undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

38 sur 40 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 janvier 2005
ON DANGEROUS GROUND est aujourd'hui un film tres rare, presque invisible. C'est donc incoryable pour moi que le film soit disponible en DVD en France (allors qu'il n'existe pas meme en VHS aux US), que je cherchai partout a obtenir une copie.
Le film commence par la vie cotidienne d'un policier, toujours vivere en solititude, faisnat face tous les soir aux corruptions et aux violences, autant que lui meme a perdu son innocence, qu'il devait avoir quand il a choisi cette profession.
Nicholas Ray montre cette existence nocturne avec une audace completement avant-garde, tres surprenant quand on pense que le film est produit par un major studio.
Mais son choix de suivre pas l'histoire (ou un plot) mais le personage, ce desir de filmer tout ses nuances d'emotion cache de notre hero, que Ray a choisi l'acteur Robert Ryan, un acteur presque sans expression visuelle, pour l'incarner est essenciel pour ce film extraordinaire. Car on ne pourai pas comprendre ce personage qui vie dans des circonstances qui n'estabsolument pas celle d'un public ordinaire. On ne peut que le sentir.
Dans la deuxieme partie du film, le hero quite la ville nocturne pour investigeur un meurtre dans un pays de montagne, couvert de neige. La, ce qui nous attend est une histoire d'amour, et de reoconsillation avec soit meme qui est tout a fait innatendu mais pure.
Un tres beau film. Le vrai chef-d'oeuvre de ce cineaste d'emotion
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La maison dans l'ombre (On dangerous ground) de Nicholas Ray est un film en deux parties (RKO, 1951, noir et blanc). Dans la première, tournée en ville, le soir et la nuit, Jim Wilson (Robert Ryan), un policier célibataire, entièrement dévoué à son métier , traque des tueurs de policiers en devenant de plus en plus aigri, solitaire et violent. la description de son intérieur est très bien vue. Il obtient d'excellents résultats, mais au prix de relations de plus en plus tendues avec ses collègues de travail, menant une vie de famille en dehors de leur travail, qui voient bien qu'il évolue mal; son enfermement mental et son aversion pour le crime lui font employer des méthodes de plus en plus brutales, n'hésitant pas à frapper violemment les petits malfrats pour obtenir les informations qui lui sont nécessaires ou les punir des mesures de représailles contre ses indics. Inquiet de ces excès, son chef, qui prend également la vie de façon plus équilibrée (cf. la scène du repas), l'envoie quelque temps au vert, c'est la deuxième partie du film, pour se changer les idées en aidant un shérif local, à 100 km au nord, en pleine montagne et campagne, avec pour mission d'élucider le meurtre d'une jeune fille. Changement de décor: en grande partie le jour, en zone rurale, dans un décor recouvert de neige. Commence la traque du meurtrier, avec le père de la jeune victime suivant dans la neige les traces du meurtrier et aboutissant à la maison d'une jeune femme aveugle, Mary (Ida Lupino), qui semble avoir des choses à cacher dans sa Maison dans l'ombre, non éclairée puisque c'est inutile, et par qui notre héros endurci est de plus en plus attiré.
On dangerous ground est l'l'histoire d'une rédemption, d'un retour à des sentiments humains d'un homme que la confrontation qutidienne au mal a rendu aveugle à la beauté du monde: les deux parties sont inversées, le père de la victime aveuglé par sa soif de vengeance y prend dans la deuxième les attitudes du policier de la première et est prêt à frapper la jeune aveugle pour la faire parler et c'est le policier qui prend sa défense, rejouant à l'envers la scène des brutalités envers un suspect de la première partie. Nicholas Ray a su exprimer de façon très réaliste une évolution du caractère humain typique des personnes confrontées de façon quotidienne ou récurrente à la délinquence et qui ont tendance à s'endurcir au contact de cette transgression permanente de la loi. Les juges correctionnels et les policiers ne sont pas à l'abri de ce sentiment. La réalisation est sobre et efficace et le jeu des deux principaux acteurs excellent: Ida Lupino joue à la perfection le rôle de la jeune femme aveugle et Robert Ryan est habité par le personnage du policier. Ce film n'est pas aussi connu que Jonny Guitare ou La fureur de vivre, mais constitue néanmoins une très belle oeuvre de Nicholas Ray. Le DVD comprend une très brève présentation du film par Serge Bromberg.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La première demi-heure de ce film de Nicholas Ray est carrément passionnante. Plans sur une grande ville américaine dans un noir et blanc somptueux, clairs obscurs de très grande qualité, on a là le modèle du genre: le décor urbain en toile de fond pour un film noir incomparable, avec ses personnages, d'un bord à l'autre, d'une peine à l'autre, d'un coup à l'autre... La ville avec ses ruelles mouillées, ses buildings éclairés... Un flic violent campé par Robert Ryan (il annonce les futurs grands rôles de Clint Eastwood) enquête sur un meurtre. Homme impavide, brutal et à la limite de la crise de nerfs, il est vite désavoué par ses supérieurs. Muté dans une région rurale où les grands espaces et les montagnes trônent avec majesté, le flic doit se refaire une santé. Mais sa mission ne sera pas de tout repos. Il doit débusquer le meurtrier d'une jeune femme. Sera-t-il aussi brutal qu'il l'a été en ville? Le sujet est fort intéressant. Malheureusement, le père de la victime est trop cabotin (trop caricatural) et gâche un peu le film. Et quand le mal est fait, c'est trop tard... Un scénario avec quelques longueurs, sauvé de justesse par le jeu admirable d'Ida Lupino. A voir au moins une fois.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 avril 2013
Il ne s'agit pas du plus grand film de Nicholas Ray (voir en première instance "La fureur de vivre", "Johnny Guitar", "Les amants de la nuit"), mais il s'agit d'un film intéressant.
Le ton tragique du réalisateur est omniprésent. Les 30 premières minutes du film et la fin sont passionnantes.
Le noir et blanc est magnifique et l'émotion bien présente.
Dommage que cette édition ne comporte aucun bonus ni commentaire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 octobre 2014
Chef d'œuvre! Faites confiance dans les commentaires précédent ce film est d'une beauté sidérante, va du noir au blanc, avec pour thème la violence, le malheur et la folie. Il n'est pas fermé sur la noirceur et est au contraire bouleversant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La femme aux maléfices
La femme aux maléfices de Joan Fontaine (DVD - 2008)
EUR 7,06

Les Amants de la nuit [Édition Collector]
Les Amants de la nuit [Édition Collector] de Cathy O'Donnell (DVD - 2004)
EUR 18,90

Quels seront les cinq ?
Quels seront les cinq ? de John Farrow (DVD - 2012)
EUR 6,99
 
     

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)
  -  
Natural Looking Hair Highlights. See 2015's Top Hair Color Trends
  -  
Learn How To Get Ombré Hair Color. Easy DIY At Home Ombré Hair Dye Kit