undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles20
4,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,82 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

C'est l'impression que ça m'a donné dès le départ. L'introduction du premier morceau est parfaite. On les sent d'emblée revenus (après un Supercharger qui m'avait déçu), ça monte, ça monte, ça tambourine, ça larsen, et ça part, crochet du droit direct! Aussi puissant que Burn my eyes, je n'y croyais plus! Machine Head n'a pas fait de mauvais album, mais avait perdu quelque chose, peut être à cause des changements successifs de guitariste...L'album avance tel un rouleau compresseur, une machine à riff, doublée d'une section rythmique toujours impeccable. Un artwork très beau, étrange (on dirait presque une pochette de doom/stoner old school). Des morceaux taillés pour la scène, et je peux en témoigner. Je les ai vus trois fois, deux sur The burning red, et une fois sur celui-ci, et c'est le meilleur concert de Machine Head que j'ai vu. Le public était fou, dès le début ça suffoquait, et quand le premier morceau commence, la fureur s'est transmise à toute la salle. Pour ce grand moment, merci à Machine Head, qui a su faire un album immense, et qui surenchérira avec l'incroyable The Blackening. Ils en avaient à revendre! Tout l'album est monstrueux, si vous voulez prendre une décharge de trash/power metal, foncez.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MH est de retour pour la cinquième fois et honnêtement, j'espère qu'ils n'en resteront pas là. Après deux premiers, excellents et puissants premiers albums ("Burn my eyes" et "The more things change") et après deux albums en demi teinte ("The burning red" et "Supercharger"), MH revient avec ce sublime cinquième album studio : "Through the ashes of empires". L'album porte bien son nom. Les membres du groupe sont repartis des cendres de "Supercharger" avec un nouveau guitariste en prime pour reconstruire leur musique et nous livrer l'album le plus puissant depuis bien longtemps. Dès l'intro de "Imperium", le ton est donné. Ils vont nous en mettre plein les oreilles et nous en donner pour notre argent. J'ai eu la chance de les voir sur scène et je peux vous assurer qu'ils sont aussi puissants sur scène que sur disque! Sur ce dernier, les chansons se suivent sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle. Chaque titre est une claque d'inventivité, de style, de composition, de talent, de puissance, de brutalité, de "finesse" (ce mot doit prendre un sens particulier ici). La musique va droit au but, sans blabla ni avertissement, elle percute telle un marteau de dix tonnes!!! Rob Flinn s'améliore à chaque nouvelle étape, il est comme le vin, il se bonnifie avec l'âge. Il n'a rien perdu de sa argne mais il gagne en mélodie et assurance. On sent que l'album a été travaillé et mûrement réfléchis mais l'on sent aussi le désir de livrer un album brut et spontané. Côté production, rien à dire...saignant. MH nous offre une fin digne des dieux du métal avec le magnifique "Descend the shade of night". Un album grandiose par un groupe qui l'est tout autant.
FF
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2003
Voici enfin venu l'album qui donne à Machine Head la stature d'un nouveau Metallica, et à Flynn celle d'un nouveau Hetfield.
Pour ce cinquième opus, la Tête a choisi d'aller à l'encontre des modes (comme toujours d'ailleurs): chansons de 8 minutes, riffs et structures plus complexes que sur les deux albums précédents, son thrash et puissant: le fameux "wall of guitars", solos fleurissant un peu partout, et les v'la qui sortent sans complexes les ESP Flying V et Jackson Warrior.
Un son épais à souhait donc, des hymnes qui rentreront dans l'histoire: "Imperium" et "Vim", des classiques de MH mêlant riffs puissants et imparables et superbes mélodies vocales: "Left Unfinished", "All Falls down", "Days turn blue to gay", "Wipe the tears", le batteur n'a jamais aussi bien martelé depuis The More Things Change, et un nouveau guitariste qui est peut-être le meilleur coéquipier que Flynn ait eu: écoutez le solo de Vim ou d'"In presence of my enemies" pour vous en convaincre.
J'oubliais de mentionner un titre phare de ce chef d'oeuvre : "Descend the shades of night", la meilleure ballade métal depuis... The Unforgiven ?
Si le titre d'Empereur du metal leur était de plus en plus contesté, la Machine vient de l'arracher aux prétendants et se la pose majestueusement sur la tête.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai vu naître MH, vu ses 1ers concerts à Paris, adoré "Burn my Eyes", un poil moins "The More Things Change", pas trop "The Burning Red", detesté "Supercharger"... aussi quand j'ai posé une oreille désabusée sur ce 5ème méfait nommé "Through the Ashes of Empires", je n'en attendais vraiment pas grand chose, voire rien du tout. ERREUR !!! Et tant mieux, car j'ai ramassé une baffe décibelique monumentale qui a cloué sur ma face hagarde une super banane incrédule, et ce dès l'intro cataclysmique de "Imperium" et sa batterie atomique qui vous cloue net sur place, digne intro de tout un album à marquer dans les annales du trash ! S'enchainent des titres plus recherchés les uns que les autres, accrocheurs, mélodiques, TRES inspirés, qui réinventent MH sans perdre de sa hargne ni son être... FAN-TAS-TIQUE !!! La longueur des morceaux peut surprendre, mais tout comme un Metallica, MH sait maintenant tenir son auditeur en haleine pendant de longues minutes sans que la pression ne redescende. Mention spéciale pour "Elegy", lourd comme un mamouth, noir comme la nuit et puissant comme le tonnerre. Si je ne devais garder qu'un seul album de MH, ce serait probablement celui-là, sans conteste, même en regard du magistral "Burn my Eyes". Bravo Rob Flynn, t'es un maître...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai vu naître MH, vu ses 1ers concerts à Paris, adoré "Burn my Eyes", un poil moins "The More Things Change", pas trop "The Burning Red", detesté "Supercharger"... aussi quand j'ai posé une oreille désabusée sur ce 5ème méfait nommé "Through the Ashes of Empires", je n'en attendais vraiment pas grand chose, voire rien du tout. ERREUR !!! Et tant mieux, car j'ai ramassé une baffe décibelique monumentale qui a cloué sur ma face hagarde une super banane incrédule, et ce dès l'intro cataclysmique de "Imperium" et sa batterie atomique qui vous cloue net sur place, digne intro de tout un album à marquer dans les annales du trash ! S'enchainent des titres plus recherchés les uns que les autres, accrocheurs, mélodiques, TRES inspirés, qui réinventent MH sans perdre de sa hargne ni son être... FAN-TAS-TIQUE !!! La longueur des morceaux peut surprendre, mais tout comme un Metallica, MH sait maintenant tenir son auditeur en haleine pendant de longues minutes sans que la pression ne redescende. Mention spéciale pour "Elegy", lourd comme un mamouth, noir comme la nuit et puissant comme le tonnerre. Si je ne devais garder qu'un seul album de MH, ce serait probablement celui-là, sans conteste, même en regard du magistral "Burn my Eyes". Bravo Rob Flynn, t'es un maître...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai vu naître MH, vu ses 1ers concerts à Paris, adoré "Burn my Eyes", un poil moins "The More Things Change", pas trop "The Burning Red", detesté "Supercharger"... aussi quand j'ai posé une oreille désabusée sur ce 5ème méfait nommé "Through the Ashes of Empires", je n'en attendais vraiment pas grand chose, voire rien du tout. ERREUR !!! Et tant mieux, car j'ai ramassé une baffe décibelique monumentale qui a cloué sur ma face hagarde une super banane incrédule, et ce dès l'intro cataclysmique de "Imperium" et sa batterie atomique qui vous cloue net sur place, digne intro de tout un album à marquer dans les annales du trash ! S'enchainent des titres plus recherchés les uns que les autres, accrocheurs, mélodiques, TRES inspirés, qui réinventent MH sans perdre de sa hargne ni son être... FAN-TAS-TIQUE !!! La longueur des morceaux peut surprendre, mais tout comme un Metallica, MH sait maintenant tenir son auditeur en haleine pendant de longues minutes sans que la pression ne redescende. Mention spéciale pour "Elegy", lourd comme un mamouth, noir comme la nuit et puissant comme le tonnerre. Si je ne devais garder qu'un seul album de MH, ce serait probablement celui-là, sans conteste, même en regard du magistral "Burn my Eyes". Bravo Rob Flynn, t'es un maître...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2004
Vraiment impressionant, un retour aux sources, du MH des débuts, rapide, énervé, furieux. Tout de suite à l'écoute du 1er morceau, on comprend que cette fois ça va anouveau faire mal, tres mal. Chaque titre est abouti, mélodique, rapide, les alternances de chant sont superbemment orchestrées, les morceaux s'enchainent, toujours à la meme allure. On atteint pas les sommets de Burn My Eyes mais on les frôle serieusement....A ne louper sous aucun prétxte!!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2003
Cet album est certainement un des meilleurs CD de métal que j'ai achetés.
Machine Head renoue avec ses harmonies sombres et la violence de ses débuts (en récupérant l'inspiration des riffs teintés de faux harmoniques et d'harmoniques dans le style de "Burn my eyes" et de "The more things change"), tout en conservant parfois le phrasé plus rythmé et les mélodies à doubles voix qu'ils sortirent à partir de "Burning Red", ce qui avait laissé les vrais fans un peu déçus..
En définitive, les 4 gars de Machine Head ont su créer un CD plein d'agressivité et de punch (avec un nouveau guitariste, et avec un Dave McClain plus physique que jamais dans son jeu), tout en lui apportant une beauté indéniable dans les mélodies, qu'elles soient chantées ou hurlées.
Du tout grand métal. Achetez ce CD!!!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2012
Album arrivé en super état et rapidement. ce CD est à ajouter à la discothèque de tous les fans de machine head !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2003
Voici enfin venu l'album qui donne à Machine Head la stature d'un nouveau Metallica, et à Flynn celle d'un nouveau Hetfield.
Pour ce cinquième opus, la Tête a choisi d'aller à l'encontre des modes (comme toujours d'ailleurs): chansons de 8 minutes, riffs et structures plus complexes que sur les deux albums précédents, son thrash et puissant: le fameux "wall of guitars", solos fleurissant un peu partout, et les v’la qui sortent sans complexes les ESP Flying V et Jackson Warrior.
Un son épais à souhait donc, des hymnes qui rentreront dans l'histoire: "Imperium" et "Vim", des classiques de MH mêlant riffs puissants et imparables et superbes mélodies vocales: "Left Unfinished", "All Falls down", "Days turn blue to gay", "Wipe the tears", le batteur n'a jamais aussi bien martelé depuis The More Things Change, et un nouveau guitariste qui est peut-être le meilleur coéquipier que Flynn ait eu: écoutez le solo de Vim ou d'"In presence of my enemies" pour vous en convaincre.
J'oubliais de mentionner un titre phare de ce chef d’oeuvre : "Descend the shades of night", la meilleure ballade métal depuis... The Unforgiven ?
Si la couronne d'Empereur du metal leur était de plus en plus contesté, la Machine vient de l'arracher aux prétendants et se la pose majestueusement sur la tête.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,00 €
11,00 €
11,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)