undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_TPL0516 Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 décembre 2010
Il est fâcheux que les oeuvres de Monteiro ne soient plus accessibles en Dvd, la société éditrice du coffret n'existant plus (Gemini films de Paulo Branco). Ce réalisateur portugais est à mes yeux un génie, peut-être méconnu du grand public, mais certainement pas des vrais cinéphiles. Si la lenteur et une certaine contemplation des choses sont bien des caractéristiques du cinéma de Monteiro, on pourrait y ajouter la très grande culture littéraire du personnage principal, joué par Monteiro lui-même, l'obsession sexuelle ou érotique pour les jeunes filles en fleur, l'humour inimitable du dandy érotomane et érudit qu'était Monteiro, et dont son héros filmique n'est qu'un double à peine fantasmé, et enfin cette poésie du Portugal, puisque Monteiro a su nous livrer sur son pays natal un regard inoubliable, qui donne envie d'y voyager. Ce n'est pas le regard touristique qui passe rapidement dans les lieux de manière superficielle pour mieux les oublier, c'est au contraire le regard du natif, à la fois poète et doué d'une personnalité exceptionnelle et attachante, qui sait rendre avec charme et grâce la beauté des choses, même les plus viles.
La trilogie du coffret raconte les tribulations poético-érotico-humoristiques de Jean de Dieu, d'abord pensionnaire d'une maison de retraite, impliqué malgré lui dans une affaire criminelle, et qui connaîtra la prison (Souvenirs de la maison jaune, daté de 1989), puis directeur d'un magasin de crème glacée, qui s'adonne à ses heures perdues à la collection de poils pubiens féminins (La Comédie de Dieu, en 1995), et enfin vagabond devenu riche du jour au lendemain, par la grâce divine, qui lui fait découvrir une valise remplie de billets (Les Noces de Dieu, en 1997).
Un génie du cinéma, donc, à découvrir ou redécouvrir, pour peu qu'on prenne la peine de rendre ces oeuvres à nouveau accessibles sur support digital.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2009
Monteiro est un réalisateur marginalisé qui se met en scène dans de longs plans fixes qui laisseraient à penser qu'il souhaite ne pas avoir de techniciens pour certaines scènes C'est un scénariste très étrange et iconoclaste . Pas facile de vivre avec cette étiquette dans son pays - Le Portugal - à l'époque où il a tourné la " trilogie de dieu" . Pour cinéphiles curieux .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,00 €