undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,24 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 août 2004
Fort du récent « succès » du dernier album de la formation, « Songs of darkness, words of light », Peaceville réédite ses précédents enregistrements à prix câlin en version remasterisée sous forme de digipack dont le maître mot semble être... sobriété. Mais alors première interrogation, comment se fait-il que même après remasterisation, la production de ce « The light at the end of the world » manque toujours aussi cruellement de relief et de profondeur ? Desservies par la carence en puissance du son, ce sont néanmoins 71 minutes d'un doom lancinant et décadent qui s'écoulent au fil de 9 titres aussi allègres qu'un troupeau de croque-morts à une crémation. Tempo agonisant, râles plaintifs de douleur, instrumentation minimaliste parsemée de claviers, spoken words d'outre tombe, riffs franchement dantesques (« The light at the end of the world »), textes aussi sombres que pervers, 8 minutes de moyenne par morceaux,... la bête est loin d'être facile à pénétrer. Ce n'est donc qu'au prix de nombreuses écoutes que l'on entre pleinement dans ces titres aux envoûtantes effluves de désolation. Néanmoins la longueur de l'album finit par le desservir sur sa fin puisque malgré l'excellence des ambiances développées, les titres semblent quelquefois tourner en rond de par leur linéarité... et cette production ne fait rien pour arranger l'affaire. « The light at the end of the world » n'en reste pas moins un excellent album susceptible de plaire à bien des familles du metal tant il emprunte à différents styles de l'ombre et se révèle au final, bien plus accessible qu'il n'y paraît.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 avril 2002
My Dying Bride réalise là son chef-d'oeuvre, décrivant un univers d'une noiceur absolue. La synthèse des précédents albums influences est parfaite entre des passages lents et calmes, des moments plus gothiques, et des orages 'death'.
Un disque indispensable aux fans de gothic-doom, et à recommander aussi à ceux qui recherchent des ambiances sombres et apocalyptiques.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2011
Après son album le plus expérimental à ce jour et déroutant pour les fans de la première heure (34,788% complete), Ma Mourante Fiancée est de retour elle n'en finit plus de mourir celle-là!!) avec un album de pur doom classique mais pas complètement abouti, bien que recélant de très belles mélodies. Cet album est plus planant que les précédents avec de longues compositions. L'album lui-même est très long. Malheureusement, il recèle quelques longueurs et aurait gagné en efficacité avec davantage de concision en supprimant certaines parties inutiles car redondantes. Le risque avec les longues compositions est qu'il faut qu'elles contiennent des mélodies ou des ambiances fortes pour qu'elles ne lassent pas or ce n'est pas toujours le cas ici. Attention, l'album est d'un excellent niveau et recèle quelques pépites. Mais voilà c'est le maître du doom dont il s'agit et donc on est en droit d'en réclamer l'excellence !
J'ai l'impression avec le recul que cet album n'est ni plus ni moins qu'un brouillon (un brouillon certes de qualité !) pour l'album suivant qui est proche en terme de climat et de style mais parfaitement maitrisé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2004
Quand j'ai découvert cet album, j'ai tout de suite accroché. C'est très sombre, le rythme est lent et il en dégage une atmosphère vraiment particulière. Ce n'est pas le genre d'album à écouter en pleine journée par grand soleil mais plutôt le soir tranquilement à la lueur d'une bougie. C'est un album qui se savoure.
La voix du chanteur assez dark se mêle parfaitement aux mélodies envoutantes des guitares.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,53 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)