjouir dès les premières notes du générique de présentation, puisque la chanson d''ouverture n''est autre que celle qui commence par : « There was a boy' » (magnifiquement reprise par David Bowie').

Concernant le DVD, relativement pauvre en termes de bonus, il propose une qualité d''image et de son très correcte. En outre, il faut saluer cette collection RKO qui ne lésine pas sur l''édition de films rares'...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 UN MAGNIFIQUE ENGAGEMENT MILITANT CONTRE TOUTES FORMES DE RACISMES !, 27 juillet 2011
Par 
CHEVALIER - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Garçon aux cheveux verts (DVD)
Orphelin dont on a caché la mort des parents, victime d'un terrible bombardement, Peter est recueilli par des proches et des personnes de sa famille qui finissent par le délaisser. Finalement "adopté" par Gramp, un sympathique illusionniste qui va apporter de la sérénité dans sa vie de "laisser pour compte", c'est à l'école que le décès de son père et sa mère va lui être révélé. Réagissant au premier abord par une légitime violence des sentiments à cette nouvelle inacceptable, c'est finalement l'acceptation qui va précéder l'apaisement. Mais tout va se compliquer un matin en sortant du bain... ou il constate que se cheveux par un phénomène inexpliqué sont devenus verts ! Pas franchement inquiété, mais au contraire amusé par cette étonnante singularité, sa façon de penser va radicalement changer quand il va constater que cette particularité va entraîner des réactions de méfiances et d'hostilité vis à vis des autres enfants ainsi que des adultes. Tout premier film de Losey, un peu avant "Le messager", autre remarquable retranscription féconde et admirable du monde de l'enfance, on à devant le regard à l'horizon et sans trop d'exagérations, une oeuvre à la fois tendre, forte et militante sur les comportements réprouvants des gens guidés par les inquiétudes et les peurs aliénante, embouché par un obscurantisme amère et stupide. Et quand cet un enfant qui en est la première victime, alors le militantisme du cinéaste devient un devoir de citoyen à la fois accusatoire et embaumé de noblesse contre toute réactions détestable et discriminatoire. Le seul "crime" de ce petit garçon ? Avoir une singularité physique rarissime et qui va entraîner un des racismes les plus abominable. Comme si ses tifs verdis avaient jaunis l'innocence et la fragilité de ses sentiments d'enfants gentil, aimant et inoffensif. La "fameuse" chasse à la sorcière qui devient en conséquence une chasse à l'ange ! Le paradoxe amusant (Du moins évidement dans les premiers temps), c'est que cette belle chevelure va d'abord être admirée par tous les habitants le croisant, quand il fait leur connnaissances accompagné de celui qui va l'abriter. La scène est par ailleurs très amusante, car il vont tous lui caresser les cheveux, si bien qu'il va finir par en être agacé et se les protéger avec les mains au moment de croiser un énième passant ! Malheureusement cette courte récréation ne va durer qu'un temps. Et ne supportant plus d'être traité comme un réprouvé, il va finir par se cloîter dans une maison qui devient une prison de lamentation. Ne pouvant évidement se condamner à vivre de cette façon de manière indéterminé, il va donc ressortir avant que les problèmes n'empirent. Avec un total refus de sa part au début, il va se décider à anéantir "l'objet du délit" en se faisant raser le crâne, et ayant l'espoir que la couleur de ses cheveux redeviennent normal. On tient bien ici la scène la plus difficilement supportable du film. Son protecteur y assiste à la fois résigné, coupable et impuissant. Et c'est bien l'indéfendable comportement de ces humains qui prend la place de la tondeuse du coiffeur, objet terrible et symbolique de leur rejet et de leur méchanceté. Métaphore voyante et concrète des pensées néfastes, invisibles et exécrables de gens que l'on dit repectable. Mais cette terrible agression d'une arme inoffensive va être libératrice. Il va alors se décider à laisser repousser sa superbe tonsure et désormais l'accepter quelque soit sa couleur. Si les gens ne veulent pas de lui... il n'en voudra pas non plus ! L'amitié, l'affection et le respect de cette sorte d'individus, il pourra aisément s'en passer. Et il aura toujours son aîné pour l'aimer et l'entourer d'une protection rassurante. Mais ces mêmes personnes finirons probablement par s'habituer. La peur et le rejet ne dure heureusement quelquefois qu'un temps, ce qui n'est pas non plus une forme d'excuse à de telles agissements. En attendant pour ce qui est de la dénonciation du racisme primaire et classique, le long métrage en fait un superbe étalage de toute sa classe. Et si cela peut servir d'exemple pour la vie réelle, ce film aura atteint toutes ses promesses. Et désirer le posséder dans une collection de cinéphile passionné est un acte d'une grande sagesse !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un cas complexe, 20 février 2012
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Garçon aux cheveux verts (DVD)
Ce célèbre premier film de Joseph Losey est, en dépit de son apparente simplicité et de son brio formel, une oeuvre complexe. Le film est généralement vu comme une métaphore, le cadre idyllique de l'Americana reproduit par Losey (la petite ville, ses sympathiques commerçants et son lycée accueillants, les vadrouilles dans la campagne avoisinnante des Huckleberry Finn en herbe) offrant un brutal contraste avec l'ostracisme dont sera victime le petit garçon aux cheveux verts, lequel culmine dans la célèbre scène de sa tondaison. En vérité cependant, ce sont plusieurs thèmes qui se mêlent dans le destin du jeune Dean Stockwell et je ne peux m'empêcher de trouver que la simplicité de la fable y perd. Notre héros est à la fois i) un orphelin qui doit affonter la vie dans une famille d'accueil (celle du comédien irlandais), ii) un enfant révolté par la guerre et le sort fait aux enfants (saisissante scène onirique où il voit dans une forêt les enfants qu'ils ne connaissaient qu'en affiche), iii) la victime de la différence (ses cheveux verts). On ne sait plus trop si sa fugue est motivée par l'un ou l'autre de ses aspects et le scénario n'est guère satisfaisant sur ce point, qui hésite entre message de tolérance et message de concorde universelle. Difficile de relier le destin individuel et le message à la collectivité des nations. Restent évidemment une mise en scène somptueuse de Losey, une interprétation admirable, des couleurs sublimes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Superbe Oeuvre Cinématographique, 7 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Garçon aux cheveux verts (DVD)
Superbe film ! Certes ce n'est pas un grand classique du cinéma mais c'est un film émouvant, touchant... qui traite du racisme et de la différence.
A visionner si l'on en a l'occasion :)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Garçon aux cheveux verts
Le Garçon aux cheveux verts de Joseph Losey (DVD - 2003)
EUR 7,49
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit