undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
64
4,0 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,18 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 décembre 2005
Sofia Coppola signe un film intimiste laissant beaucoup de place à linstinct et au ressenti. La photographie est magnifique et souligne parfaitement les contrastes dun Japon continuellement à cheval entre tradition et modernité. Les trois quarts de laction se passent dans un grand hôtel international de Tokyo dans lequel vont se rencontrer Charlotte, une jeune femme délaissée par son mari et Bob Harris, acteur sur le retour en proie aux questionnements de lâge mûr. Tous les deux subissent le décalage horaire et linsomnie qui va avec Scarlett Johansson fait montre dune fragilité touchante et Bill Murray est grandiose dans son rôle de Droopy désenchanté. Cette rencontre offre au spectateur de superbes moments hypnotiques, beaucoup de poésie ainsi quune réflexion sonnant très juste sur les questions existentielles que chacun se pose à tous âges. En ce sens, « Lost in Translation » atteint lâme au plus profond et touche à luniversel.
11 commentaire| 44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2004
Tendresse, finesse, intelligence, délicatesse mais aussi humour et mélancolie : ce film, en apesanteur, offre un moment magique. Il est fait de petits riens maniés avec une grâce infinie. Ses personnages sont attachants, on a envie de les retrouver lors d'une prochaine vision. A l'opposé des personnages découpés à la machette et de l'action virevoltante des blockbusters, cette perle raffinée s'aligne aux côtés de films comme "Punch-drunk love" ou "Parle avec elle" dans les hauts rangs d'un cinéma personnel et décalé sans être élitiste. Un chef-d'oeuvre !
0Commentaire| 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2004
Après les malaises adolescents de Virgin Suicides, Sofia Coppola s'intéresse, pour son deuxième film, aux affres de deux personnages plus matures. L'une rentrant à peine dans la vie adulte et déçue de voir que cela ne répond en rien à ses attentes, l'autre persuadé que sa vie est derrière lui. Le scénario est ténu, fait d'instants partagés, de regards complices, de moments de désœuvrement vécus côte à côte, mais Sofia Coppola, sans qu'on sache comment, réussit à donner à tout cela une intrigante et émouvante densité. Sans se départir de cette légèreté aérienne qui était déjà la marque de son premier film et qui semble ici arrivée à pleine maturité.
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 26 novembre 2009
Il y a un cadre : le japon et ses codes sociaux, un univers décalé ; et il y a la réalité humaine : deux personnes ayant perdu le contact avec leurs proches, ayant perdu la manière de traduire leurs sentiments. Le titre s'applique à cette réalité et non au cadre japonais. Le film de Sofia Coppola s'attache à la communication inter-personnelle, au sens de la vie, à l'acédie et au spleen dans une existence où il n'y a aucun sel. C'est avec ce constat désabusé que le cinéaste offre un très beau film avec un jeu d'acteur oscillant entre la spontanéité totale et la maîtrise dirigée. Caméra fixe ou sur l'épaule, lumières naturelles, la réalisatrice offre au spectateur une mise en scène efficace à la limite du reportage.

Par quelques facéties cynique, ce vieil acteur en déclin, joué par un bon Bill Murray, trouvera une âme sœur avec laquelle se déroulera le temps de quelques nuits d'insomnie une relation d'amitié très forte, proche du sentiment amoureux. Perdus dans leurs sentiments réciproques, la fin du film apporte aux deux personnes une libération lors de leur étreinte finale, en déchargeant la tension émotionnelle par le contact charnel. Ce n'est d'ailleurs qu'après cet adieu, que l'on se plait à imaginer non-définitif, que les deux protagonistes parviendront à rallier leurs propres vies. Leurs visages sont plus sereins, plus confiants.

Un film tout en délicatesse qui m'a beaucoup touché, qui laisse respirer et maturer par cette lenteur calculée. Bravo.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2016
Probablement une des meilleures romances, "Lost In Translation" se démarque par une histoire sans niaiserie joué par des acteurs attachants. Un scénario original où les cultures et les mentalités se mélangent, le tout abordé avec un humour léger (Le Japon, un pays rempli de surprises...). Une réalisation soigné dans certains plans, comme par exemple certains endroits de la ville de Tokyo. Un jeu d'acteur sans faute, cette histoire romantique est très subtile (Les belles paroles clichés, les débats inutiles et le sexe sans intérêt sont évités ici). Une OST légère et sympathique qui accompagne le film du début à la fin. Bob et Charlotte se sentent tout les 2 délaissés par leurs conjoints et ils supportent assez mal le décalage horaire, c'est de cette manière qu'ils se rencontreront (La rencontre pendant une transition culturel est une idée unique). Le seul défaut que certains peuvent reproché, c'est le fait que les japonais sont représentés de manière stéréotypés (et c'est pourtant ce qui fait l'ambiance de ce long-métrage). Conclusion ? Un film UNIQUE en son genre avec comme idée principal le choc des cultures et la découverte d'un pays dans lequel on peut se perdre facilement...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2004
Grandiose... Grandiose dans la réalisation très bien soigné de Sofia Coppola, dans le scénario à la fois sobre et efficasse et dans l'interprétation, Bill Muray est grandiose rappelant son meilleur rôle dans "Un jour sans fin" et Scarlett Johansson, magnifique de naturel. L'ensemble du film repose sur les décors superbes de Tokyo et de l'attitude de ses habitants.
L'histoire est aussi passionnante. La troublante vie de deux êtres aussi paumés que heureux d'être comme ça qui vont se rencontrer dans cet immense hotel de Tokyo. Pendant un court instant on se croirait plongé dans un conte de fées, où l'amitié serait ce qu'il y a de plus beau avant de se plonger dans un amour fatal.
Charlotte (Scarlett Johansson) est mariée depuis 2 ans à un photographe de stars qui ne voit que son boulot. Elle ne dort plus et souffre. Bob Harris (Bill Murray) grand acteur, mariée depuis 25 ans ne comprend plus sa relation et vient au Japon tourner un publicité. Ils vont apprendre à se connaitre en sortant toutes les nuits, jusqu'a se raconter leur vie personnelle.
Un véritable régal puisque Sofia Coppola, (à qui on doit le superbe Virgin Suicide) filme vraiment les sentiments des deux héros mélangés à des décors sompteux. Niveau qualité, on a le droit à du luxe. Une charmante comédie romantique comme on en voit peu de nos jours. Un long métrage qui risque de devenir un classique et peut être une influence... La scène de la rencontre est déjà mythique, la photo de Charlotte, cheveux roses, tête posée sur l'épaule de Bob est culte.
A réserver à tous les amateurs de romances sans trop tomber dans les clichés de la vraie histoire d'amour.
COTE IMAGE : Une pellicule parfaite, des plans superbes de Tokyo, surtout quand Charlotte visite le coin. Un peu de fourmillement dans les arrières plans mais peu de bruit video. Assez sombre cependant.
COTE SON : 2 versions 5.1 pour la VF et la VO. Cette dernière comporte aussi une piste DTS 5.1 (mi-débit) supplémentaire, mais uniquement en VO, non VF comme mentionné sur la pochette. La musique y est plus renforcé et les extérieurs plus précis sur les surround. Les dialogues en VF sont assez étouffés mais le doublage y est excellent. Peut-être trop autoritaire pour Scarlett Johansson (!!)
EN BREF : A acheter, mais le pack avec "Virgin Suicide" pour avoir 2 films pour un prix satisfaisant. Pathé.... ahlala
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2004
Rares sont les films qui donnent autant à voir le ressenti (!)- au détriment bien sûr de la narration - et qui ne nous laissent pas d'autre choix que de nous laisser porter avec les protagonistes au gré des événements. Le temps est ici une valeur toute subjective : étiré ou compressé. Peu importe la chronologie des faits : comme les personnages, nous vivons cette succession de scènes, happenings aux contours flous, comme dans un jour de gueule de bois mémorable. La perte de repères des deux personnages principaux est souligné par le lieu de l'action, le Japon, lieu de tous les décalages, et c'est au terme de cette dépersonnalisation forcée (aucun n'a réellement choisi ce Tokyo étrange et vaguement inquiétant) que les deux vont s'y retrouver. L'acteur à la vie (professionnelle et sentimentale) qui dérive tente d'abord de se protéger derrière son cynisme odieux (voir la scène de perplexité ironique sur le tournage de la pub pour une marque de scotch) et ses poses pathétiques de dandy décadent au bar de l'hôtel, avant de se laisser aller à ce flirt platonique et sans avenir qui ne cherche aucune autre justification que celle de ces effleurements pudiques, de ce mal-être à peine évoqué. Au final, il ne restera sans doute que ces impressions, fortement teintées de mélancolie, des silhouettes glissant sur les surfaces de verre, et cet ennui indicible, suspendu entre les lumières de la ville et les étoiles.
Un film courageux, puissant et subtil, servi par une musique parfaite et des comédiens émouvants. Un charme qui continue d'opérer bien après la fin...
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2004
Comment ne pas considérer et qualifier ce film autrement que de chef-d'oeuvre?
Peut-être par des spectateurs qui ne comprennent rien au cinéma et qui se contentent de gros blockbusters US dégoulinant de coca et de pop corn avec un filet de bave aux commissures des lèvres...
Ce film, cet OVNI, cet extra-terrestre est un pur Chef-d'oeuvre.
Traité avec grâce, cette histoire poignante ne parlera qu'aux spectateurs doué d'une certaine intelligence des sentiments.
Le scénario est béton, la photo est incroyable et toute sa magnificence explose et s'offre à nous par le biais de couleurs et de teintes pures et zen.
la BO est une tuerie et donne encore plus de profondeur et de grâce aux scènes de Lost in translation.
Les acteurs sont impeccables, touchant et trés justes dans leur jeu.
A voir absolument et à revoir absolument.
Un chef-d'œuvre absolu!!!
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2014
Bill Murray et Scarlett Johansson sont de très bons acteurs, il n'y a aucun doute là dessus !
Ce film est déroutant et nous emporte dans une douce atmosphère calme, alors que nous sommes dans une des villes qui bouge le plus au monde.
Dommage que certaines personnes ne comprennent pas le film, et le pense ennuyant. Il est simplement envoutant ! Très beau film !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2016
Curieusement, bien qu'adorant Scarlett Johansson, je n'ai jamais vu cette oeuvre en salle. Uniquement en vidéo. D'où ma décision de m'offrir à tout le moins la version haute définition. Le résultat est à la hauteur de mes attentes, et j'ai savouré ce film dans mon salon, dans d'excellentes conditions. On peut considérer qu'il s'agit d'une oeuvre mineure, certes, mais réalisée avec beaucoup de soin, aux images superbes et dont les dialogues sonnent juste. Ambiance très onirique dans un Japon filmé à la fois de manière très réaliste et, en même temps, décalée. Les sentiments entre les deux personnages principaux (remarquables l'un et l'autre) sont exprimés avec beaucoup de retenue et de pudeur, ainsi que leurs failles intimes. À retenir aussi, la très belle scène où l'héroïne "s'échappe" de la capitale Tokyo, pour s'offrir une ballade en Shinkansen (le TGV local) jusqu'aux temples de l'ancienne capitale impériale Kyoto. Bons bonus sur le "making of" du film, en plus des traditionnelles scènes coupées.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)