undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_HPTV cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles7
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 novembre 2013
Compe tenu des commentaires qui précèdent et auxquels je souscris "dans l'esprit", il me semble que ce retour d'Horowitz à Carnegie Hall 1965/live vaut essentiellement pour Schumann et Chopin.
On sait qu'Horowitz fut, pour beaucoup de pianistes et de critiques, "un empêcheur de jouer en rond". Sacré personnage que ce musicien libéré de toutes les entraves conventionnelles ! Il le démontre, une fois encore, dans une version incandescente de la merveilleuse Fantaisie Opus 17 (Schumann), sorte de manifeste du romantisme pur à l'état naissant.
Les deux grands axes clair-obscur sont servis avec une sublime articulation des plans sonores qui se chevauchent et tendent vers l'unité sans jamais s'abîmer.Seul Horowitz était capable à ce point de rendre l'interdépendance des élans qui parcourent l'oeuvre. Il délaisse les effets de phrasé (staccato-legato) qu'on lui connaît ailleurs (et qu'il maîtrise si bien)pour rendre à la spontanéité du lyrisme le fil conducteur de tout le discours.Ainsi, en particulier, du 3me mouvement (Langsam getragen) d'une luminosité tragique et bouleversante.Que d'émois d'un registre à l'autre du clavier ! Un sommet, tout simplement.
La 1re Ballade Opus 23 de Chopin se situe dans la même veine. De cet immense poème passionné et douloureux, Schumann disait à Chopin qu'il le trouvait "génial". Liszt en parlait comme "d'une odyssée de l'âme". C'est exactement ce qu'en fait un Horowitz en pleine maturité.
On a peine à imaginer lecture plus profonde, allant chercher partout les méandres de l'inspiration. Il y trouve ce "bel canto" qui définit si bien l'art de Chopin, impatient, fiévreux, volontaire jusque dans l'extase d'un moment. Cette fraîcheur sans complaisance et qui renvoie à de l'insondable, Horowitz nous l'offre sans mesure. A écouter donc, sans modération.
11 commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 5 décembre 2008
Les circonstances qui entourent ce concert sont exceptionnelles à plus d' un titre. C'est le premier concert que Horowitz donna depuis douze ans et la ferveur populaire et médiatique qui entoura ce concert est quasiment unique dans l' histoire récente de la musique classique. Mais les concerts historiques ne sont pas toujours les meilleurs musicalement, et à l' écoute des quelques imperfections au sein de la Fantaisie de Schumann, on est tenté de ranger ce concert dans cette catégorie.
Mais ce serait oublier les moments de grâce qui parsèment ce disque.
De la pièce majestueuse inaugural de Bach à la renversante version de la première ballade de Chopin, en passant par les pièces de Scriabin qu' il joue mieux que personne, on est transporté par la constante invention du jeu d' Horowitz et ses nombreuses prises de risque.
En bonus, on trouve la merveilleuse version studio des scènes d' enfants de Schumann. Le Dvd trés (trop) bref m' a par contre un peu déçu même s'il permet de voir en action la sensationnelle technique du maître.
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2012
I do wish I had been there to listen to the famous miracle pianist's programme on 9 May 1965. I am certain that even HE did not expect such cheerings from the audience. I realize that the CD had to capture some of that, but without a clean recording of each item -- why not IN ADDITION to the live recording ? It would have been well worth it, I think -- we are left with the vague impression that the famous virtuoso was not much more than a trick entertainer (and I know that many would agree to that !). What a pity !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2012
S'il ne fallait posséder qu'un seul disque d'Horowitz, ce serait peut-être celui-ci.
Pour son grand retour à la scène, Horowitz a gratifié son public d'un programme fabuleux et d'une interprétation diabolique (le Ballade de Chopin à elle seule justifie l'achat).
La prise de son est magistrale. Ce CD a été "remasterisé" à la perfection. Je suis très exigeant en matière de son. J'écoute la musique sur une installation audiophile. Cette version surpasse la plupart des CD classiques récents dont je dispose. Les timbres sont justes, la dynamique est impressionante, on sent aussi la présence de la salle et le public prêt à vibrer à la fin de chaque pièce. C'est incroyable pour un enregistrement de 1965.
Le livret joint est aussi trsè intéressant: on y apprend le contexte du concert, l'état d'esprit dans lequel Horowitz l'a abordé ainsi que les commentaires des critiques de l'époque, déçu que la piste originale aie été corrigée des fautes commises pendant le "live". Cette version livre d'ailleurs l'authentique prise de son originale, sans correction au montage.

On est vraiment ému à l'écoute de ce CD historique et on ne regrette finalement qu'une chose... ne pas avoir pu y assiter personnellement.
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2012
Je suis très content de m'être procuré cette version CD d'un enregistrement que j'avais retrouvé dans la discothèque de mon Papounet sous forme microsillon vinyle. En plus il y a en bonus un (court) film sur DVD avec des images du "MMMMMaître"!
Le colis est arrivé après une bonne semaine de patience, c'était un peu long mais j'ai pu tenir jusque là, ouf!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2015
Le concert historique d'Horowitz,en Live,au Carnegie Hall,en 1965
Ces trois CD ,inédits permettent de retrouver le jeu spontané et brillant de ce grand artiste,le temps d'une
après-midi mémorable.....
Epoustouflants de virtuosité,ces trois CD vous feront passer un excellent et rare moment de PUR BONHEUR...
Magistral!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2007
Tous les superlatifs sont déjà épuisés à propos de cet immense pianiste ici dans les oeuvres les plus consistantes de son répertoire : et en plus le bonus d'un DVD....cadeaux rarissime: Horowitz, comme Maria Callas, nous laissa de trop rares images de son talent : Courrez!
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus