undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 mars 2013
Rodion Konstantinovich (Shchedrin) Shchédrine est né en 1932 à Moscou, URSS (Russie). Lui-même fils de compositeur, il étude la musique au Conservatoire de Moscou sous la direction de Nikolaï Miaskovski (1881-1950) et de Youri Chaporine (1887-1966), et dont il sort diplômé en 1955. Il fut le dernier Président de l'Union des compositeurs russes, de 1973 à 1990. Marié à la ballerine russe Maïa Plissetskaïa depuis 1958, membre de l'Académie des Arts de Berlin depuis 1989, il partage actuellement son emploi du temps entre Munich and Moscou.

Parmi les oeuvres majeures qu'il a composé à ce jour, on peut noter deux Sonates (1962, 1997), « Vingt-quatre Préludes and Fugues » (1964-1970) et le « Polyphonic Notebook, twenty-five preludes » (1972) pour piano, « Echo Sonata » (1984) pour violon solo, la « Menuhin Sonata » (1999) pour violon et piano, la Sonate (1996) et les « Ancient Melodies of Russian Folk Songs » (2007) pour violoncelle et piano, « Three funny pieces » (1997) pour Trio avec piano, « A Musical Offering » for trois flûtes, trois bassons, trois trombones et orgue (1983), six Concertos pour piano (1954-2003), un Concerto « Cantabile » pour violon (1998), un Concerto « Dolce » pour alto (1997), un Concerto « Sotto Voce » pour violoncelle (1994), un Concerto pour hautbois (2010), un double Concerto pour piano et violoncelle (2011), cinq Concertos pour Orchestre (1963-1998), deux Symphonies (1958, 1965), cinq Musiques de Ballets, dont la « Carmen Suite » (1967) basée sur l'Opéra éponyme de Georges Bizet, « Anna Karénine » (1972) d'après le roman éponyme de Léon Tolstoï, « La Mouette » (1980) d'après la pièce éponyme d'Anton Tchekhov et « La Dame au petit chien » (1986) également d'après la nouvelle éponyme d'Anton Tchekhov, six Opéras, dont « Les âmes mortes » (1977) d'après Nikolai Gogol, et « Lolita » (1992) d'après Vladimir Nabokov, l'Oratorio « The Sealed Angel » (1988) pour Solistes, Choeurs et flûte de pan, « Stihira, Hymn for the Millenary of the Christianisation of Russia » (1987), ou bien encore le Cycle de Mélodies « Meine Zeit, mein Raubtier » (2002) pour récitant, ténor et piano, sur des poèmes d'Osip Mandelstam.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)