undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles10
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Voilà un album atomique ! C'est bien simple : je hisse ce disque au sommet de la discographie d'Anthrax avec le fabuleux "We've come for you all". Ces 2 bombes supersoniques sont à couper le souffle, tant l'énergie qui s'en dégage est dense et vibrante. John Bush, nouveau venu au poste de chant sur "Sound of White Noise", prouve très haut la main que Joey Belladonna n'était pas irremplaçable, loin s'en faut. C'est même avec un regain d'adrenaline que Anthrax repart sur le sentier de la guerre en démarrant sur les chapeaux de roues avec un "Potters Field" décapant à l'intro de batterie apocalyptique, suivi par un "Only" depuis devenu incontournable. "Room for one more" enfonce le clou, afin que tout le monde sache bien où il a mis les pieds, et que le nouveau maître des lieux est bel et bien John Bush, doté d'un organe vocal puissant qui transpire l'énergie faite homme. "Packaged Rebellion" et "Hy Pro Glo" ne calment pas le jeu mais varient le propos, toujours en haute qualité, ainsi que "Invisible" et le furieux "1000 Points of Hate". Le ténébreux, lent et épique "Black Lodge" est une merveille inattendue, avant que l'atomique "C11H17N202SNA (Sodium Pentathol)" ne vous colle au mur dans un déluge sonique jubilatoire. "Burst" clôture la bête en beauté et la messe est dite. WOW quelle claque !!! Le plus génial dans l'histoire est que Anthrax a su réinventer son trash, franchissant un - voire 2 - crans en technique et en classe, surtout, sans perdre un brin de son énergie bestiale et dévastatrice. Un TRES grand coup, celui-là... attention les oreilles !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
anthrax a su créer un univers avec ses cinq premiers albums, univers qui s'est un peu essoufflé avec persistence of time qui voit le groupe tourner un peu en rond. anthrax durcit un peu le ton musicalement, le coté fun est estompé mais il est difficile de s'écarter de la voie tracée par les albums précédents!
the sound of white noise rompt avec tout ceci, en premier lieu parceque john bush sera désormais la voix d'anthrax: plus grave, plus profonde, celle-ci veut donner au groupe une profondeur qu'il n'avait peut être pas auparavant. quoi qu'il en soit, il s'agit d'une rupture avec le passé.

lamusique se veut plus heavy, plus dense au niveau du son. la production signée dave jerden (dirt d'alice in chains) est un modèle du genre, peut_être encore l'une des meilleurs d'anthrax! only est le morceau phare avec sa batterie mise en avant. le reste de l'album est homogène, il n'y a pas de baisse de tension, le tout est dynamique, avec des riffs et tempi variés malgré le son bien compact.
la voix de belladonna n'aurait jamais collé avec cet album, john bush est vraiment l'homme de la situation sur ce disque novateur qui relance anthrax dans la course.
cependant, il faut reconnaître que la barre est placée haut, et je trouve qu'anthrax, sans dan spitz sur les disques suivants, ne saura égaler ce disque. de plus, les délais de livraison et les indécisions stylistiques contribueront à désagréger l'intéret du public envers ce groupe.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Incroyable de constater qu'en juin 2008 aucun commentaire ne soit venu encenser cet album atomique ! C'est bien simple : je hisse ce disque au sommet de la discographie d'Anthrax avec le fabuleux "We've come for you all". Et pourtant je n'aime pas les grands classiques du groupe. Ces 2 bombes supersoniques sont à couper le souffle, tant l'énergie qui s'en dégage est dense et vibrante. John Bush, nouveau venu au poste de chant sur "Sound of White Noise", prouve très haut la main que Joey Belladonna n'était pas irremplaçable, loin s'en faut. C'est même avec un regain d'adrenaline que Anthrax repart sur le sentier de la guerre en démarrant sur les chapeaux de roues avec un "Potters Field" décapant à l'intro de batterie apocalyptique, suivi par un "Only" depuis devenu incontournable. "Room for one more" enfonce le clou, afin que tout le monde sache bien où il a mis les pieds, et que le nouveau maître des lieux est bel et bien John Bush, doté d'un organe vocal puissant qui transpire l'énergie faite homme. "Packaged Rebellion" et "Hy Pro Glo" ne calment pas le jeu mais varient le propos, toujours en haute qualité, ainsi que "Invisible" et le furieux "1000 Points of Hate". Le ténébreux, lent et épique "Black Lodge" est une merveille inattendue, avant que l'atomique "C11H17N202SNA (Sodium Pentathol)" ne vous colle au mur dans un déluge sonique jubilatoire. "Burst" clôture la bête en beauté et la messe est dite. WOW quelle claque !!! Le plus génial dans l'histoire est que Anthrax a su réinventer son trash, franchissant un - voire 2 - crans en technique et en classe, surtout, sans perdre un brin de son énergie bestiale et dévastatrice. Un TRES grand coup, celui-là... attention les oreilles !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je n'ai jamais été un très convaincu par Anthrax. S'ils ont gagné leur place au sein des 4 Big Four of Trash Metal au côté de Metallica, Slayer et Megadeth, je trouve leur discographie très inégale. Les 4 premiers albums notamment me laissent assez froid, je n'ai jamais trouvé que Joe Belladonna soit un bon chanteur. Et il m'a fallu attendre Persistance of Time (1990), leur cinquième et plus sombre album pour commencer à apprécier la bande de New York.

Avec le sixième album, Sound of White Noise (1993), Anthrax décroche enfin la timbale. C'est à mon avis de loin leur meilleur album, et aussi leur plus gros succès commercial, en grande partie grâce à l'entrée de John Bush aux vocaux en remplacement de Belladonna. Bush redéfinit le son et l'attitude d'Anthrax qui en profite pour gagner en profondeur musicale.

La production de cet album y est aussi pour quelque chose. Anthrax sort de son habituellement son un peu brouillon. Sound est un très bon album de metal, avec un grosse énergie, efficace dans les compositions, et présentant des titres très diverses avec quelques surprises comme sur Hy Pro Glo où on dirait presque que John Bush rape sur les certains couplets, Invisible avec ses guitares rythmiques étonnantes sur un disque de Trash, ou encore le sombre et balladesque Black Lodge où l'on note la présence d'Angelo Badalamenti (le compositeur des musiques des films de David Lynch).

Le remaster contient 4 titres supplémentaires, dont une version différente de Black Lodge et trois reprises qui valent honnêtement le détour.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2009
...pour moi ce serait celui là tant ce disque est d'une qualité imparrable, production (Dave Jerden également producteur du mythique "dirt" d'Alice In Chains), compos, musicos à leur top, on sent le travail derrière l'écoute.

Bien que désapointé et un peu anxieux quant au futur du groupe après le départ de Joey Belladonna, j'ai été vite rassuré dès la première écoute. La voix de John Bush amène une pêche et une rage que la hauteur vocale de Belladonna n'avait pas.
En comparaison au disque précédent, rien n'est à jeter, les solos de Dan Spitz sont pour moi les meilleurs qu'il ait créé, la longueur des compos ne souffre d'acun temps mort et sont toutes accrocheuses.

Si en général un chanteur est le reflet et l'image si on peut dire d'un groupe, je peux affirmer qu'à l'époque j'ai et fait toujours parti de ceux qui ont suivi ce nouvel Anthrax alors que pas mal de mes amis de l'époque s'en sont détournés.

Il est indispensable de rendre à cet album l'hommage qu'il mérite!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2010
Le meilleur ANTHRAX, tout simplement ! une maturité sans précédent ! un thrash metal savament mixé à d'autres influences plus Heavy ! Puis, quelle puissance dans ce chant de J.B !!!

Un must cet album !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Incroyable de constater qu'en juin 2008 aucun commentaire ne soit venu encenser cet album atomique ! C'est bien simple : je hisse ce disque au sommet de la discographie d'Anthrax avec le fabuleux "We've come for you all". Ces 2 bombes supersoniques sont à couper le souffle, tant l'énergie qui s'en dégage est dense et vibrante. John Bush, nouveau venu au poste de chant sur "Sound of White Noise", prouve très haut la main que Joey Belladonna n'était pas irremplaçable, loin s'en faut. C'est même avec un regain d'adrenaline que Anthrax repart sur le sentier de la guerre en démarrant sur les chapeaux de roues avec un "Potters Field" décapant à l'intro de batterie apocalyptique, suivi par un "Only" depuis devenu incontournable. "Room for one more" enfonce le clou, afin que tout le monde sache bien où il a mis les pieds, et que le nouveau maître des lieux est bel et bien John Bush, doté d'un organe vocal puissant qui transpire l'énergie faite homme. "Packaged Rebellion" et "Hy Pro Glo" ne calment pas le jeu mais varient le propos, toujours en haute qualité, ainsi que "Invisible" et le furieux "1000 Points of Hate". Le ténébreux, lent et épique "Black Lodge" est une merveille inattendue, avant que l'atomique "C11H17N202SNA (Sodium Pentathol)" ne vous colle au mur dans un déluge sonique jubilatoire. "Burst" clôture la bête en beauté et la messe est dite. WOW quelle claque !!! Le plus génial dans l'histoire est que Anthrax a su réinventer son trash, franchissant un - voire 2 - crans en technique et en classe, surtout, sans perdre un brin de son énergie bestiale et dévastatrice. Un TRES grand coup, celui-là... attention les oreilles !
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2003
un album d'anthrax qui mérite l'attention de tout un chacun. A ecouter d'urgence surtout avec des titres comme pacackaged rebellion et potters field voila....
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2013
cet album n'a rien d'atomique plutôt un pétard mouillé.je l'ai écouté de nombreuses fois et je le trouve même ennuyeux,stomp442 est bien meilleur.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2008
tous les titres sont puissants tout en conservant une musicalité avec des titres incontournables... un régal pour les amateurs de hard rock!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)