undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles45
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
39
4 étoiles
6
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: DVD|Modifier
Prix:12,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour raconter l'histoire d'une bande de jeunes écossais déoeuvrés tuant le temps entre alcool et héroïne, un réalisateur doit-il adopter un ton sobre, réaliste ? Eh bien non. La réalisation de Trainspotting est plus proche du style de Guy Ritchie (Snatch, Lock Stock) que de celui de Ken Loach. Ici, Danny Boyle joue avec le ralenti, les arrêts sur image, les effets spéciaux pour obtenir au final une sorte de clip dont les personnages semblent sortis de cartoons ... et se droguent.

En effet, Trainspotting traite avant tout de la drogue et du pouvoir que chacun a sur sa vie. L'originalité du film est que le ton n'y est pas moralisateur, mais plutôt "Allez-y, shootez-vous, regardez comme nous sommes heureux grâce à la dope ; nous devenons des épaves mais ce n'est pas important ... ".

Au final, au lieu d'une oeuvre déprimante et grave, on a cette fable pleine d'humour et d'imagination dont certaines scènes (les pires toilettes d'Edimbourg, le bébé, etc.) vous marqueront mieux que la meilleure des campagnes anti-drogue. Vous ne regretterez pas le détour : Trainspotting, qui n'a pas pris une ride depuis 1996, est encore une leçon de cinéma et de divertissement.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2006
Trainspotting est un film remarquablement mis en scène basé non pas sur la drogue mais sur l'introspection des personnages qui gravitent autour de cet univers particulier, tantôt glauque, tantôt absurde et hilarant.

Plusieurs mentalités et personnalités se recoupent : celui qui veut s'en sortir, celui qui plonge ou replonge, celui qui admire le pouvoir des drogues dures, celui qui à l'inverse les rejette autant que les drogués...

Tout est excellent dans ce dvd, de la jaquette orange fluo et noire à l'interprétation excellente des acteurs sans oublier la bande-son tout aussi grandiose.

Trainspotting est l'un des films coup de poing ayant marqué les années 90 à voir absolument.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est l'histoire d'une bande de jeunes écossais déoeuvrés tuant le temps entre alcool et héroïne. Alors qu'il aurait pu choisir un ton sobre et réaliste à la Ken Loach, Danny Boyle a opté pour une réalisation dynamique et pleine d'humour : jeux avec le ralenti, arrêts sur image, effets spéciaux, pour obtenir au final une sorte de clip dont les personnages semblent sortis de cartoons ... et se droguent.

Car Trainspotting traite avant tout de la drogue et du pouvoir que chacun a sur sa vie. L'originalité du film est que le ton n'y est pas moralisateur, mais plutôt "Allez-y, shootez-vous, regardez comme nous sommes heureux grâce à la dope ; nous devenons des épaves mais ce n'est pas important ... ".

Au lieu d'une oeuvre déprimante et grave, on a ici une fable pleine d'imagination dont certaines scènes (les pires toilettes d'Edimbourg, le bébé, etc.) marquent mieux que la meilleure des campagnes anti-drogue. Vous ne regretterez pas le détour : Trainspotting, sans une ride depuis 1996, est encore une leçon de cinéma et de divertissement intelligent.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2002
un film spéciale qui montre à la jeunesse
les danger du shoot à la seringue et de tout ce qui l'accompagne , ainsi que l'ambiance des années 80 en Ecosse
à voir si vous le voulez mais il ne faut pas le visionner des centaines de fois
une bande sonnore réussie avec des groupes comme Iggy pop etc ...
un longmétrage comme on aimerais en voir plus souvent
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2005
Dans les années 90 à Edinburgh, une bande de jeunes délinquants vont faire une rapide descente aux enfers par l’intermédiaire de l’héro.
Première minute du film, trois shoots et déjà une phrase clé (à propos de l’héro) « Rappelez-vous votre meilleur orgasme que vous ayez jamais eu, multipliez-le par mille et vous êtes encore loin de la vérité». Le reste est tout aussi spectaculaire, marginal, novateur, surprenant, déjanté. Toutes les phases du camé y passent : joie intense, période de manque, cure de désintox. (avec une phase de délires impressionnante de bébé au plafond), stress du dépistage du sida mais aussi la visite au pote accro que vous avez vous-même initié. Entrelacé dans tout ça, quelques gags comme seuls les anglais savent faire.
Contrairement à un film comme "Requiem for a dream" qui montre la descente aux enfers sans aucucne possibilité de libre arbitre, ici l'héros est plus ou moins conscient et son choix semble libre.Ainsi, sans raconter la fin il s'en sort adoptant une morale presque contaire à celle énoncé au début: choisir une famille, une Tv,...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2002
Ce film est l'un de mes films préférés. Du texte, des images, du rythme, des personnages, une réalisation d'enfer, un coup de maître. Le spectateur est plongé dans l'univers fantasmagorique, glauque, de la drogue. Et l'effet est saisissant! On ressent bien ce que Renton vit, on se sent paumé, mais on comprend, on s'attache à ces anti-héros, tout en se disant: heureusement que ce n'est pas moi!
Une merveille.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2011
Ils vont adorer ! - Moi-même je ne peux que l'adorer...Car ayant abusé de différentes Substances, voici... quelques temps - (On pourrait croire que c'est aussi le cas du Réalisateur !) - C'est la vision de ce Film qui m'a fait prendre conscience - voici 20ans - qu'il était urgent de me remettre en question... Je suis ainsi devenu abstinent comme le héros du film à la fin de l'histoire, en dépit des mêmes doutes...

Je le conseille donc à tout Service "d'addictologie" ou - beaucoup mieux - de le visionner avec ses enfants Ados ou mieux pré-Ados.
Très Drôle, très bien écrit, souvent délirant, parfaitement interprété (Quel plaisir de voir "Ewan MacGrégor" à ses débuts) - Ce film n'a pas pris une ride, si ce n'est la faucheuse du SIDA, heureusement un peu plus clémente de nos jours...
Film culte, indémodable, juste parce que c'est mérité.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 8 octobre 2012
cela m'a rappelé les enquêtes de l'Inspecteur Rébus...Drôle, dur, glauque...Il faut entendre Ewan Mc Gregor à Michael Parkinson expliquer comment un junkie leur a montré de façon très professeoral comment préparer et injecter de l'héröine. C'est moche et à mourir de rire
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2002
difficile de juger un film de la sorte. il choque. c'est certain. en bien. ou en mal. chacun a son avis sur la question. indépendemment de cela, ce film reste un véritable coup de maître, de la réalisation à la bande originale, en passant par des personnages délurés mais au fond tellemant humanistes et attachants. Danny Boyle se montre ici comme un virtuose de la mise en scène sur un sujet des plus difficile: la drogue et ses dérives. et c'est joliement dépeint!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2003
Format idéal pour regarder trainspotting, le dvd trouve la une place de choix. Oui car trainspotting se savoure en anglais ! et uniquement en anglais, car toute la subtilité réside dans les differents accents anglais et les personnalités furieuses de ses personnages. Danny boyle comfirme son statut de réalisateur de talent. Aprés "un petit meurtre entre amis" qui croulait sous l'humour noir, boyle nous asséne un film bien anglais, bien jouissif. Sans etre dérangeant, on a vu pire avec "requiem for a dream", trainspotting est une comédie noire, un brin sauvage, trés drôle qui montre un autre coté de l'angleterre et elle servie par une musique qui reflète parfaitement son époque. C'est évidemment du second degré mais c'est trés bon. a acheter absolument !!!
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)