undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
49
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En faisant une relecture critique des 16 albums d'Iron Maiden, on peut découper les 35 ans de carrière du groupe en dizaines et distinguer 3 grandes périodes :

1980-1988, les années glorieuses. 8 albums impeccables qui imposent Iron Maiden comme le plus grand groupe de heavy metal de la planète tutoyant intimement le metal progressif. La formation subit quelques changements de personnel mais trouve un équilibre durable avec Steve Harris (maître des lieux et basse), Bruce Dickinson (chant), Adrian Smith et Dave Murray (guitares) et enfin Nicko McBrain (Batterie). Cette période se termine avec l'excellent Seventh Son of a Seventh Son.

1988-1998, le creux de la vague. Une dizaine qui montre un cruel manque d'inspiration. Avec le départ d'Adrian Smith, suivi de celui de Bruce Dickinson, Iron Maiden perd la veine progressive, et sort des albums assez décevants par rapport à la dizaine précédente.

2000-2010, le retour d'Adrian Smith et de Bruce Dickinson relance la machine. Le groupe tourne maintenant avec 3 guitaristes avec Smith, Murray et Janick Gers. Un nouveau son s'impose, le groupe reprend son flirt avec le metal progressif; La décennie s'ouvre avec un monument : Brave New World. Malheureusement les productions seront inégales, mais la période est nettement plus mature que la précédente. Après 5 ans d'attente, The Book of Souls sortit en 2015 vient compléter de très belle manière cette décennie de la renaissance.

Sorti en 2003, l'album Dance of Death, avec son horrible pochette, fait suite à l'excellent Brave New World qui avait brillamment relancé musicalement Iron Maiden à l'ouverture sur siècle. Difficile de suivre un tel album. Dance of Death, tout comme Matter of Life and Death qui suivra en 2006, est un bon album, mais dans lequel on sent tout de même que le groupe a du mal à se renouveler et continue à décliner la formule qui avait si bien fonctionné dans Brave New World. C'est un album solide tant par le son, que par les compositions qui font oublier la décennie de la vague creuse. Le trio de guitares fonctionne décidément très bien, et les solos sont plus que sérieux. Une mention spéciale pour le morceau Pascendale qui constitue le titre épique de l'album, et Montsegur pour son riff principal absolument ravageur et la performance de Dickinson à la voix. Toutefois, nous restons un cran en dessous de Brave New World.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2013
Hormis l'artwork de l'album qui laisse franchement à désirer, et sur lequel il n'est sans doute pas nécessaire de s'acharner, nous nous contenterons de rapidement passer en revue ce qui est certainement le faux pas de Maiden pour les années 2000. Après l'excellent Brave New World, le groupe se remet au boulot et force est de constater que l'inspiration ne semble pas avoir été au rendez-vous. En dehors de titres classiques tels Dance Of Death, Monsaigur, le plus ambitieux Paschendale - annonçant le futur A Matter Of Life And Death - ou encore la magnifique conclusion qu'est Journeyman, le reste de l'album paraît bien moyen. De plus, la production est étonnamment mauvaise et totalement indigne d'un groupe comme celui-ci, le son est brouillon, étouffé. Dance Of Death reste néanmoins à posséder pour tous fans qui se respectent.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2006
Surfant sur le succès de Brave New World, Maiden lui donne un successeur, Dance Of Death. Cet album controversé n'a laissé personne indifférent, déjà par la pochette ratée ! Puis par la musique...

Dance Of Death est à prendre comme un album récréatif, où le groupe s'est fait plaisir en fonçant tous azimuts dès qu'il avait une idée. Pris individuellement, la plupart des titres sont très bons ! Je n'accroche pas du tout à Gates Of Tomorrow qui tombe à plat mais Wildest Dreams, No More Lies, Montsegur ou New Frontier, bien que peu originales, restent des standards Maiden très efficaces ! Déjà 5 titres sur 11...Dance Of Death manque donc peut-être d'un brin d'originalité...mais çà ne veut pas dire qu'il en est totalement dénué ! Ainsi, le spontané Rainmaker passe très bien avec son refrain entêtant. Ensuite, Dance Of Death possède une superbe intro réminiscente de The Clansman et est originale par son gros côté orchestral. Quand à Paschendale, LA bombe épique et composition à tiroir par excellence, c'est une pure réussite. L'album se poursuit par Face In The Sand, un titre aux parties de batterie inattendues et avec une orchestration très présente, puis vient le gros riff de Age Of Innocence ainsi que son refrain inhabituel chez Maiden. L'album se termine enfin par Journeyman, une ballade acoustique du plus bel effet.

Dance Of Death avait la lourde tâche de succéder au géant Brave New World. Il réussit à s'en démarquer mais apparaît moins ambitieux a cause d'une prise de risque plus mesurée. Il reste cependant très efficace et de bonne facture, bien au dessus de ce que le groupe a engendré durant les nineties. 4,5/5.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2008
J'avais acheté cet album par curiosité, car déçu par de précédents Iron Maiden. Le retour d'Adrian Smith et de Bruce Dickinson me faisait espérer du grandiose, comme autrefois. Et bien je n'ai pas été déçu. Janick Gers est toujours là, toujours aussi talentueux et cet album est grandiose, la Vierge de Fer arrive à se renouveler tout en restant fidèle à ses grandes heures, avec parfois des influences celtiques qui font penser à Thin Lizzy, grands ancêtres, ou à Skyclad, héritiers. Les longs morceaux en forme de suite sont nombreux et on n'a pas envie de couper avant la fin. Dance of Death (le morceau) est un pur chef d'œuvre, comme le cauchemardesque Paschendale! Bref, j'aurais du acheter ce CD bien plus tôt. Seul petit bémol : le son un peu brouillon dans les graves par moment, mode oblige.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2015
A mon sens le seul véritable album de Maiden post 92'. Tout cet album est haut de gamme, à part la pochette. Un hideux essai graphique qui aurait mal tourné, j'imagine... De Brave New World à The Book of Souls, Dance of Death est sans nul doute, et ça n'engage que moi, le seul vrai album avec LA patte d'Iron Maiden.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2004
DVD AUDIO?
C'est ému que je tiens du bout des doigts mon 1er DVD-A: 10 ans auparavant j'achetai mon tout premier album, "Piece Of Mind" (déjà Maiden!), sous la forme d'une musicassette Hi-Fi Stéréo analogique en Dolby N/R (s'il-vous-plaît!) pour les nostalgiques. Et aujourd'hui voilà un enregistrement numérique Surround multicanaux 5.1 en versions Dolby Digital et DTS! Comme disait un célèbre fabricant "Pour du contraste... c'est du contraste!".
DANCE OF DEATH MILLESIME 2004
Le temps passe, mais comme le bon vin, Iron Maiden se bonifie avec les ans, Bruce Dickinson chante mieux que jamais et 24 ans après leur premier album officiel, Maiden s'accorde même une nouvelle jeunesse en adoptant en grandes pompes le format DVD. Le DVD-Video via le live "Rock In Rio" ou la rétrospective "Visions Of The Beast", le DVD-Single ensuite avec "Wildest Dreams" puis "Rainmaker" format hybride du DVD-V & DVD-A qui a permis de patienter en attendant la version DVD-Audio de l'album "Dance Of Death".
DVD-AUDIO OU CD AUDIO?
Et bien, pour résumer je dirai que cette version DVD-A (24Bits/96Khz) est juste indispensable à tous possesseurs de Home Ciné! La tracklist DVD-A étant identique à la version CD, la différence réside dans le fait que les 11 titres ont été remasterisés et spatialisés en 5.1 par Kevin Shirley (Led Zep', Dream Theater...) et Steve Harris qui a, bien entendu, mis la main à la pâte. Le résultat est à la hauteur de nos espérances: PUISSANT et CLAIR! C'est un vrai plaisir de redécouvrir "Dance Of Death", "Paschendale", "No More Lies" ou "Face In The Sand" avec les enceintes arrières en sus et la batterie de mister Nicko McBrain qui tonne dans le Caisson de basses (le heavy "Montségur")! Bien sûr, l'aérien "Journeyman" fait toujours autant plaisir à attendre dans ce grand cru 2004.
LA FIN DU CD AUDIO?
Si vous hésitez encore à investir dans une installation COMPLETE PlatineDVD/AmpliDolby/5enceintes/Caisson (êtes-vous sûr d'avoir bien lu les paragraphes précédents?) je vous recommande la version CD (16Bits/44,1Khz) qui est déjà très bien, un peu moins chère et suffisante si vous n'avez pas de Caisson par exemple. A mon humble avis, écouter un DVD-A sur un système stéréo relève du superflus puisque le surplus Subwoofer/Enceintes Surround arrières fait toute la différence! Ecouter un DVD-A aux écouteurs ou au casque? Du snobisme tout simplement.
LES BONUS DU DVD-A!
Outre le choix du son 5.1 DD/DTS (la version DTS est un peu plus pêchue!), cette édition DVD-A comporte 2 VRAIS bonus: Les clips promo de "Wildest Dreams" et de "Rainmaker". Ces deux vidéos sont en fait les animations réalisées en CG (bande-son 5.1 bien entendu!) pour les DVD Singles! Dont le second n'est toujours pas sorti (et ne sortira probablement pas) en France. Cette info risque donc d'en intéresser plus d'un! A ce propos ce bonus nécessite l'utilisation de votre TV... oui pour un DVD-Audio ça peut surprendre, mais il s'agit là d'un atout caché de ce support vis-à-vis de son rival SACD (uniquement audio).
DVDAUDIO: 1 - SUPERAUDIOCD: 0
Cette sortie DVD-A est pour l'instant limitée à l'Europe Ouest/Est, Scandinavie, Asie, Océanie et... au Canada. Et les States alors? Et bien comment dire... le label US de Maiden étant SONY et non pas Emi Records (ou Virgin). L'inventeur du CD -et plus récemment du SACD- a décidé de bouder ce format rival pourtant supporté par Elektra Records (avec son DVD-A des Doors, "L.A. Woman") entre autres majors. Raison de plus pour soutenir ce brave nouveau format DVD-A qui, lui, est compatible avec nos lecteurs DVD-Video, pas de souci.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2003
La vierge de fer est de retour, 3 ans après l'excellent Brave New World et l'historique réunification de ce groupe de légende.
Dickinson, Harris et compagnie nous gratifient, comme à leur habitude, d'un opus d'une classe incomparable. Les trois guitares de Murray, Smith et Gers, loin de donner un vrombissement indigent, nous proposent un mariage talentueux à l'extrème, original et travaillé (Paschendale). Cet album est né d'un travail commun avec comme pièce centrale l'inégalable Steve Harris qui mène La Vierge de Fer d'une main de maître depuis près de 25 ans. Les compositions, variées, satisferont tous les fans de eavy rock. Rainmaker donne le ton, celui de l'excellence, suivi de No More Lies aux sons maideniens et aux riffs à faire trembler, Dance Of Death est à classer parmi les plus grans titres de La Vierge, on finit en apothéose avec Paschendale qui nous met à genoux et Journeyman qui nous achève... les mots me manquent pour en parler !
A l'heure où nos charts sont envahis par de la piètre musique commerciale et vide, où la TV-réalité nous abassourdit de niaiseries sans nom, les Maiden nous sauvent de la banqueroute et nous permettent de garder encore un peu espoir !
C'est définitivement clair, Iron Maiden n'est plus un groupe, nos 6 musiciens sont entrés dans le clan très fermé des Légendes !
Up the Irons !
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2006
La sortie d'un nouvel album de la vierge de fer est toujours un évènement pour tous fan de ce groupe mythique ou de Heavy en général.
Aucun album d'iron maiden ne m'avait jusqu'ici déçu et Dance of death ne déroge pas à la règle. Il est excellent du début à la fin.
Après un round d'obsevation avec le très bon Brave New World il est clair que la formation à six musiciens prend ici toute sa puissance, Bruce n'a jamais aussi bien chanté, Steve et Nicko tiennent la baraque comme jamais, tandis que la complémentarité des trois guitares est exploitée de façon superbe.
Les compositions sont excellentes et très recherchées, on remarque d'ailleurs une collaboration plus importante de chaque menbre du groupe par rapport aux précédents albums (même celle de Nicko Mcbrain!!!), ainsi seul une chanson est l'oeuvre de Steve Harris seul (No more lies).
Pour ce qui est de la chanson d'ouverture Wildest dreams qui apparement ne fait pas l'unamité, je la trouve personnellement très honorable, très speed et agressive. (Matez la sur le DVD Death on the road: la claque).
Les chansons Dance Of Death et Paschendale sont des chefs d'oeuvres tant pour leur musicalité que leur texte (Paschendale racontant le massacre que fut cette bataille dans les Flandres en 1917 au cours de la Grande guerre où quelques 250000 soldats alliés perdirent la vie) dans la lignée des grand morceaux épiques tel que The rime of the ancient mariner ou Alexander the great.
Rainmaker est tout aussi superbe sonnant un peu plus comme le Maiden des années 2000 depuis Brave new world avec notement une entrée en matière assez original.
Montségur, très heavy et avec une rythmmique assez lourde est génial; celle-ci racontant le massacre des Cathares accusés d'hérésie et qui furent brûlés par L'inquisition.
La superbe Face in the sand est une de mes préférés, très émotionel, avec de superbe passage musicaux, les textes de celle-ci étant une réflexion sur l'état du monde.
Age of innocence est tout aussi excellente avec une magnifique intro qui est l'oeuvre de Dave murray. (Ecoutez la version de chanté par Nicko Mcbrain sur le single No More lies: rire garantie!)

Et enfin, Journeyman qui clôture cet opus, est tout simplement génial, entièrement acoustique (exercice auquel ils ne s'était pas essayé depuis Prodigal son sur l'album Killers).
Pour reprendre ce qui a été suggéré précedement je pense que cet album est le meilleur depuis Seventh son of a Seventh son même si comme je l'ai dit précédement j'adore sans exception tous les albums de Maiden.
Donc n'hésitez pas et jetez vous sur cette galette si vous ne la possedez pas encore en attendant la prochaine progéniture de la Vierge de fer qui devrait sortir fin d'année 2006.
UP THE IRONS!!!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2003
Fan de longue date de Maiden, j'affirme que ce "Dance of Death" est un des meilleurs albums du groupe. Il y en a pour tous les goûts! Du soft, du heavy rythmé 100 pour 100 Maiden, de l'épique, le tout avec la voix de l'irremplaçable Bruce! "Raimaker" (2) est un tube en puissance, "Paschendale" (8) justifie à lui seul l'achat de l'album et que dire du superbe "Journeyman" (11). Bref, un excellent album pour les fans mais aussi pour ceux qui ne connaissent pas encore le Steve Harris'Band. Les papys du heavy à l'anglaise (...) Un vrai régal!
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2015
LA BANDE A EDDIE NOUS SORT ICI ENCORE UN SCUD COMME SOUVENT A SON HABITUDE GEANT
LES GUITARES RUGISSENT LA BATTERIE EXPLOSE UN MAIDEN AU TOP
BRUCE A LA NIAQUE IL HURLE COMME JAMAIS CET ALBUM EST AU NIVEAU DE BRAVE NEW WORLD
DEJA UNE BOMBE METALLIQUE
MALHEUREUSEMENT ON EN FAIT PLUS DE CE NIVEAU
AUX PORTES DU METAL AVEC BIEN SUR LA BANDE A ANGUS AC/DC
LE HARD ROCK N'EST PAS MORT MERCI LES GARS
BONNE ECOUTE A TOUS LES METALLEUX
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)