undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles119
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,69 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juillet 2003
Darren Aronofsky confirme ici tous les espoirs mis en lui après son premier film Pi, remarqué au festival de Sundance 1998.
On y retrouve sa principale qualité : mêler la forme et le fond pour nous faire partager les mêmes tourmentes que ses personnages. Grâce à des split screen en général très bien utilisés et à un montage façon clip, il donne une dynamique au film qui nous tient en haleine et nous invite dans les vies des différents protagonistes. Cette dynamique masque d'ailleurs un certain manque de rythme narratif, probablement le principal reproche que l'on peut faire au film, mais qui ne ressort que lors d'une 2eme vision. Tous ces effets servent à nous faire vivre un véritable 'trip'.
L'autre grande force du film réside dans son propos : Aronofsky traite intelligemment de formes très différentes de dépendances et se situe ainsi à un niveau plus global que la plupart des autres films traitant d'addictions.
Pour toutes ces raisons et pour bien d'autres (notamment une étonnante Ellen Burstyn et l'interprétation du Kronos Quartet sur la bande son), ce n'est pas simplement un énième film sur la drogue : c'est un traité anti-drogue original et d'autant plus efficace qu'il se montre proche de ce qu'il dénonce.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est difficile de dire ce qu'on ressent après avoir vu un tel film. Pour moi, c'est un chef d'œuvre absolu comme il y en à très peu chaque décennie. Celui-là l'est à mes yeux pour de nombreuses raisons.
Tout d'abord, l'histoire. Elle va bien au-delà de la dépendance à la drogue, qui est le sujet principal du film. Je dirai que Darren Aronofsky - un nom qu'il faut impérativement retenir - a voulu aborder le thème de la dépendance en générale.
Les acteurs sont tout simplement extraordinaires ! Le film est porté par eux et notamment par Ellen Burstyn, mais aussi par une réalisation, un montage et une musique hors norme. Et encore je pèse mes mots ! Darren Aronofsky innove – il l'avait par ailleurs déjà fait dans Pi – en rendant certaines scènes ultra-réalistes grâce à l'emploi de la caméra portée par les acteurs mais aussi par un montage ultra-dynamique et une musique qui ne peut plus être dissocié de ce film.
La musique colle à la peau du film comme si elle ne pouvait pas avoir été créée pour un autre film que celui- là ! Un petit conseil, commandez aussi la bande-originale, elle est d'une toute beauté.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2002
Dans une amérique glauque où les gens se cherchent et usent et abusent de drogues de tous genres, cette histoire retrace le parcours chaotique de trois jeunes et de la mère du héros du film, dépendant les uns des drogues et la femme adulte d'une soumission quasi-maladive à une émission de télévision qui la conduira à la folie dans sa quête pour rajeunir et être invitée par son présentateur adoré.
Le parcours des trois jeunes, bourrés d'idéaux au départ, les conduira, malheureusement vers l'abominable descente aux enfers.
Puissance, émotion, cruauté et drôlerie par moments, ce film d'un esthétisme parfait véritable "claque" vous laisse pantois et "groggy". Il mériterait d'être projeté dans tous les lycées pour faire prendre conscience à la jeunesse (et pourquoi pas à leurs parents) des dangers d'une soumission que ce soit à la drogue, médicaments ou d'être l'objet manipulable des émissions débiles programmées par certains vendeurs de soupe.
UN FILM.... A VOIR ABSOLUMENT TOUTE AFFAIRE CESSANTE
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2012
Une restauration superbe en termes de qualité, je ne pensais pas que l'on pouvait atteindre un tel niveau de qualité en HD avec ce film. Vu les éditions précédentes.
Le piqué, le grain, le rendu des visages est superbe, un magnifique contraste.
Une VO en DTS-HD MA 5.1 d'une ampleur énormissime, des graves bien présents, et cette BO fabuleuse.
Quand à la VF en DTS-HD elle tient plutot bien la route.
Par contre la perte d'une étoile car niveau bonus c'est le néant. Et il y aurait tant a dire sur ce film. Dommage.

Concernant le film :
Un superbe film sur les addictions jamais réalisé !
Une réalisation et un montage qui prend aux tripes. Musique somptueuse et exceptionnelle analyse de l'addiction et de sa spirale infernal.
Des acteurs sublimes.
Un film qui emotionellement et visuellement ne vous laissera absolument pas indifférents,
Petit conseil perso : Aller prendre l'air aprés l'avoir vu.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Requiem for a Dream » est le deuxième film de Darren Aronofsky. Son thème, traité de manière particulièrement percutante, est celui de l'addiction aux drogues et aux formes de déchéance qui peuvent en découler. Le film met en scène quatre personnages : Harry (Jared Leto), sa petite amie Marion (Jennifer Connelly) et son ami Tyrone (Marlon Wyanas), pris tous les trois dans la spirale de la dépendance à la drogue ; Sara (Ellen Burstyn), la mère d'Harry, hypnotisée par sa télévision et qui ne rêve que de pouvoir passer à l'antenne dans son émission de jeu favorite. Le scénario s'organise autour du défilement des saisons : un été optimiste, un automne source de remise en question et un hiver de descente aux enfers. Il n'y aurait d'ailleurs pas de printemps ni de renaissance, sinon de manière onirique, au travers des visions hallucinées des héros.

Obsédés par leurs rêves, les héros du film voient d'abord dans la drogue un moyen de les assouvir. Sara prend des amphétamines pour perdre l'appétit et maigrir avant son passage à la télé, Harry et Tyrone veulent faire fortune en "dealant", Marion cherche son inspiration créatrice dans des trips qui lui font oublier ses problèmes familiaux et psychologiques. Mais la dépendance et la manque font vite des ravages et poussent chacun dans une fuite en avant éperdue qui ne fait qu'aggraver les choses. Les rêves, de moteurs, deviennent des refuges qui ne sont plus accessibles que grâce à la défonce que procure la drogue. Les prises de risques démesurées, les compromissions et la folie deviennent les derniers compagnons de route d'un quatuor qui sombre progressivement dans l'abime.

La réalisation de Darren Aronofsky est remarquablement inventive et rythmée : écran coupés en deux ou trois, scènes en accéléré, mini-clips faits d'images subliminales pour symboliser chaque shoot ou prise de cachets et montage saccadé qui « bouscule » sans arrêt le spectateur. La bande originale du film, signée Clint Mansell, totalement envoutante, crée une atmosphère qui est pour beaucoup dans l'efficacité du film et donne à sa manière une explication de son titre.

Jennifer Connelly crève l'écran de « Requiem for a Dream » ce dont elle est la véritable révélation et qui a grandement contribué à véritablement lancé sa carrière.

Notons enfin qu'il faut éviter la V.F. de mauvaise qualité du DVD pour privilégier la V.O.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sara Goldfarb vit seule, à Coney Island. Mère veuve et fantasque, elle vit dans l'espoir d'être un jour invitée sur le plateau de son émission de télévision préférée. Dans cette perspective, elle suit un régime draconien afin d'entrer dans la robe qu'elle a décidé de porter le moment venu et qui symbolise le passé heureux. Elle en oublie de regarder vivre son fils et qui s'enfonce tous les jours un peu plus dans la drogue.

Darren Aronofsky, réalisateur du très remarqué «Pi», adapte ici l'un des romans de Hubert Selby Jr et son son deuxième film fut présentée à Cannes en 2000.

Sans doute un des films culte des années 2000, avec une mise en scène qui, si elle n'est pas forcément très inventive, est assez inspirée. Les acteurs sont excellents (Le visage d'Ellen Burstyn harcelée par ses hallucinations est terrifiant), la photo est réussie. On n'oubliera pas la musique désormais classique avec le Kronos quartet.

Ce film exceptionnel, sombre et hallucinant, qui se penche sur une société implosant de l'intérieur pulvérisée par la débauche, la repression, l'acharnement thérapeutique, la solitude et la dépendance qu'elle soit télévisuelle, en poudre ou en comprimés. Toutes les générations, terrassées par le mal de vivre, la solitude et l'enfermement, sont concernées.

Aujourd'hui, le montage répétitif, rapide, sorte de mise en abyme du trip derrière lequel chaque personnage court, paraît déjà vu. Mais il colle parfaitement au traitement du sujet et révèle une étonnante maîtrise pour ce second long-métrage.

Si vous souhaitez sensibiliser vos enfants aux risques de n'importe quelle drogue ou addiction, attendez qu'ils aient plus de seize ans... ce film mettant les nerfs et la sensibilité à dure épreuve...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2005
Après le film "Pi", Darren Aronofsky nous propose "Requiem for a dream". Véritable descente vers l'enfer, le réalisateur nous offre une plongée au coeur de la folie à travers l'addiction à la dope de 4 personnages atypiques.
L'histoire? Tout commence avec cette mère seule et âgée qui vit dans l'espoir obsessionnel de participer à une émission. Pour cela, elle décide de maigrir de façon spectaculaire grâce aux amphétamines. Son fils se défonce également avec sa copine et son pote.
Mais très vite, c'est l'engrenage vers le désespoir et la dépendance qui prennent le dessus.
La musique et les visions d'horreur de tous ces personnages virent vers une hystérie sans issue possible excepté la fatalité.
Orchestré de main de maître, Requiem for a dream insiste sur un point essentiel: notre société actuelle fondée sur l'image et l'individualisme, nous pousse à la surconsommation, ici la drogue jusque son paroxysme infernal.
Attention, ce film est à déconseiller aux âmes sensibles, et propose un voyage aux contrées de la dégradation physique et morale, un univers artificiel vers le malsain.
Une oeuvre essentielle et majeure.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange...

Avec ce mélange des commentaires se retrouve maintenant mon commentaire sur l'Edition Remasterisée ( Requiem for a Dream [Blu-ray] [Édition remasterisée] ) qui est ensuite ressortie en 2012 sous une autre référence.

Avant d'acheter "Requiem For A Dream" en Blu-Ray je voulais attendre de lire des tests sur le résultat du passage de ce film au support HD, mais je n'en ai trouvé aucun. Ca m'a semblé bizarre parce que le DVD avait eu droit à pas mal de critiques et de tests, d'autant que le film ne faisait pas l'unanimité; "Culte" pour les uns, "Inutile" et/ou "Anodin" pour d'autres, "Un bon film" par ici, "Un excellent film" par là. D'où ma surprise de ne trouver aucun test lors de la sortie du film sur support HD. Puis le Blu-Ray a été bradé sur un Site Internet alors j'ai laissé parler ma curiosité et je l'ai acheté, en m'attendant toutefois à un produit assez médiocre, je ne sais pas pourquoi...

En fait de Blu-Ray médiocre je n'ai pas été déçu parce que "Requiem For a Dream" est le pire Blu-Ray que j'ai eu l'occasion de voir et je dirais même qu'il est difficile de croire que c'est un Blu-Ray qui s'affiche à l'écran tant l'impression de voir défiler une VHS à l'image usagée domine, une image vraiment lamentable, dont le niveau de définition est très bas avec un piqué très faible, quant à la gestion des contrastes elle est aux abonnés absents. Les couleurs complètement délavées bavent et les contours, sont approximatifs, même les personnages en gros-plans sont délavés.

Je n'ai pas pu regarder tout le film, j'en ai regardé de nombreux, et assez longs, passages. Un conseil, si vous avez le film en DVD, ne gâchez pas votre argent en achetant ce Blu-Ray. Un autre conseil, si vous n'avez pas encore vu ce film, ne choisissez pas le Blu-Ray pour le découvrir, préférez la version DVD. Mais si vous achetez le DVD et voulez voir le film en VO il vous faudra le trouver en occasion, il semble que l'éditeur ait perdu les droits de la VO et depuis quelques années le film n'est plus disponible qu'avec la seule VF. Autant dire que les prix de l'édition avec VO et VF ont grimpé...

Les Pistes Audio Anglais et Français sont en DTS-HD High Resolution 5.1. Les Sous-Titres Français sont imposés sur la VO.

Bonus:

"Making Of." 35 MN. Sous-Titré.
"Scènes Coupées." 12 MN. Sous-Titré.

MAJ: Une nouvelle édition Blu-Ray de "Requiem For A Dream" est sortie en juin 2011.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange... Ce commentaire porte sur cette édition: Requiem for a Dream [Blu-ray].

Cette édition Blu-Ray de "Requiem For A Dream" sortie le 3 janvier 2012, bien qu'ayant un Code-Barre différent de l'édition Blu-Ray sortie le 01 juin 2011, est en tous points identique à cette dernière ( Requiem For A Dream [Blu-ray]). Ce changement de référence provient d'un changement de distributeur, la réédition Blu-Ray de "Requiem For A Dream" sortie le 01 juin 2011 était distribuée par Aventi Distribution, elle est maintenant distribuée par Seven7.

Le Master est d'une propreté exemplaire, on ne note aucun problème d'encodage, et pas de fourmillements gênants à l'horizon. La Définition est au rendez-vous avec un piqué très élevé. On voit rapidement que le Master a été lissé mais ce n'est pas exagéré et ne donne pas une image qui claque, ou à l'inverse, des visages "cireux", au contraire, la Photo du film est bien respectée avec ses teintes volontairement pales mais pas délavées et un léger grain Cinéma est préservé. Le niveau de Détail est très satisfaisant, dans les gros plans les moindres traits des visages ou des corps sont visibles, on voit même les gouttes de sueur perler sur les visages, idem pour les décors et les textures des vêtements. Les couleurs sont franches avec une belle palette de nuances et les contours sont biens tranchés. L'aspect Tridimensionnel que permet d'apporter le format HD est bien présent, se montrant particulièrement probant dans les plans larges.

La Bande Originale est particulièrement importante sur "Requiem For A Dream", c'est donc un motif de satisfaction de retrouver 2 Pistes Audio en DTS-HD Master Audio 5.1 pour l'Anglais et le Français, ce qui nous permet de nous immerger totalement dans l'univers particulier du film. Les Dialogues sur la Piste Audio Français se montrent un peu en retrait en comparaison de la VO.

Dommage que cette superbe édition Blu-Ray du Film, ne contienne pas le moindre Bonus, sur la très mauvaise édition Blu-Ray du Film sortie en 2008 (Requiem for a Dream [Blu-ray]) il y avait un Making-Of d'une vingtaine de minutes et des scènes coupées. Les nombreux Bonus qu'on trouve sur l'édition 2 DVD de "Requiem For A Dream" sortie en 2002 chez StudioCanal semblent donc ne pas vouloir faire le voyage vers le support Blu-Ray. Vraiment dommage...

NB: Dans un Test de ce Blu-Ray que j'ai lu sur Internet il est indiqué que les Sous-Titres Français sont imposés sur la VO. Dans le Menu du Blu-Ray il y a bien le choix entre "Version Originale 5.1 Sous-Titrée Français " et "Version Française 5.1" et si on choisit le visionnage en VO les Sous-Titres Français sont activés par défaut, mais on peut les retirer avec la télécommande. C'est étonnant que le choix de regarder le Film en VO avec ou sans Sous-Titres ne soit pas indiqué directement dans le Menu du Blu-Ray.
11 commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2002
Eprouvant !
C'est en effet le premier mot qui vient à l'esprit après la vue de ce chef d'oeuvre de Darren Aronofsky qui nous avait déjà fortement impressionné avec PI.
On pensait avoir fait le tour du thème de la drogue avec Trainspotting, mais Aronofsky, en vrai maître, bouleverse nos repères et fait de son film, une terrible chute dans le vide.
Car au dela du thème de la drogue, le film extrapole cette idée et parle de la dépendance en général, que ce soit celle de la drogue, ou de la télévision...
C'est en sueur qu'on revient de ce voyage dans l'enfer d'une réalité qui pourrait nous arriver.
Il est clair qu'il est fortement déconseillé aux âmes sensibles...
De plus, le DVD est très complet en bonus, nous permettant de voir comment le film fut tourné.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,29 €
9,00 €
7,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)