undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:22,18 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 novembre 2003
l'album indispensable pour ce groupe qui a valorisé la musique
du sud des états unis. L'égal de lynyrd skynyrd et des allman brothers band sur scene. Les bandes ont longtemps trainé dans les tiroirs et ce n'est que justice pour ce groupe ( pas assez connu ) qui savait si bien marier le blues, la country , le jazz et le rock. Le son leur rend justice, l'affaire du trimeste
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 13 février 2009
Originaire de Caroline du Sud, le MARSHALL TUCKER BAND publie son premier album éponyme en 1973, réuni autour de son leader guitariste et compositeur Toy Caldwell. On a tendance à les comparer à Lynyrd Skynyrd, ou aux Allman's Brother. Ce n'est pas faux, par l'inspiration blues de leur musique, leur rattachement au Sud, mais THE MARSHALL sonne nettement plus country. Il n'y a pas l'énergie rock de Lynyrd, ni les arrangements subtilement jazzy et les longues envolées des Allman's. On a pourtant six musiciens excellents, Toy Caldwell, son Stetson vissé sur le crâne, tricote des solos virtuoses et très mélodiques (sa guitare sonne comme celle de Dickey Betts des Allman's), et petite touche d'originalité, Jerry Eubanks tate du saxo et de la flute, ce qui n'est pas sans nous rappeler Jethro Tull.

Ce CD sorti récemment, et un montage de performences live enregistrées en grande partie en Angleterre en 1976. Les premiers titres peuvent surprendre, faire sourire même, par le côté country western très Chaparral (la veille série TV), et la voix grave et très sérieuse de Doug Gray, mais des morceaux comme "Take the highway" possède une vraie puissance. Nous avons aussi une reprise très intéressante de "Thrill is gone" (sur ce morceau ils sont douze sur scène, dont Chuck Leavell au piano) et un "24 hours at a time" de 13 minutes tout en chorus expédiés de main de maître.

Au final, 74 minutes de bonne musique, un son et une ambiance country rock qui ne court pas les rues.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)