undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles16
4,1 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
3
Format: DVD|Modifier
Prix:19,99 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-10 sur 11 commentaires(5 étoiles). Afficher tous les commentaires
Quand Pierre Granier-Deferre s'attaque au roman de Georges Simenon, le lyrisme de la passion amoureuse l'emporte sur le drame rural réaliste, avec en filigrane l'époque troublée des années 1930.

L'HISTOIRE DU FILM : En 1934, dans un car qui longe le canal du centre, Jean, évadé du bagne de Cayenne fait la connaissance d'une paysanne, la veuve Couderc, femme solitaire, détestée par sa belle-famille et qui s'acharne à conserver sa ferme. Jean est un homme qui ne va plus nulle part. Il est revenu vivre dans cette région où il a grandi avant que la police ne le retrouve. Une étrange histoire d'amour naît entre cette femme qui n'est plus toute jeune et cet homme qui se sait sans avenir.

La Veuve Couderc n'est pas un coup d'essai pour le réalisateur. Entre lui et le célèbre romancier, des affinités se sont créées et leur collaboration s'avère très fructueuse...Le train (1973), L'étoile du Nord (1982), ainsi que trois épisodes de la série télévisée du commissaire Maigret.
Pour La Veuve Couderc, P.G.Deferre et le scénariste-romancier Pascal Jardin se sont très librement inspirés du roman éponyme publié en 1942. Dans l'oeuvre originale, la relation entre la veuve Couderc et Jean tournait au cauchemar lorsque le jeune homme se détournait de cette femme mûre, enlaidie par la jalousie. Au contraire, dans le film, l'histoire sentimentale est développée et prend le dessus sur l'intrigue. Deferre choisit de gommer la pudeur de Simenon et ajoute au récit tendresse et lyrisme. D'autres libertés sont également prises par le réalisateur, notamment, les raison de la peine de prison purgé par Jean avant son évasion...

A sa sortie en 1971, le film obtient un grand succès tant de la part de la critique que de celle du public. Si toutes les prestations des comédiens sont saluées, c'est naturellement le duo Signoret/Delon qui retient toutes les attentions. Simone fascine par sa présence tandis qu'Alain attire la sympathie en composant un personnage affectueux et fragile à partir d'un anti-héros tragique...
Le duo échappe à tout cabotinage et on admire la lucidité et l'honnêteté de ces comédiens qui ont l'air de remettre sans cesse leur métier en question, se méfiant de leur trop grand talent.
Enfin, la réalisation est louable pour son parti-pris de réalisme psychologique digne du cinéma français des années 40 et 50.

La Veuve Couderc obtiendra le prix du cinéma français en 1972.
66 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 5 novembre 2014
En pleine campagne, une paysanne ni jeune ni gracieuse descend d'un car ventru, encombrée par le cabas du marché et surtout un lourd colis, nous saurons qu'il s'agit d'une couveuse capable de faire éclore une cinquantaine de poussins.
Lui propose son aide pour porter ce fardeau un homme jeune et beau qui se trouve sur la route on ne sait pas pourquoi.
Elle accepte, il l'accompagne jusqu'à sa ferme.
Pour le remercier, elle lui offre un verre de vin.
Elle lui demande ce qu'il fait dans les parages.
Il répond… évasivement.
Il a besoin de travail ? Elle a besoin d'un travailleur.
Seule qu'elle est pour faire tourner cette ferme où elle vit avec son beau-père libidineux et crasseux (Jean Tissier dans son dernier rôle) et en butte à la haine de sa belle-famille qui habite en face, de l'autre côté de l'écluse, et voudrait l'en voir déguerpir, maintenant que son mari est mort.
Elle est la veuve Couderc.
Seule, courageuse et portant ses vêtements noirs comme une cotte de maille.
Seule.
Mais en entrant dans sa ferme, Jean entre dans sa vie.
Il travaille dur et bien.
Il devient indispensable et s'installe.
Le grenier transformé en chambre rudimentaire lui suffit, il s'y sent chez lui.
Il ne se sait pas immédiatement épié par la jeune femme d'en face, nièce par alliance de la veuve Couderc, il le saura.
Entre Jean et la veuve Couderc se tisse un lien qui transcende tout ce qui les sépare parce qu'il a pour seule cause, inexplicable, l'accord secret entre les êtres.
La veuve Couderc retrouve, ou découvre si elle l'a jamais éprouvé pour son rustaud de mari, le besoin féminin de se parer d'un déshabillé finement façonné, et elle exhibe le contentement de la femelle amoureuse qui fait la lessive de "son homme" au lavoir, sous le regard accablant de réprobation frustrée des vieilles commères du village.
Cependant, Jean désire cette jeune femme (Ottavia Piccolo) qui le provoque, flanquée de son nourrisson né d'une rencontre sans lendemain et qu'elle allaite sous ses yeux, avec son regard d'enfant candide et effrontée, sa carnation tombée d'un tableau de la Renaissance qui accroche insolemment la lumière, sa chair pulpeuse et tendre qui s'offre comme un beau fruit gorgé de soleil sur l'étal.
Jean est divisé.
Entre son désir sans illusion de s'enraciner dans une réalité sans avenir et son attirance irrésistible pour un rêve sans issue, il ne sait pas immédiatement qu'il est tombé dans le piège que lui a tendu son destin de bagnard évadé de Cayenne et revenu là où on le guette et où une haine familiale qui lui est étrangère jouera le rôle de "deux ex machina", il le saura.
L'action se passe dans les années 1930, la réalisation est signée par le talentueux Pierre Granier-Deferre, d'après un roman de Georges Simenon, grand maître dans l'art de fondre un récit dans un climat impressionniste.
Les acteurs sont remarquables, avec la puissance et le magnétisme propres à Simone Signoret, dans une économie de moyens qui force toujours l'admiration, et un Alain Delon qui démontre ici ce dont il était doué à son meilleur, animal et subtil, entier et fragile.
Une histoire forte.
55 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
PIERRE GRANIER-DEFERRE REALISE LA DEUXIEME RENCONTRE DU COUPLE SIMONE SIGNORET - ALAIN DELON...ET C EST UNE GRANDE REUSSITE...HISTOIRE A TROIS PERSONNAGES -AVEC OTTAVIA PICCOLO- PRES D UN CANAL OU L EVADE ALAIN DELON SE CACHE ENTRE DEUX FEMMES...BIEN SUR CA VA MAL FINIR.....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La veuve Couderc est avant tout un superbe roman de Georges Simenon. Ce roman a été magistralement adapté à l'écran par Pierre Granier-Deferre qui a réuni deux monstres sacrés du cinéma français dans les rôles principaux (Alain Delon et Simone Signoret).
La Veuve Couderc se passe dans les années 1930 et raconte l'histoire d'un jeune homme (Alain Delon) qui arrive dans une ferme quelque part près de Dijon. Il y rencontre la Veuve Couderc qui, au milieu d'une belle-famille qui la déteste cordialement, se bat pour garder la ferme de son mari. Entre ce jeune homme et cette femme d'âge mûr va se nouer une amitié d'une touchante sincérité. En jouant sur les décors et en rendant merveilleusement l'atmosphère des romans de Simenon, ce film est un véritable chef-d'oeuvre à redécouvrir absolument dans cette nouvelle édition DVD.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2013
Ce film raconte une histoire d'amour entre un jeune truand (Delon) et une paysanne quadragénaire (Signoret) sous la forme d'un film policier. Bien sûr, les deux amants auront une fin tragique. Pierre Granier-Deferre signe une très belle réalisation.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2014
touchante rencontre entre une veuve interprétée par Simone Signoret et un jeune criminel en fuite interprété par Alain Delon. Triste mais logique fin
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2012
Un grand classique à voir et revoir pour les nostalgiques du beau cinéma non numérique avec acteurs à fort charisme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Beaucoup de subtilité et d'intelligence dans le regard des deux acteurs principaux qui portent ce film magnifiquement réalisé!

UN trè bon film!!!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2013
produit trés bien reçu ce dvd, dans les temps, sous emballage trés correcte. C'est également un trés beau film que je vous recomande de voir ou de revoir. Merçi
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2013
Bien sûr, avec de tels acteurs, un sénario bien fait, efficace, sans longueur, on se fait vraiment plaisir. A voir et revoir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €
9,41 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)