undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles10
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 décembre 2003
Mari Iyagi est un petit bijou d'animation coréenne, une oeuvre à la fois poétique et fascinante. Les graphismes sont d'une rare beauté, tout en subtilités.
Lee Sung-Gang est en bonne voie pour devenir le Miyasiki coréen.
Même si le DVD est bien fait, on regrette seulement le manque de suppléments.
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2007
je recherchait ce dvd depuis longtemps. dès que j'ai mis ce dvd dans le lecteur, je l'ai regardé d'une traite! tout est fascinant, ces deux jeunes hommes qui repensent à leur enfance, et un certaine mari qui hantait leurs rèves, les dessins de syntèse sont exceptionnellement magnifiques, une vraie merveille, à découvrir sans attendre, et à voir et revoir absolument!
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'aime beaucoup ces films qui traitent de jeunes adultes un peu paumés qui se replongent dans leurs souvenirs pour trouver ce qu'il y a de bon dans leur vie. En cela, Mari Iyagi est parfait. Deux adultes un peu mous, vivant une vie un peu terne mais pas bouchée, remontent le fil des souvenirs pour essayer de trouver un petit peu de magie et de rêve.
Cette petite fable bien sympathique est mise en scène par un procédé 3D pas tout à fait au point qui rend le film assez lent. Beaucoup de mouvements sont simplement suggérés et les plans fixes s'enchaînent. Cela n'enlève rien aux intenses moments de magie qui ponctuent le film ni aux petites bêtises des deux galopins.
Un film à voir absolument par ceux qui ont envie de faire une petite pause dans leur vie.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2009
L'histoire commence par la rencontre de 2 amis d'enfance, qui ensuite se remémorent cette enfance. C'est très poétique, on perçoit très bien les blessures/fragilités qui ont pu se constituer chez chacun des enfants à forte sensibilité (l'un dont le père est mort, l'autre dont le père n'est jamais présent, également une petite fille dont la famille n'a pas l'air spécialement à l'écoute).

Beaucoup de très belles scènes sous l'eau, qui donnent une vraie impression de vie intra-utérine (battements de coeur etc). Mari Yiagi est le nom donné à une créature essentielle qui ne se trouve que dans cet espace "aquatique".

Personnellement, j'ai été bouleversée.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2011
Dans le registre déjà largement exploré de l'enfance qui rêve, c'est d'un studio Coréen que sort l'un des meilleurs films d'animation pour adulte réalisé à ce jour. Mari Iyagi se distingue des productions du studio Ghibli en proposant une lecture très directe de l'imaginaire infantile, au prix regrettable mais nécessaire d'une relative inaccessibilité pour un public plus jeune. L'imaginaire comme refuge de l'enfance, face à l'absence d'un père, face au départ d'un ami, face aux bouleversements d'une famille qui change et d'un monde qui glisse doucement vers l'age adulte; l'imaginaire en somme, comme réponse aux souffrances ordinaires d'une enfance incertaine: l'idée n'est pas nouvelle. On se souviens d'une Satsuki face à un mère malade, d'une Chihiro refusant de se nourrir, d'un Hauru fuyant l'age adulte ... Mais la ou Miyazaki sacrifie souvent la cohérence et le sens au profit du divertissement, Lee Sung-Gang reste à l'inverse d'une grande intégrité et nous livre une oeuvre puissante et bouleversante portée par un esthétisme raffiné.
Les rêveries du jeune Nam-Woo nous emmènent au coeur d'une enfance vraie, où l'imaginaire et le réel se superposent non sans pudeur et nous ramènent immanquablement à l'enfant qui rêve en chacun de nous.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2009
Nous sommes, ma fille et moi très friands de films d'animation, notamment ceux de Miyazaki. Mari Iyaqi nous a complètement subjugués, par la poésie de ses images, et de la bande son, particulièrement soignée. Lee Sung-Gang nous a surpris par son style narratif, très différent de celui, plus linéaire, des maîtres japonais. Les couleurs, les cadrages, les mouvements de caméra provoquent un plaisir étonné et constant. Seul bémol : la VF, dans laquelle les répliques sont souvent ânonnées, avec un réglage du niveau sonore consternant, qui nous oblige à tendre l'oreille pour comprendre ce qui se dit. En plus, la VF - comme trop souvent en ce moment - accumule en français les expressions grossières et injurieuses qui ne figurent pas dans la VO. Il vaut mieux suivre celle-ci avec les sous-titres.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2011
J'ai bien aimé ce retour , le récit d'une enfance d'ailleurs , mais toujours la même , quel que soit le "coin" du globe.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2013
Un très beau film sur l'enfance, l'adolescence (préadolescence), touchant, intime, réservé, pudique et très juste. Un film qui plait aux enfants qui ont aimé Myazaki
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2014
Histoire de deux adolescents qui confrontés à une réalité difficile se laissent happés par un mode onirique et fascinant. Un grande douceur se dégage de ce film.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est frais, magnifique,on rêve avec Kiki, trop craquante avec son chat Jiji et cette boulangère si sympatique. Je l'ai regardé le jour de Noël après le départ de toute ma famille, un merveilleux moment. Je le reverrai avec un plaisir renouvelé avec mes petits enfants.Un amour cette petite sorcière moi qui ai toujours voulu voler..mais je ne suis pas sorcière et je n'ai pas fait le stage d'une année comme Kiki.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
10,87 €
19,90 €