undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 septembre 2009
Pendant la seconde guerre mondiale, les armées italiennes ont subi non seulement des revers, mais aussi la honte d'avoir peu de pugnacité et de résistance. C'est méconnaître l'histoire des unités d'élite telles que les bersagliers ou les chasseurs alpins. Giulio BEDESCHI a été médecin parmi le corps d'élite des chasseurs alpins et en particulier dans une des divisions les plus décorées, la Julia ! Composée quasi exclusivement de montagnards issus de la région Friuli Venezia Giulia, cette division s'est distinguée tout d'abord lors de la campagne d'Albanie-Grèce où elle sera décorée de la médaille d'or par le roi d'Italie en personne, à Udine, casernement de la division. Puis, elle partira combattre aux côtés des armées allemandes et roumaines, sur une partie du fleuve DON, en Russie. C'est lors de cette campagne des années 42-43 que les divisions alpines vont se distinguer particulièrement. En effet, alors que les troupes allemandes décrochaient devant la progression russe pour ne pas se laisser encercler, les divisions alpines, n'ayant pas reçu d'ordre de leur état-major, sont restées sur leurs positions, résistant contre des forces infiniment supérieures en nombre jusqu'au moment où ils reçurent l'ordre de se retirer. C'est alors que commença l'une des pages les plus glorieuses de ces divisions et que raconte avec une plume inégalée Giulio Bedeschi.
La division Julia a été citée pour ce fait d'armes à l'ordre du jour de l'armée Rouge. (a lire dans le livre, ainsi que dans le livre opération Barbarossa).
Voilà pour rétablir la vérité sur le courage des soldats italiens lors de la dernière guerre.
Dario COLONELLO
Né à San Giorgio di Nogaro (Udine-Friûl)
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A lire absolument si on veut percevoir, de l'intérieur, le front de l'Est, vu d'un point de vue italien.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus